Extension Factory Builder
01/02/2013 à 20:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lofti Zitoun mène une fronde contre le Premier ministre Hamadi Jebali. Lofti Zitoun mène une fronde contre le Premier ministre Hamadi Jebali. © Capture d'écran/Youtube

En pleine crise gouvernementale, le ministre conseiller en charge des Affaires politiques auprès du Premier ministre, Lofti Zitoun, démissione du gouvernement. Une manoeuvre vouée à fragiliser Hamadi Jebali, et qui est aussi révélatrice d'une profonde fracture au sein d'Ennahdha.

Après de longues tractations, le remaniement du gouvernement tunisien, attendu depuis juillet 2012, est dans l’impasse. Aucun des trois partis aux commandes du pays n’accepte de faire de concessions ; Ettakatol et le Congrès pour la République (CPR) exigent que les portefeuilles de la Justice et des Affaires étrangères ne soient plus gérés par Ennahdha qui refuse de lâcher du lest. Pourtant la sortie de crise est urgente pour la stabilité de la Tunisie.

Coup de théâtre dans cette situation complexe et inédite qui provoque une crise gouvernementale sans précédent : Lotfi Zitoun, ministre conseiller en charge des Affaires politiques auprès du Premier ministre Hamadi Jebali, et homme de confiance de Rached Ghannouchi, puissant président d’Ennahdha, claque la porte du gouvernement.

Campagne contre Jebali

L’agressivité de celui qui relayait les directives Ghannouchi a fini par indisposer l’opinion publique et sa propre famille politique. Il n’a recueilli que 17 voix lors des élections du bureau exécutif d’Ennahdha, lors de son 9e Congrès, et a adopté depuis une position de repli, tout en continuant à planifier et animer l’apparente agitation des jeunes islamistes.

Sa démission n’est pas un coup de tête, elle marque le coup d’envoi d’une campagne contre le chef du gouvernement au sein d'une frange d'Ennahdha. Lotfi Zitoun assure dans sa lettre de démission ne plus avoir confiance en Hamadi Jebali, lui reproche de ne pas avoir tenu compte des conseils avisés et de ses propositions, et estime qu’il porte gravement atteinte au parti islamiste.

Certains murmuraient depuis quelques mois que le blocage politique était un signe de scission au sein d’Ennahdha. Aujourd’hui, la formation islamiste envoie ses premiers fantassins à l’attaque pour déboulonner le chef de l’exécutif. Son tort est d’avoir reconnu le manque de compétence de ses ministres et d'avoir adopté une position peu partisane pour tenter de réunir un nouvelle équipe gouvernementale autour de lui.

________

Par Frida Dahmani, à Tunis

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Tunisie : les familles des martyrs de la révolution réclament plus de justice

Les familles des martyrs de la révolution se mobilisent mercredi dans la capitale tunisienne. Objectif : protester contre la sentence rendue en appel, le 11 avril, par le tribunal militaire de Tunis contre[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers