Extension Factory Builder
28/01/2013 à 17:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un hélicoptère Gazelle français revient de Tombouctou, sur la base de Sévaré, le 28 janvier. Un hélicoptère Gazelle français revient de Tombouctou, sur la base de Sévaré, le 28 janvier. © AFP

Les armées française et malienne ont pris le contrôle total de Tombouctou, lundi 28 janvier. La veille au soir, elles avaient déclenché une opération terrestre et aérienne, maîtrisant rapidement l'aéroport et les différents accès menant à la mythique "Cité aux 333 saints".

Mis à jour à 18h45.

Contrôlée depuis neuf mois par les islamistes radicaux, la ville de Tombouctou, dont le patrimoine a été saccagé au nom de la charia, a été reprise lundi 28 janvier par les militaires français et maliens. « Les armées malienne et française sont entrées lundi après-midi dans la ville de Tombouctou », cité mythique du nord du Mali qu'elles contrôlent désormais totalement, a appris l'AFP de sources concordantes.

« L'armée malienne et l'armée française contrôlent totalement la ville de Tombouctou. Tout est sous contrôle », a déclaré un colonel de l'armée malienne qui n'a pas souhaité être nommé. L'information a été confirmée depuis Bamako par le maire de Tombouctou, Hallé Ousmane, qui a déclaré que sa ville venait de tomber au mains des Français et des Maliens, qui contrôlent désormais la « Boucle du Niger », située entre les deux principales villes du Nord, Tombouctou et Gao.

 

La carte de l'intervention militaire internationale au Mali :

 


Afficher L'intervention militaire étrangère au Mali sur une carte plus grande

Manuscrits brûlés

Soldats français et maliens avaient pris dans la nuit de dimanche à lundi le contrôle de l'aéroport et des principaux accès à la ville avant d'y entrer. Les militaires ont opéré une manoeuvre conjointe, terrestre et aérienne (largage de parachutistes), pour prendre le contrôle des accès de Tombouctou, ville-phare de l'islam en Afrique subsaharienne, située à 900 km au nord-est de Bamako.

Avant l'arrivée des soldats des deux armées, les islamistes ont détruit de précieux manuscrits conservés depuis des siècles dans cette ville classée au patrimoine mondial de l'humanité. L'Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba, abritant entre 60 000 et 100 000 manuscrits, dont certains remontent à l'ère pré-islamique, a été incendié par les islamistes. Il s'agit d'un « véritable crime culturel », a dénoncé le maire de la ville, qui a été la capitale intellectuelle et spirituelle de l'islam en Afrique aux XVe et XVIe siècles.

De son côté, le président français François Hollande a estimé lundi que la France et ses partenaires africains étaient en train de gagner la bataille au Mali, et qu'il appartiendrait aux forces africaines de poursuivre les terroristes au nord du pays. « Nous sommes en train de gagner cette bataille, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'Élysée, confirmant la reprise de Gao et Tombouctou. La France n'a pas vocation à rester au Mali. En revanche, notre devoir c'est de faire en sorte que nous puissons permettre aux forces africaines de donner au Mali une stabilité durable ».

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Air Algérie : 'pas de piste privilégiée' pour expliquer le crash

Air Algérie : "pas de piste privilégiée" pour expliquer le crash

L'enquête sur la chute de l'avion d'Air Algérie, le 24 juillet au Mali, n'a pas permis pour l'instant de parvenir à "une piste privilégiée" expliquant l'accident, a déclar&eacut[...]

Mali : le Tchad accuse l'ONU de se servir de ses soldats comme "bouclier"

Le Tchad a dénoncé vendredi le traitement "discriminatoire" réservé à ses troupes au Mali, accusant la Mission de l'ONU (Minusma) de les utiliser comme "bouclier",[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Mali : l'État veut mieux encadrer l'orpaillage illicite

Troisième pays du continent producteur d’or après l’Afrique du Sud et le Ghana, le Mali tente de contrôler l'activité de ses orpailleurs traditionnels qui prolifèrent dans le pays.[...]

Mali : cinq Casques bleus tchadiens tués par l'explosion d'une mine

Cinq soldats tchadiens de la Minusma ont été tués jeudi par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, près d'Aguelhoc, dans le nord du pays. L'attentat a également fait[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Parmi les accords négociés entre la Chine et le Mali figurent la construction de la très attendue ligne de chemin de fer entre Bamako et Conakry (8 milliards de dollars), ainsi que la renovation de la ligne[...]

Mali : un soldat tchadien de la Minusma tué près d'Aguelhoc

Un Casque bleu tchadien de la Minusma a été tué et quatre autres blessés dimanche par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule près d’Aguelhoc, dans[...]

Mali : IBK rafle la mise en Chine

En voyage en Chine du 8 au 13 septembre, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait le plein de contrats. Et repart avec des promesses à hauteur de 10 milliards de dollars.[...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex