Extension Factory Builder
01/02/2013 à 07:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Aucune équipe du Maghreb ne s'est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN. Aucune équipe du Maghreb ne s'est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN. © DR

Le pouvoir est au sud du Sahara dans cette CAN 2013. Aucune équipe du Maghreb n’a réussi à se qualifier pour les quarts de finale de la compétition. Le favori ivoirien tient son rang et semble une nouvelle fois le mieux placé pour remporter la compétition, alors que le tenant du titre zambien est éliminé. Jeune Afrique vous livre son bilan de la phase de poules. Le meilleur joueur ? Le plus beau but ? La meilleure équipe ? À vous de voir... et de juger .

La phase de poules de la CAN Orange 2013 s’est achevée, mercredi 30 janvier, avec les matchs nuls entre l’Algérie et la Côte d’Ivoire (2-2) et entre la Tunisie et le Togo (1-1). L’occasion, en attendant les quarts de finale, de dresser le bilan de la phase. Quel est le meilleur joueur ? La meilleure équipe ? Le plus beau but de ce début de compétition ? À vos votes !

Le plus beau but...

  • Le but du Tunisien Youssef M’Sakni, auteur d’une frappe lointaine qui vient se loger tout droit dans la lucarne gauche du gardien algérien.

 

  • Le but de Gervinho. L’Ivoirien profite d’un superbe coup franc pour placer une reprise de volée imparable dans le but togolais

 

  • Le but d’Alain Traoré. Tout en puissance, l’attaquant burkinabè loge une frappe de l’extérieur du pied gauche au fond des filets éthiopiens.

 

  • Le but du Sud-Africain Sangweni qui vient nettoyer la lucarne gauche du gardien marocain (0'38'').

 

 

Le meilleur joueur

Jeune Afrique a distingué trois joueurs dans cette CAN 2013. Tout d’abord, l’Ivoirien Gervinho qui a totalement survolé ses matchs, au sein d’une équipe de Côte d’Ivoire déjà d'un excellent niveau - elle a largement tenu son rang de favorite de la compétition. Il profite à merveille de sa complicité avec Yaya Touré pour se montrer d’une efficacité redoutable. Nul doute qu’il sera précieux face à des défenses plus solides en deuxième partie de compétition.

Alain Traoré est une autre potentielle star de ce tournoi. Ou était. Après avoir mené le Burkina Faso à la qualification, il s'est blessé à la cuisse gauche, le 29 janvier, contre la Zambie (8', 0-0) et a déclaré forfait pour le reste de la compétition. Il occupe nénmoins la tête du classement des buteurs avec trois réalisations, dont une magnifique frappe face à l’Éthiopie. Le joueur, qui évolue à Lorient en Ligue 1 française, mérite malgré son forfait de figurer dans la liste des prétendants au titre de meilleur joueur des phases de poules.

Asamoah Gyan n’est pas un inconnu. Néanmoins, sa performance avec le Ghana n’est pas passé inaperçue, tant il a porté son équipe dans cette phase de poules. Dans le dernier match notamment, face au Niger, il a inscrit un but avant d'être à l'origine de deux autres réalisations de ses coéquipiers. Les Ghanéens se sont donc imposés 3-0. Gare cependant à la « Gyan-dépendance » qui pourrait leur être fatale face aux autres favoris.

 

La meilleure équipe

En milieu de compétition, désigner la meilleure équipe n’est pas chose évidente. La Côte d’Ivoire semble au-dessus de ses adversaires, même si elle s’est contentée d’un nul face à l’Algérie lors de son dernier match. Avec Gervinho et Yaya Touré en grande forme, un jeu fluide et une attaque efficace, les Éléphants sont clairement les mieux placés pour prétendre au trophée.

Néanmoins, les Ivoiriens vont devoir se méfier des Ghanéens. Ceux-ci, après être passés à côté de leur premier match, se sont tranquillement qualifiés pour les quarts, en infligeant un cinglant 3-0 à leurs adversaires nigériens de la dernière journée de phase de poules. Avec des individualités fortes et un collectif toujours sûr, les Black Stars semblent monter en puissance et leur expérience est solide à ce niveau de la compétition.

Enfin, serait-ce l’année du Mali ? S’il semblait mieux placé l’année dernière, les coéquipiers de Seydou Keïta sont parvenus à s’extirper de la phase de poules avec un nul douloureux contre les Léopards de la RDC. Solides physiquement, les Maliens n’ont pas brillé mais pourrait disposer d’un supplément d’âme avec les événements récents au Mali. La motivation et l’expérience d’une équipe souvent placé en haut des classements continentaux, en font à coup sûr un adversaire redoutable.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

Francophonie : Kamel Daoud reçoit le Prix des cinq continents

C’est son roman "Meursault, contre-enquête", qui a valu à l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud le prix de l'Organisation internationale de la Francophonie. La récom[...]

L'institut Choiseul classe ses "100 leaders économiques africains de demain"

L'Institut Choiseul vient de publier la "Choiseul 100 Africa", un classement annuel identifiant les "leaders économiques de demain" parmi les jeunes dirigeants africains de 40 ans et moins. Certains[...]

Plus de 3 000 migrants ont péri en Méditerranée depuis début 2014

La traversée de la Méditerranée reste le voyage le plus meurtrier pour les migrants clandestins. Depuis début 2014, plus de 3 000 d'entre eux ont ainsi péri en chemin, selon l'Organisation [...]

Gouvernance en Afrique : votre pays est-il performant, selon l'indice Mo Ibrahim 2014 ?

La fondation Mo Ibrahim a publié, lundi 29 septembre, son indice annuel sur la gouvernance en Afrique. Bilan : l'Afrique progresse globalement, notamment grâce aux questions des droits de l'homme et de la[...]

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites[...]

La Francophonie confrontée au casse-tête de la succession d'Abdou Diouf

Après 12 ans sous la férule de l'ancien président sénégalais Abdou Diouf, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) se trouve face au casse-tête de sa succession fin novembre[...]

La fondation pour l'Afrique de Borloo en marche d'ici la fin de l'année

Jean-Louis Borloo, qui s'est retiré de la vie politique en avril dernier, estime que sa fondation sur l'Afrique sera opérationnelle d'ici la fin de l'année, a-t-il indiqué dans un entretien au[...]

Ebola : le FMI accorde une aide supplémentaire aux pays touchés

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé vendredi une enveloppe supplémentaire de 130 millions de dollars en faveur des trois pays les plus frappés par Ebola (Guinée, Liberia, Sierra[...]

Burkina Faso : 4 octobre 1984, le discours historique de Sankara à l'ONU

Sankara visionnaire ? En se présentant, le 4 octobre 1984, à la tribune des Nations unies, le jeune capitaine burkinabè était loin d'imaginer que, 30 ans plus tard, la plupart des thèmes de son[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers