Extension Factory Builder
30/01/2013 à 09:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sami Trabelsi, sélectionneur de l'équipe de Tunisie. Sami Trabelsi, sélectionneur de l'équipe de Tunisie. © AFP

Sèchement battue par la Côte d’Ivoire (0-3) samedi dernier, la Tunisie est dans l’obligation de s’imposer face au Togo, mercredi 30 janvier, pour disputer les quarts de finale de la CAN. Alors qu’un match nul suffirait aux Éperviers pour s’envoler vers le tour suivant…

Le Maghreb a déjà perdu l’Algérie et le Maroc, et la Tunisie - quart de finaliste en 2012 face au Ghana (1-2) - est également menacée par une élimination au soir du premier tour de la CAN 2013. Et depuis la défaite des Aigles de Carthage face aux Ivoiriens, le 26 janvier, le sélectionneur tunisien Sami Trabelsi n’évolue pas dans un ambiance sereine. La presse nationale laisse supposer que ses jours à la tête de l’équipe nationale sont comptés, et que son successeur pourrait être Nabil Maaloul, qui vient de quitter l’Espérance de Tunis.

« Je ne sais pas ce qu’il en est, mais c’est suicidaire de lancer de telles rumeurs, alors que nous sommes toujours en lice pour une qualification », s’emporte Abdelmajid Chetali, qui avait qualifié la Tunisie pour la Coupe du Monde 1978. « Trabelsi est un bon entraîneur, qui fait un travail intéressant avec une équipe finalement assez quelconque. Par rapport au Ghana ou à la Côte d’Ivoire, aucun international tunisien n’est titulaire dans un grand club européen. Aucun ! Nous avons un joueur prometteur, Youssef Msakni. Mais il est encore jeune…»

Tensions

Mais Chetali se veut « optimiste », malgré la crispation qui entoure la préparation de ce match, la mauvaise impression dégagée lors du match face aux Eléphants et la méfiance que lui inspire Emmanuel Adebayor, « capable de faire basculer une rencontre ». Jean-Paul Abalo, l’ancien capitaine togolais (67 sélections), n’est quant à lui guère surpris de retrouver les Éperviers aux portes des quarts de finale, alors que les tensions s’étaient accumulées avant le début de la CAN, notamment autour de la présence d’Adebayor.

« Hormis la Côte d’Ivoire, aucune équipe n’est vraiment supérieure au Togo. Il y a de bons joueurs dans ce groupe, qui ne se résume pas à Adebayor. Même s’il peut-être déterminant. La Tunisie va prendre le jeu à son compte, et cela devrait  nous convenir. » Lors de la CAN 1998 au Burkina Faso, la Tunisie et le Togo s’étaient affrontés à Ouagadougou lors d’un dernier match déjà décisif, un 16 février.

« Nous n’avions besoin que d’un point, et la Tunisie devait gagner. Ce qu’elle avait fait (3-1)  », se souvient amèrement Abalo. Qui, ce jour là, avait croisé la route d’un certain Sami Trabelsi, alors défenseur des Aigles.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar va se dérouler en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en jan[...]

Technologies : la drague 3.0 débarque en Afrique

Internet a largement modifié les comportements sociaux dans le monde. Et l’Afrique n’est pas épargnée par ce vent technologique venu du Nord. Ainsi, après l'euphorie des rencontres 2.0[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Braconnage : l'éléphant d'Afrique menacé de disparaître d'ici vingt ans

L'éléphant d'Afrique est menacé de disparition à l'état sauvage d'ici vingt ans, ont prévenu des experts réunis dans le cadre d'un sommet depuis lundi au Botswana afin de sauver[...]

Tendances : un PIB pour les coiffures

Selon de récentes estimations, les Africaines dépenseraient, chaque année, 7 milliards de dollars pour l’entretien de leur identité capillaire. Un budget qui pourrait davantage participer au[...]

En Afrique, Pernod Ricard mise sur l'alcool local

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux Pernod Ricard veut produire localement sur le continent africain. Selon nos informations, des tests ont déjà été lancés dans plusieurs pays.[...]

CAN 2015 des moins de 20 ans : le Nigeria l'emporte face au Sénégal avec un but magique

L’équipe nigériane de football des moins de 20 ans a battu dimanche, à Dakar, le Sénégal en finale du 19e Championnat d’Afrique des nations junior. Une victoire obtenue grâce[...]

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent, mais[...]

Que cherche Jean-Louis Borloo en Afrique ?

Retiré de la politique active, l'ancien ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy lance un "plan Marshall" censé aboutir à l'électrification de tout le continent. Mais il se montre fort[...]

Météo : mieux vaut prévenir que guérir

Bien sûr, cela suppose de penser sur le long terme, mais les pays du continent auraient tout à gagner à investir dans la recherche sur les aléas climatiques. L'enjeu, économique notamment,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers