Extension Factory Builder
04/02/2013 à 17:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le directeur d'Europol Rob Wainwright (c.), à La Haye, aux Pays-Bas, le 4 février 2013. Le directeur d'Europol Rob Wainwright (c.), à La Haye, aux Pays-Bas, le 4 février 2013. © Robin van Lonkhuijsen/ANP/AFP

Encore une affaire de corruption dans le monde du football. Des centaines de paris et de matchs truqués ont été mis au jour par une enquête d’envergure mondiale menée par Europol. Même la célèbre Ligue européenne des champions n’y échappe pas…

C’est une véritable bombe dans le monde pas toujours très transparent du football mondial. Les résultats de centaines de matchs auraient été faussés à cause de paris truqués, révèle lundi 4 février une enquête mondiale menée par Europol en collaboration avec les autorités allemandes, finlandaises, hongroises, autrichiennes.

« Il nous semble clair qu'il s'agit de la plus grande enquête de tous les temps sur des matches truqués présumés », a déclaré le directeur d'Europol Rob Wainwright, lundi à La Haye, où siège Europol. C’est en Europe qu’ont été recensés la majeure partie des matchs truqués : 380, tandis qu’environ 300 autres matches suspects ont été recensés à travers le monde et font désormais l’objet d’une enquête séparée.

La plupart des matches en question eux ont été joués dans les championnats turcs, allemands et suisses, indique Europol. Des dirigeants de clubs, des arbitres et des joueurs ont été épinglés dans ces affaires, a précisé Friedhelm Althans, enquêteur en chef de la police de Bochum, en Allemagne. Quatorze suspects ont déjà été condamnés dans ce premier volet de l’affaire, pour un total de 39 ans de prison, mais une centaine d'autres doivent encore comparaître. En tout, sur 425 suspects, 151 vivent en Allemagne et 66 en Turquie.

Cartel asiatique

La Ligue des Champions est elle aussi touchée par le fléau. Deux matches de la prestigieuse coupe européenne ont été truqués - dont un sur le sol britannique -, rapporte Rob Wainwright, sans plus de détail. Quatorze rencontres de qualification pour la Ligue Europa, sont en outre concernées. Qui se cache derrière ces manipulations frauduleuses ? « C'est le travail d'un cartel criminel sophistiqué et organisé qui est basé en Asie et travaille avec des relais en Europe », affirme Rob Wainwright. Des magouilles qui auraient rapporté gros.

Sur des bénéfices nets de 16 millions d’euros, les enquêteurs estiment que les matches truqués correspondent à une manne de plus de 8 millions d'euros. « Des sommes d'argent allant jusqu'à 100 000 euros par match ont été payées en liquide », soutient Friedhelm Althans, pour qui un tel phénomène entame la crédibilité des clubs et des joueurs et engendre des manques à gagner énormes pour les entreprises de paris sportifs. Sur un seul match, le bénéfice le plus large réalisé par le réseau criminel, qui serait basé à Singapour, est de 700 000 euros, lors d’une rencontre du championnat de première division autrichienne opposant le Red Bull Salzbourg à Hartberg.

Un problème mondial

Déjà, à la mi-janvier, Ralf Mutschke, ancien directeur d'Interpol devenu le M. Sécurité de la Fifa, tirait sur la sonnette d’alarme, affirmant qu'aucune région du monde n'était à l'abri des matches truqués.

En 2011, le football transalpin avait défrayé la chronique avec le scandale des matches truqués « calcioscommesse ». À l’époque, joueurs professionnels avaient été arrêtés, quatre clubs de la série A sanctionnés. Antonio Conte, l’entraîneur de la Juventus Turin avait été suspendu.

Preuve de l’envergure internationale du phénomène, l’affaire impliquant l’homme d'affaires singapourien, Wilson Raj Perumal. Son nom avait été cité dans plusieurs affaires de corruption de premier plan, notamment en Afrique du Sud et au Zimbabwe, quand il a été condamné en Finlande en 2011 pour avoir soudoyé des joueurs du championnat national.

Pour mieux lutter contre l’impunité, l’enquêteur allemand Friedhelm Althans a promis de transmettre ses conclusions au président de l'UEFA, Michel Platini.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers