Extension Factory Builder
04/02/2013 à 17:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le directeur d'Europol Rob Wainwright (c.), à La Haye, aux Pays-Bas, le 4 février 2013. Le directeur d'Europol Rob Wainwright (c.), à La Haye, aux Pays-Bas, le 4 février 2013. © Robin van Lonkhuijsen/ANP/AFP

Encore une affaire de corruption dans le monde du football. Des centaines de paris et de matchs truqués ont été mis au jour par une enquête d’envergure mondiale menée par Europol. Même la célèbre Ligue européenne des champions n’y échappe pas…

C’est une véritable bombe dans le monde pas toujours très transparent du football mondial. Les résultats de centaines de matchs auraient été faussés à cause de paris truqués, révèle lundi 4 février une enquête mondiale menée par Europol en collaboration avec les autorités allemandes, finlandaises, hongroises, autrichiennes.

« Il nous semble clair qu'il s'agit de la plus grande enquête de tous les temps sur des matches truqués présumés », a déclaré le directeur d'Europol Rob Wainwright, lundi à La Haye, où siège Europol. C’est en Europe qu’ont été recensés la majeure partie des matchs truqués : 380, tandis qu’environ 300 autres matches suspects ont été recensés à travers le monde et font désormais l’objet d’une enquête séparée.

La plupart des matches en question eux ont été joués dans les championnats turcs, allemands et suisses, indique Europol. Des dirigeants de clubs, des arbitres et des joueurs ont été épinglés dans ces affaires, a précisé Friedhelm Althans, enquêteur en chef de la police de Bochum, en Allemagne. Quatorze suspects ont déjà été condamnés dans ce premier volet de l’affaire, pour un total de 39 ans de prison, mais une centaine d'autres doivent encore comparaître. En tout, sur 425 suspects, 151 vivent en Allemagne et 66 en Turquie.

Cartel asiatique

La Ligue des Champions est elle aussi touchée par le fléau. Deux matches de la prestigieuse coupe européenne ont été truqués - dont un sur le sol britannique -, rapporte Rob Wainwright, sans plus de détail. Quatorze rencontres de qualification pour la Ligue Europa, sont en outre concernées. Qui se cache derrière ces manipulations frauduleuses ? « C'est le travail d'un cartel criminel sophistiqué et organisé qui est basé en Asie et travaille avec des relais en Europe », affirme Rob Wainwright. Des magouilles qui auraient rapporté gros.

Sur des bénéfices nets de 16 millions d’euros, les enquêteurs estiment que les matches truqués correspondent à une manne de plus de 8 millions d'euros. « Des sommes d'argent allant jusqu'à 100 000 euros par match ont été payées en liquide », soutient Friedhelm Althans, pour qui un tel phénomène entame la crédibilité des clubs et des joueurs et engendre des manques à gagner énormes pour les entreprises de paris sportifs. Sur un seul match, le bénéfice le plus large réalisé par le réseau criminel, qui serait basé à Singapour, est de 700 000 euros, lors d’une rencontre du championnat de première division autrichienne opposant le Red Bull Salzbourg à Hartberg.

Un problème mondial

Déjà, à la mi-janvier, Ralf Mutschke, ancien directeur d'Interpol devenu le M. Sécurité de la Fifa, tirait sur la sonnette d’alarme, affirmant qu'aucune région du monde n'était à l'abri des matches truqués.

En 2011, le football transalpin avait défrayé la chronique avec le scandale des matches truqués « calcioscommesse ». À l’époque, joueurs professionnels avaient été arrêtés, quatre clubs de la série A sanctionnés. Antonio Conte, l’entraîneur de la Juventus Turin avait été suspendu.

Preuve de l’envergure internationale du phénomène, l’affaire impliquant l’homme d'affaires singapourien, Wilson Raj Perumal. Son nom avait été cité dans plusieurs affaires de corruption de premier plan, notamment en Afrique du Sud et au Zimbabwe, quand il a été condamné en Finlande en 2011 pour avoir soudoyé des joueurs du championnat national.

Pour mieux lutter contre l’impunité, l’enquêteur allemand Friedhelm Althans a promis de transmettre ses conclusions au président de l'UEFA, Michel Platini.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

France - RDC : Raphaël Mobutu reste introuvable, une semaine après sa chute dans la Garonne

France - RDC : Raphaël Mobutu reste introuvable, une semaine après sa chute dans la Garonne

Plus d'une semaine après avoir sauté dans la Garonne, la nuit du 15 au 16 avril, Raphaël Mobutu, un des enfants de l'ancien président de la RDC (ex-Zaïre) est toujours introuvable. À en croire[...]

Brésil : Rousseff dans le piège Petrobras

À six mois de la présidentielle, la sortante est engluée dans une sombre histoire de rachat d'une raffinerie au Texas en 2006. Elle est en baisse dans les sondages mais devrait quand même[...]

Chine : bébés en boîte

En Chine, où n'existent ni protection sociale ni accouchement sous X, des structures d'accueil pour enfants abandonnés - et souvent handicapés - sont mises en place.[...]

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Dans ce quatrième billet consacré au déclenchement du génocide des Tutsis de 1994, Laurent Touchard* poursuit l'analyse des éléments brandis par les ex-partisans des Forces armées[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Inde : qui brisera la vague safran ?

Personne, sans doute. Face à un parti du Congrès à bout de souffle, les nationalistes hindous du BJP, qui ont choisi cette couleur pour emblème, ont toutes les chances de remporter les[...]

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Birmanie: Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie, est décédé

Win Tin, emprisonné pendant 19 ans pour son combat contre l'ancienne junte birmane, est décédé lundi à l'âge de 84 ans, a indiqué la Ligue nationale pour la démocratie[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces