Extension Factory Builder
30/01/2013 à 09:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sami Trabelsi, sélectionneur de l'équipe de Tunisie. Sami Trabelsi, sélectionneur de l'équipe de Tunisie. © AFP

Sèchement battue par la Côte d’Ivoire (0-3) samedi dernier, la Tunisie est dans l’obligation de s’imposer face au Togo, mercredi 30 janvier, pour disputer les quarts de finale de la CAN. Alors qu’un match nul suffirait aux Éperviers pour s’envoler vers le tour suivant…

Le Maghreb a déjà perdu l’Algérie et le Maroc, et la Tunisie - quart de finaliste en 2012 face au Ghana (1-2) - est également menacée par une élimination au soir du premier tour de la CAN 2013. Et depuis la défaite des Aigles de Carthage face aux Ivoiriens, le 26 janvier, le sélectionneur tunisien Sami Trabelsi n’évolue pas dans un ambiance sereine. La presse nationale laisse supposer que ses jours à la tête de l’équipe nationale sont comptés, et que son successeur pourrait être Nabil Maaloul, qui vient de quitter l’Espérance de Tunis.

« Je ne sais pas ce qu’il en est, mais c’est suicidaire de lancer de telles rumeurs, alors que nous sommes toujours en lice pour une qualification », s’emporte Abdelmajid Chetali, qui avait qualifié la Tunisie pour la Coupe du Monde 1978. « Trabelsi est un bon entraîneur, qui fait un travail intéressant avec une équipe finalement assez quelconque. Par rapport au Ghana ou à la Côte d’Ivoire, aucun international tunisien n’est titulaire dans un grand club européen. Aucun ! Nous avons un joueur prometteur, Youssef Msakni. Mais il est encore jeune…»

Tensions

Mais Chetali se veut « optimiste », malgré la crispation qui entoure la préparation de ce match, la mauvaise impression dégagée lors du match face aux Eléphants et la méfiance que lui inspire Emmanuel Adebayor, « capable de faire basculer une rencontre ». Jean-Paul Abalo, l’ancien capitaine togolais (67 sélections), n’est quant à lui guère surpris de retrouver les Éperviers aux portes des quarts de finale, alors que les tensions s’étaient accumulées avant le début de la CAN, notamment autour de la présence d’Adebayor.

« Hormis la Côte d’Ivoire, aucune équipe n’est vraiment supérieure au Togo. Il y a de bons joueurs dans ce groupe, qui ne se résume pas à Adebayor. Même s’il peut-être déterminant. La Tunisie va prendre le jeu à son compte, et cela devrait  nous convenir. » Lors de la CAN 1998 au Burkina Faso, la Tunisie et le Togo s’étaient affrontés à Ouagadougou lors d’un dernier match déjà décisif, un 16 février.

« Nous n’avions besoin que d’un point, et la Tunisie devait gagner. Ce qu’elle avait fait (3-1)  », se souvient amèrement Abalo. Qui, ce jour là, avait croisé la route d’un certain Sami Trabelsi, alors défenseur des Aigles.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces t[...]

CAN 2015 : la Guinée qualifiée pour les quarts de finale au tirage au sort, le Mali éliminé

C'est donc la Guinée qui s'est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN 2015. Elle affrontera le Ghana dimanche à 17h.[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

CAN 2015 : Guinée-Mali, 3 choses à savoir sur un tirage au sort controversé

À égalité parfaite dans le groupe D après trois rencontres, le Mali et la Guinée seront départagés par tirage au sort pour la qualification aux quarts de finale. La[...]

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

L'archevêque émérite Desmond Tutu est l'ancien président de The Elders et le co-fondateur de Filles, pas épouses : le partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants. Nyaradzayi[...]

CAN 2015 : chapeau, Malabo !

Organisée dans l'urgence, la compétition a connu quelques ratés au démarrage. Témoignages d'entraîneurs, qui saluent finalement "l'exploit" de la Guinée[...]

Mahmoud Abbas attendu à Addis-Abeba pour le sommet de l'UA

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est attendu vendredi à Addis-Abeba pour l’ouverture du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union[...]

La fin de l'épidémie d'Ebola est-elle proche ?

Alors que le nombre de nouveaux cas d'Ebola est retombé en janvier à son plus bas niveau depuis août en Sierra Leone et en Guinée, et depuis juin pour le Liberia, l'OMS et des professionnels du[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130130091414 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130130091414 from 172.16.0.100