Extension Factory Builder
28/01/2013 à 14:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le centre de traitement de gaz de Krechba, en décembre 2008. Le centre de traitement de gaz de Krechba, en décembre 2008. © STR/AFP

Des agents de sécurité affectés à la surveillance d'un gazoduc près de Bouira ont été attaqués par des jihadistes, dimanche 27 janvier au soir. Bilan : au moins deux morts et sept blessés parmi eux.

Après In amenas, une nouvelle action des islamistes armés a fait deux morts et sept blessés parmi un groupe d’hommes chargés de la surveillance d'un gazoduc, ont indiqué lundi 28 janvier des habitants de la région de Bouira, à 125 km au sud-est d’Alger. L’attaque, qui s’est produite dimanche soir, visait le campement de Djebahia. Les gardes assuraient la sécurité du gazoduc par où transite le gaz du champ de Hassi R'mel, dans le Sahara, en direction nord de l'Algérie.

« Un groupe armé islamiste a attaqué le campement au mortier vers 21 heures » (20 heures GMT), ont précisé les témoins. C’est au cours de l’accrochage de près d'une heure qui a suivi que les deux gardes de sécurité ont trouvé la mort. L'armée algérienne a ensuite lancé une opération de ratissage des maquis islamistes de la région pour tenter de retrouver les assaillants. Les jihadistes restent très actifs dans la zone de Bouira et celle des départements voisins de Boumerdes et de Tizi Ouzou (110 km à l'est d'Alger).

Selon les dernières déclarations du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, au moins 37 otages étrangers, un agent de sécurité algérien et 29 ravisseurs ont été tués lors de l'attaque d'In Amenas, qui s'est déroulée du 11 au 19 janvier.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie - France : où en est l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Algérie - France : où en est l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Au lendemain de l'opération d'exhumation des restes des crânes des sept moines de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie, où en est l'enquête ? Décryptage avec notre journaliste Fa[...]

Algérie : l'intouchable Abdelghani Hamel

Ses propres troupes se sont retournées contre lui. Mais le chef de la police nationale Abdelghani Hamel peut compter sur le soutien du président Bouteflika.[...]

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines[...]

Algérie : l'autoroute sans fin

Censée relier le pays à ses voisins - le Maroc à l'ouest et la Tunisie à l'est -, elle devait être livrée intégralement à la fin de 2009. Mais un scandale de[...]

L'Algérie maintient ses recettes malgré la chute du cours du pétrole

Malgré la chute des cours du pétrole depuis plus d'un trimestre (-26 %), les recettes algériennes provenant de la ventes d'hydrocarbures se sont maintenues. Entre janvier et fin septembre, elles ont[...]

Le FMI met en garde l'Algérie au sujet de ses dépenses publiques

Après la visite en Algérie (17 septembre-1er octobre) d'une délégation du Fonds monétaire international, une sévère mise en garde a été[...]

Algérie-Maroc : Rabat accuse l'armée algérienne d'avoir ouvert le feu sur des civils marocains

Le Maroc a dénoncé un "acte irresponsable" et sommé l'Algérie de s'expliquer après des coups de feu tirés, samedi, à la frontière entre les deux pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Algérie : Rafik Khalifa, après la gloire, les déboires

Pour l'ex-golden boy, déjà condamné à la réclusion à perpétuité en Algérie, les ennuis continuent. Il vient d'écoper de cinq ans de prison en France.[...]

Infographie : l'assassinat des moines de Tibhirine vu selon les différents protagonistes

Deux juges d'instruction français sont actuellement en Algérie pour autopsier les têtes des moines de Tibhirine. En attendant les résultats de leur enquête, "Jeune Afrique" vous propose[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers