Extension Factory Builder
29/01/2013 à 15:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lors de la conférence des donateurs pour le Mali, au siège de l'UA à Addis Abeba, le 29 janvier. Lors de la conférence des donateurs pour le Mali, au siège de l'UA à Addis Abeba, le 29 janvier. © AFP

Mardi 29 janvier, au siège de l'Union africaine (UA), à Addis-Abeba, les donateurs internationaux ont promis 455,53 millions de dollars pour le Mali. De nombreux pays d'Afrique, mais aussi l'Europe, le Japon, les États-Unis, ou encore les Nations unies étaient présents.

Mardi, réunie au siège de l'UA à Addis-Abeba, la communautée internationale a répondu présente pour soutenir au Mali. À l'issue de la conférence des donateurs internationaux, 455, 53 millions de dollars ont été récoltés pour financer les besoins militaires et humanitaires du pays. À cette aide financière s'ajouteront des soutiens matériels, par exemple en équipements d'entraînement militaire.

Lundi, les responsables de l'UA avait estimé à 460 millions de dollars le budget du déploiement de Mission internationale de soutien au Mali (Misma). L'organisation panafricaine a promis d'y contribuer à hauteur de 10%. C'est une première : jamais l'Union africaine n'avait jusqu'ici financé une opération de maintien de la paix. De son côté, la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a annoncé qu'elle allait contribuer aux besoins d'urgence de déploiement à hauteur de 10 millions de dollars.

L'Union européenne a promis 50 millions d'euros, auxquels s'ajouteront une aide logistique séparée de la France estimée à quelque 47 millions d'euros et, peut-être aussi, une aide logistique britannique. Le Japon prévoit un soutien indirect, via un don de 120 millions de dollars à des organisations internationales qui travaillent à la stabilisation du Mali et du Sahel.

"Trust funds"

Les besoins financiers pour la restructuration des forces maliennes sont encore flous. Des diplomates estimaient ces derniers jours à 700 millions de dollars le besoin total en financement de la Misma et de l'armée malienne. Ce matin, à la tribune de l'UA, le président ivoirien Alassane Ouattara a estimé que 950 millions de dollars étaient nécessaires à la reconstruction du Mali.

Les Nations unies ont mis en place deux Trust Funds, des fonds fiduciaires, pour recueillir les dons. L'un a été établi au bénéfice de la Misma, les troupes de la Cedeao et leurs renforts tchadiens et burundais. L’autre bénéficiera à l’armée malienne. Ce montage va permettre aux États dont les lois prohibent le soutien aux régimes qui se sont installés au pouvoir à l’issue d’un putsch, comme c’est le cas de l'actuel régime de transition malien, d'apporter leur aide à la Misma.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Crise malienne : pourquoi Ménaka cristallise les tensions

Crise malienne : pourquoi Ménaka cristallise les tensions

Alors que la rébellion du Nord-Mali réclame toujours des amendements à l'accord d'Alger pour le signer, la situation sécuritaire se détériore depuis la reprise de la ville de Ménak[...]

Mali : l'armée accusée d'avoir exécuté neuf personnes à Tin Hama

Des combats entre les rebelles de la CMA et l'armée malienne ont eu lieu jeudi matin à Tin Hama, près d'Ansongo, dans le nord-est du Mali. Dans un communiqué, les rebelles accusent les soldats maliens[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Deux importants chefs jihadistes tués dans le nord du Mali par l'armée française

Le ministère français de la Défense a affirmé mercredi dans un communiqué avoir neutralisé deux importantes figures du jihadisme dans le nord du Mali : Abdelkrim al-Targui et Ibrahim Ag[...]

Mali : le chef jihadiste Abdelkrim al-Targui tué par l'armée française

Abdelkrim al-Targui, l'un des principaux chefs d'Aqmi, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par l'armée française dans le nord-est du Mali. Plusieurs autres jihadistes ont[...]

Mali : un blessé dans une attaque contre la Minusma à Bamako

Un gardien d'une résidence de la Minusma à Bamako a été blessé par balle, mercredi, par un homme armé qui a réussi à prendre la fuite, abandonnant sur place deux grenades[...]

Le Mali parviendra-t-il à sceller son accord de paix ?

Officiellement signé le 15 mai à Bamako par le gouvernement, l'accord de paix n'est pas encore définitivement scellé au Mali. Les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) souhaitent[...]

Mali : trois militaires maliens tués près de Tombouctou

Trois soldats maliens ont été tués lundi matin près de Tombouctou, lors d'une attaque menée par les rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad. [...]

L'ONU accuse le Mali de manquer de reconnaissance pour ses "sacrifices"

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, s'est insurgé samedi à Bamako contre un manque de reconnaissance des autorités maliennes envers la force internationale dans[...]

Le jihadiste français Gilles Le Guen condamné à huit ans de prison

Le Français avait rejoint les rangs d'Aqmi au Mali. Il a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Paris à huit ans de prison ferme.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers