Extension Factory Builder
04/02/2013 à 17:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le directeur d'Europol Rob Wainwright (c.), à La Haye, aux Pays-Bas, le 4 février 2013. Le directeur d'Europol Rob Wainwright (c.), à La Haye, aux Pays-Bas, le 4 février 2013. © Robin van Lonkhuijsen/ANP/AFP

Encore une affaire de corruption dans le monde du football. Des centaines de paris et de matchs truqués ont été mis au jour par une enquête d’envergure mondiale menée par Europol. Même la célèbre Ligue européenne des champions n’y échappe pas…

C’est une véritable bombe dans le monde pas toujours très transparent du football mondial. Les résultats de centaines de matchs auraient été faussés à cause de paris truqués, révèle lundi 4 février une enquête mondiale menée par Europol en collaboration avec les autorités allemandes, finlandaises, hongroises, autrichiennes.

« Il nous semble clair qu'il s'agit de la plus grande enquête de tous les temps sur des matches truqués présumés », a déclaré le directeur d'Europol Rob Wainwright, lundi à La Haye, où siège Europol. C’est en Europe qu’ont été recensés la majeure partie des matchs truqués : 380, tandis qu’environ 300 autres matches suspects ont été recensés à travers le monde et font désormais l’objet d’une enquête séparée.

La plupart des matches en question eux ont été joués dans les championnats turcs, allemands et suisses, indique Europol. Des dirigeants de clubs, des arbitres et des joueurs ont été épinglés dans ces affaires, a précisé Friedhelm Althans, enquêteur en chef de la police de Bochum, en Allemagne. Quatorze suspects ont déjà été condamnés dans ce premier volet de l’affaire, pour un total de 39 ans de prison, mais une centaine d'autres doivent encore comparaître. En tout, sur 425 suspects, 151 vivent en Allemagne et 66 en Turquie.

Cartel asiatique

La Ligue des Champions est elle aussi touchée par le fléau. Deux matches de la prestigieuse coupe européenne ont été truqués - dont un sur le sol britannique -, rapporte Rob Wainwright, sans plus de détail. Quatorze rencontres de qualification pour la Ligue Europa, sont en outre concernées. Qui se cache derrière ces manipulations frauduleuses ? « C'est le travail d'un cartel criminel sophistiqué et organisé qui est basé en Asie et travaille avec des relais en Europe », affirme Rob Wainwright. Des magouilles qui auraient rapporté gros.

Sur des bénéfices nets de 16 millions d’euros, les enquêteurs estiment que les matches truqués correspondent à une manne de plus de 8 millions d'euros. « Des sommes d'argent allant jusqu'à 100 000 euros par match ont été payées en liquide », soutient Friedhelm Althans, pour qui un tel phénomène entame la crédibilité des clubs et des joueurs et engendre des manques à gagner énormes pour les entreprises de paris sportifs. Sur un seul match, le bénéfice le plus large réalisé par le réseau criminel, qui serait basé à Singapour, est de 700 000 euros, lors d’une rencontre du championnat de première division autrichienne opposant le Red Bull Salzbourg à Hartberg.

Un problème mondial

Déjà, à la mi-janvier, Ralf Mutschke, ancien directeur d'Interpol devenu le M. Sécurité de la Fifa, tirait sur la sonnette d’alarme, affirmant qu'aucune région du monde n'était à l'abri des matches truqués.

En 2011, le football transalpin avait défrayé la chronique avec le scandale des matches truqués « calcioscommesse ». À l’époque, joueurs professionnels avaient été arrêtés, quatre clubs de la série A sanctionnés. Antonio Conte, l’entraîneur de la Juventus Turin avait été suspendu.

Preuve de l’envergure internationale du phénomène, l’affaire impliquant l’homme d'affaires singapourien, Wilson Raj Perumal. Son nom avait été cité dans plusieurs affaires de corruption de premier plan, notamment en Afrique du Sud et au Zimbabwe, quand il a été condamné en Finlande en 2011 pour avoir soudoyé des joueurs du championnat national.

Pour mieux lutter contre l’impunité, l’enquêteur allemand Friedhelm Althans a promis de transmettre ses conclusions au président de l'UEFA, Michel Platini.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Espagne : Podemos, Ciudadanos... les empêcheurs de voter en rond

Espagne : Podemos, Ciudadanos... les empêcheurs de voter en rond

Podemos à l'extrême gauche, Ciudadanos au centre droit... Ces deux partis n'existaient pas il y a un peu plus d'un an. Portés par une crise économique d'une exceptionnelle gravité, ils men[...]

Fatoumata Diawara, artiste sans frontières

À l'affiche de plusieurs films, la Malienne Fatoumata Diawara est aussi une chanteuse reconnue. Rencontre à Ouagadougou.[...]

Féminisme : Chimamanda Ngozi Achidie, cinquante nuances de Black

Auteure d'"Americanah", la Nigériane Chimamanda Ngozi Adichie déconstruit avec méthode les préjugés racistes et sexistes. Son discours sur le féminisme vient d'être[...]

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L'ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de[...]

Littérature : "Un racisme en Noir(e) et Blanc(he)"

Beaucoup d'ouvrages évoquant la question du racisme entre le Noir et le Blanc butent souvent sur le principal écueil lié à cette question : une perception manichéenne qui[...]

Le Brésil, une démocratie malade

Ce sont les évêques brésiliens qui ont le mieux pris la mesure du péril qui menace leur pays. Dans un communiqué du 10 mars, cinq jours avant les manifestations géantes contre[...]

Oncle Jacques (Foccart) et Tonton Lee (Kuan Yew)

Beaucoup d'encre, de temps de parole, de grésillements d'antenne et un colloque de deux jours pour assez peu de chose finalement que cette très médiatique publication de l'inventaire du fonds Foccart[...]

États-Unis : un étudiant inculpé pour avoir attaché une corde au cou de la statue d'un Noir

Un étudiant de l'université du Mississippi a été inculpé, vendredi, pour avoir  passé une corde au cou d’une statue érigée sur le campus de [...]

Lee Kuan Yew, l'homme qui inventa Singapour

Premier ministre pendant trente ans, Lee Kuan Yew avait fait de l'économie de l'île-État l'une des plus florissantes de la planète. Il est mort le 23 mars à l'âge de[...]

Idris Elba pas assez "anglais-anglais" pour interpréter James Bond, selon Roger Moore

Faute d'être "anglais-anglais", Idris Elba ne pourra pas incarner James Bond, a déclaré l'ancien agent 007 Roger Moore, dans une interview accordée à "Paris Match". Face[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130204173206 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130204173206 from 172.16.0.100