Extension Factory Builder
29/01/2013 à 11:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hervé Renard, sélectionneur de l'équipe de Zambie. Hervé Renard, sélectionneur de l'équipe de Zambie. © AFP

Mardi 29 janvier face au Burkina Faso à Nelspruit, la Zambie va jouer son avenir à la CAN 2013. Un nul pourrait suffire au tenant du titre, mais Hervé Renard, l’entraîneur des Chipolopolo, n’imagine pas le Nigeria buter sur l’Ethiopie dans l’autre match du groupe.

Jeune Afrique : Hervé Renard, vous souhaitiez avoir votre destin entre vos mains pour votre dernier match. Vous y êtes…

Hervé Renard : C’est une situation beaucoup plus confortable que celle d’être dépendant des autres. Cette situation me rappelle celle de 2010. Nous avions un point au bout de deux journées, avant d’affronter le Gabon d’Alain Giresse, qui en comptait trois. Et nous avions remporté cette rencontre 2-1. Contre le Burkina Faso, la Zambie jouera pour gagner. Miser sur un match nul du Nigeria contre l’Éthiopie ne me semble pas être une bonne idée.

Cela signifie-t-il que vous allez demandez à vos joueurs de se lancer tout de suite à l’assaut du but burkinabé ?

Surtout pas ! Le Burkina Faso n’a besoin que d’un match nul. On connaît cette équipe, très à l’aise en contre, et qui dispose avec Alain Traoré et Jonathan Pitroipa de très belles individualités. Si on se jette à corps perdu dans la bataille, on risque de s’exposer. Il faudra jouer de manière intelligente.

Comment vos joueurs gèrent-ils ces dernières heures ?

Ils sont conscients de l’enjeu, bien sûr. Mais ils ont l’habitude de ce genre d’évènement. Je rappelle que cela fait huit matches de CAN que nous sommes invaincus. Et puis, on nous dit que nous sommes chanceux, notamment sur le dernier match face au Nigeria (1-1, le 25 janvier), parce que notre gardien (NDLR : Kennedy Mweene) arrête un penalty et égalise sur penalty. Mais les journalistes oublient de dire que lors des quatre derniers matches de CAN, on siffle quatre penalties contre nous, dont trois très contestables. Aucun n’a été marqué d’ailleurs. Je fais comme la presse : je penche du côté où cela m’arrange (rires)…

________

Propos recueillis par Alexis Billebault
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Zambie

Zambie : Guy Scott refuse de démissionner malgré la pression de ses ministres

Zambie : Guy Scott refuse de démissionner malgré la pression de ses ministres

La plupart de ses ministres ont exigé son départ. Qu'importe : le président zambien par intérim, Guy Scott, a assuré mercredi qu'il ne démissionnerait pas avant l'élection pr&eacu[...]

CAN 2015 : calendrier des matchs, groupes et résultats

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 débute le 17 janvier. Consultez le calendrier complet et les résultats des matchs de la compétition qui s'achèvera le 8 février en Guinée[...]

Zambie : la veuve de Michael Sata se sent pousser des ailes

Qui succédera au président Michael Sata, décédé en octobre ? Après le fils puis le neveu, l'ex-première dame, Christine Kaseba-Sata, se sent pousser des ailes.[...]

Zambie : Guy Scott suspendu de ses fonctions de président par intérim du parti au pouvoir

La guerre de succession ouverte en Zambie depuis la mort du président Michael Sata s'étend au parti au pouvoir, le Front patriotique. Guy Scott en a été suspendu vendredi de sa fonction de[...]

Zambie : la veuve et le fils de Michael Sata candidats à sa succession

La succession de Michael Sata sera-t-elle purement familiale ? Cette semaine, la veuve et le fils de l'ancien président zambien, décédé fin octobre, se sont tous deux proposés pour être[...]

Zambie : battu en 2011, Banda se déclare candidat à la présidentielle de 2015

L'ancien président zambien, Ruphiah Banda, a annoncé lundi sa candidature pour la prochaine présidentielle dans son pays. Une déclaration qui fait désordre au sein même de sa formation[...]

Zambie : un ancien ministre conteste la légitimité de Guy Scott devant la justice

La guerre de succession ouverte en Zambie depuis la mort du président Michael Sata pourrait se poursuivre devant la justice. Un ancien ministre estime que l'intérim devait revenir à un rival de Guy Scott,[...]

Zambie : Guy Scott en voit de toutes les couleurs

Le décès de Michael Sata l'a propulsé "premier président blanc d'un gouvernement africain démocratique". Le chef de l'État zambien, Guy Scott, ne restera en fonction que[...]

Zambie et Zimbabwe mettent en place un visa commun pour favoriser le tourisme

À partir du 28 novembre, la Zambie et le Zimbabwe vont lancer un visa commun destiné à promouvoir le tourisme dans la région. Un projet de la SADC majoritairement financé par la Banque mondiale.[...]

Zambie : bataille de succession avant même les obsèques de Michael Sata

La succession de Michael Sata, décédé le 28 octobre dernier à Londres, s'amorce dans la douleur. Mardi, le président zambien par intérim Guy Scott a rétabli dans ses fonctions le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers