Extension Factory Builder
02/02/2013 à 10:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'entraîneur des Aigles du Mali, Patrice Carteron. L'entraîneur des Aigles du Mali, Patrice Carteron. © AFP

Après s’être sorti d’un groupe difficile, le Mali, troisième en 2012, affronte l’Afrique du Sud samedi 2 février à Durban en quart de finale, pour la deuxième confrontation entre les deux pays (*). Patrice Carteron (42 ans), le sélectionneur des Aigles, évacue la pression sur le pays organisateur, mais ne cache pas ses ambitions.

Jeune Afrique : Quel bilan faites-vous du premier tour, qui a vu votre équipe se qualifier pour les quarts de finale en devançant la RDC et le Niger ?

Patrice Carteron : L’équipe est peu à peu montée en puissance, même si nous avons connu un match compliqué face au Ghana (0-1) lors de la deuxième journée. J’ai aimé notre animation défensive. Par contre, je pense que nous avons encore une certaine marge offensivement, où nous n’avons pas tout montré notre potentiel.

Le Mali est arrivé à cette CAN entouré d’incertitudes : Sissoko ou Maïga n’ont pas beaucoup joué avec le Paris-SG et West Ham depuis le début de la saison, et le championnat chinois, où évolue Seydou Keita, s’est arrêté début novembre…

Les joueurs que vous citez ont été très pros. Ils ont beaucoup travaillé physiquement. Keita s’était préparé à Barcelone, son ancien club, avant notre stage. Avec Sissoko, il y a avait un travail important à faire. Maïga, lui, a été victime d’une crise de paludisme avant le premier match. Mais il revient bien.

Robert Nouzaret, avant votre match contre la RDC, nous avait confié qu’il trouvait le Mali moins riche en individualités, mais plus fort collectivement…

Il a raison. Notre objectif pour cette CAN, c’était de bâtir un collectif solide, sans lequel il est difficile d’exister dans une compétition de haut niveau. Par le passé, le Mali a eu de grosses équipes, mais sans toujours avoir les résultats espérés. Ce que je constate – mais je ne suis en poste que depuis le mois de juillet dernier -, c’est qu’il règne vraiment un excellent état d’esprit au sein du groupe.

L’Afrique du Sud s’est qualifiée sans vraiment donner l’impression de maîtriser son sujet, hormis face à l’Angola (2-0)…

(Il coupe) Pour moi, c’est l’équipe la mieux préparée physiquement et mentalement. C’est plus un collectif qu’une somme d’individualités, mais les joueurs se connaissent bien et leur sélectionneur (Gordon Igesund) connaît très bien le championnat local, dont est issue la majorité de ses internationaux. Jouer l’Afrique du Sud chez elle, dans un contexte qui nous sera forcément défavorable et hostile, c’est un beau challenge. La pression sera sur elle.  Même si nous avons nos chances, car les deux équipes se valent.

Comment vos joueurs vivent-ils la situation qui touche leur pays ?

Ils sont plutôt rassurés depuis l’intervention française. Ils en parlent régulièrement, je pense que les appels vers le Mali sont fréquents… Nous avons conscience que notre parcours en Afrique du Sud est suivi de très près au pays, que même si ce n’est que du football, cela apporte beaucoup de joie à nos supporteurs.
________

*Les deux équipes s’étaient affrontées en quart de finale de la CAN 2002 organisée au Mali. Le 3 février à Kayes, les Aigles s’étaient imposés 2-0 grâce à des buts de B. Touré et D. Coulibaly.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si [...]

Crise malienne : pourquoi Ménaka cristallise les tensions

Alors que la rébellion du Nord-Mali réclame toujours des amendements à l'accord d'Alger pour le signer, la situation sécuritaire se détériore depuis la reprise de la ville de[...]

Mali : l'armée accusée d'avoir exécuté neuf personnes à Tin Hama

Des combats entre les rebelles de la CMA et l'armée malienne ont eu lieu jeudi matin à Tin Hama, près d'Ansongo, dans le nord-est du Mali. Dans un communiqué, les rebelles accusent les soldats maliens[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Deux importants chefs jihadistes tués dans le nord du Mali par l'armée française

Le ministère français de la Défense a affirmé mercredi dans un communiqué avoir neutralisé deux importantes figures du jihadisme dans le nord du Mali : Abdelkrim al-Targui et Ibrahim Ag[...]

Mali : le chef jihadiste Abdelkrim al-Targui tué par l'armée française

Abdelkrim al-Targui, l'un des principaux chefs d'Aqmi, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par l'armée française dans le nord-est du Mali. Plusieurs autres jihadistes ont[...]

Mali : un blessé dans une attaque contre la Minusma à Bamako

Un gardien d'une résidence de la Minusma à Bamako a été blessé par balle, mercredi, par un homme armé qui a réussi à prendre la fuite, abandonnant sur place deux grenades[...]

Le Mali parviendra-t-il à sceller son accord de paix ?

Officiellement signé le 15 mai à Bamako par le gouvernement, l'accord de paix n'est pas encore définitivement scellé au Mali. Les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) souhaitent[...]

Mali : trois militaires maliens tués près de Tombouctou

Trois soldats maliens ont été tués lundi matin près de Tombouctou, lors d'une attaque menée par les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad. [...]

L'ONU accuse le Mali de manquer de reconnaissance pour ses "sacrifices"

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, s'est insurgé samedi à Bamako contre un manque de reconnaissance des autorités maliennes envers la force internationale dans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers