Extension Factory Builder
28/01/2013 à 08:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des rebelles du M23 avanvent vers Kibumba, en juillet 2012. Des rebelles du M23 avanvent vers Kibumba, en juillet 2012. © AFP

À Kinshasa, les parlementaires de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL), réunis du 22 au 24 janvier, se sont accordés pour condamner l'action des groupes armés dans la région, principalement celle du M23 et des FDLR.

Parallèlement aux pourparlers difficiles entre le gouvernement congolais et les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) à Kampala, les délégués de douze parlements (RDC, RCA, Congo-Brazzaville, Angola, Zambie, Tanzanie, Kenya, Soudan, Soudan du Sud, Rwanda, Burundi et Ouganda) se sont donnés rendez-vous à Kinshasa pour se pencher sur « les problèmes qui préoccupent la région » : situation sécuritaire à l'est de la RDC et en Centrafrique, les négociations entre les deux Soudans et la persistance des violences sexuelles.


Après trois jours d'âpres discussions, les parlementaires de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) sont parvenus le 24 janvier à adopter une déclaration commune et trois résolutions. « Comme on pouvait s'en douter, le Rwanda a une fois de plus joué au parrain protecteur des rebelles du M23 », a lâché un membre de la délégation congolaise à la sortie de la salle de réunion. Une preuve de plus que « Kigali est bien derrière ce mouvement rebelle », a-t-il tranché. Mais, pour les représentants du parlement rwandais, il était inadmissible que le forum « se borne à ne condamner que le M23 » alors qu'il existe plusieurs autres groupes armés actifs dans la partie orientale de la RDC.

M23 et FDLR dans le même sac

Des tractations se sont donc poursuivies toute la soirée pour aboutir à la condamnation par tous des « violations graves des droits de l'homme et des règles de base du droit international humanitaire perpétrées à Goma et dans le Nord-Kivu par le mouvement rebelle M23, les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) et autres », invitant le Conseil de sécurité des Nations unies à « procéder dans le meilleur délai […] à la requalification du mandat de la Mission de l'ONU au Congo (Monusco) afin de lui permettre d'imposer la paix en cas de nécessité ».

À en croire le secrétaire exécutif de la CIRGL, Ntumba Luamba, le Conseil de sécurité de l'ONU adoptera, « d'ici le mois de février », la résolution sur le déploiement d'une Force internationale neutre à l'est de la RDC. Autrement dit, « si le M23 refuse de s'inscrire dans la logique de paix et de réconciliation telle que fixée par les chefs d'État de la région, il sera considéré comme une force négative par la Force internationale neutre », a-t-il déclaré.

Les parlementaires de la région ont également demandé aux gouvernements de leurs pays respectifs de « poursuivre les efforts et actions en cours pour l'élimination totale des activités criminelles et terroristes de la LRA en République centrafricaine ». Un appel leur a été aussi lancé pour « combattre efficacement les violences sexuelles » dans la région.

----

Par Trésor Kibangula, envoyé spécial à Kinshasa
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Éric Jennings : 'L'Afrique a financé la résistance française'

Éric Jennings : "L'Afrique a financé la résistance française"

Sans l'engagement d'une partie du continent, de Gaulle aurait-il pu vaincre l'Allemagne nazie ? Pas sûr. C'est ce que démontre l'historien dans un ouvrage fort documenté, fruit d'une large enquête[...]

RDC : blessé par balles, le directeur du parc des Virunga en soins intensifs

Le Belge Emmanuel de Mérode, directeur du parc national des Virunga (est de la RDC), était en soins intensifs mercredi après avoir été grièvement blessé au cours d'une attaque, la[...]

RDC : Étienne Tshisekedi s'accroche... Et agace ?

Depuis quelques semaines, les rumeurs vont bon train au sujet de la santé d'Étienne Tshisekedi, âgé de 81 ans. Mais aux dernières nouvelles il irait mieux. Au point de reprendre à[...]

RDC : à quoi joue Léon Kengo wa Dondo ?

En évoquant une possible révision de la Constitution, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a jeté le trouble. A priori, il est exclu de toucher à la limitation du[...]

RDC : Abdou Diouf décoré du "Grand Cordon Kabila-Lumumba"

Arrivé à la fin de son mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a été décoré lundi soir à Kinshasa du plus haut grade de[...]

Interrogations après la mort en RDC du chef rebelle "Morgan"

Paul Sadala alias "Morgan", chef rebelle congolais, a été tué lundi par l'armée congolaise lors de son transfèrement vers Bunia dans le nord-est de la RDC.[...]

Football : Carteron sélectionneur de la RDC ? Katumbi ne dit pas non

À la recherche d’un sélectionneur, la RDC étudie plusieurs pistes. Dont celle menant à Patrice Carteron, l’entraîneur français du TP Mazembe, qui cumulerait les deux[...]

RDC : où sont passés les centaines d'otages des ADF dans le Nord-Kivu ?

Enfants, médecin, prêtres, membres de MSF… Entre 2010 et 2013, des centaines de personnes ont été enlevées par les ADF dans l'est de la RDC. Au moment où la traque contre ces[...]

RDC : comment va Étienne Tshisekedi ?

Au moment où des rumeurs folles circulent à Kinshasa sur l'état de santé d'Étienne Tshisekedi, ses proches tentent de rassurer. Selon eux, l'opposant historique congolais va mieux mais a encore[...]

RD Congo : Carlo Lekea, développeur-pionnier

Carlo Lekea est le développeur de la première application mobile réalisée en RD Congo. À 22 ans, ce jeune homme ambitieux entend bien en développer de nombreuses autres, en dépit de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers