Extension Factory Builder
04/02/2013 à 15:33
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Paul Biya et sa seconde épouse, Chantal. Paul Biya et sa seconde épouse, Chantal. © AFP/Getty

La rencontre prévue entre Paul et Chantal Biya et la diaspora camerounaise de France n'a pas eu lieu. Après avoir fait attendre pendant près de trois heures ses invités, le 1er février, le couple présidentiel s'est fait porter pâle. Provoquant l'indignation des personnalités présentes.

Ils étaient venus en nombre, les Camerounais de la diaspora triés sur le volet pour une rencontre, ce 1er février, avec le président Paul Biya, en visite à Paris. Parmi le demi-millier d’invités venus de tous les coins de l’Hexagone, des stars comme Manu Dibango, Douleur, Sallé John, mais aussi le docteur Elie Kamgue, président du Club Efficience (à l’origine du Gotha Noir, le Who’s Who’s des Africains de France). Pour immortaliser l’événement, une nuée de photographes ainsi que la désormais inévitable Africa 24.

Costume-cravate impeccable pour les hommes, robes cocktail et talons aiguilles pour les dames – le prestige du pavillon D’Armenonville oblige -, ils se réjouissaient visiblement des trois heures d’échanges annoncées avec le couple présidentiel. Mais c’est un public torturé pendant trois heures, en position debout, sans doute assoiffé et affamé, qui a fini par comprendre, moins de dix minutes avant la fin théorique de l’évènement, que Chantal et Paul Biya lui avait posé un beau lapin.

"Urgence"

Venu à leur place, « le représentant personnel du chef de l’État », Pierre Moukoko Mbonjo, ministre des Relations extérieures, a tenté, sous les clameurs de désapprobation, de redire toute l’attention que le président camerounais porte à ses compatriotes de l’extérieur. Quant à l’excuse avancée pour ce faux bond… « Une urgence », expliquent les autorités du Cameroun, « un manque total de respect », de l’avis des invités.

Aucun des deux camps ne semble dans le vrai. Paul Biya n’avait simplement peut-être pas envie de se déplacer, faute d’annonces intéressantes à faire. La diaspora l’attendait notamment sur la question de la double nationalité qui, selon elle, présente plus d’avantages que d’inconvénients, et sur des sujets économiques (simplification des démarches et soutien à la création d’entreprise, possibilité de répondre aux appels d’offres publiques…). Mais elle devra encore prendre son mal en patience : il a bien fallu plusieurs décennies pour voir promulguée, le 13 juillet 2011, la loi accordant le droit de vote aux Camerounais de l’étranger.

________

Par Clarisse Juompan-Yakam

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le Camerou[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la[...]

Cameroun : Reportage sur la route de la mort

Les caméras de Réussite, émission économique mensuelle diffusée sur Canal+ Ouest et Centre, vous font découvrir la route Douala-Yaoundé, essentielle pour l'économie du pays[...]

Terrorisme au Cameroun : Paris peut faire plus, Yaoundé en est persuadé

Le Cameroun se sent bien seul dans la guerre contre les jihadistes et attend de la France qu'elle s'implique davantage.[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

CAN 2015 : les Camerounais ont-ils trop serré la vis ?

Les Lions indomptables ont verrouillé à double tour leur communication lors de cette CAN 2015. Leurs supporters, nombreux en Guinée équatoriale, n'ont pas accès aux entraînements, tous[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Vatican : première tournée du pape François en Afrique annoncée pour fin 2015

Après une semaine de visite en Asie, le pape François a confié à certains journalistes qu'il se rendrait également sur le continent africain à partir de la fin de l'année. Le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130204152615 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130204152615 from 172.16.0.100