Extension Factory Builder
25/01/2013 à 21:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les Étalons ont dominé le match. Les Étalons ont dominé le match. © AFP

Les Étalons du Burkina ont écrasé leurs opposants éthiopiens, ce 25 janvier. Ils passent en tête du classement du groupe C avec 4 points.

Lors de la seconde rencontre de la 2e journée du groupe C de la CAN Orange, le Burkina Faso s’est largement imposé face à l’Ethiopie (4-0) grâce à deux buts d’Alain Traoré (34e et 74e) et des réalisations de Djakaridja Kone (79e) et Jonathan Pitroipa (95e). Un succès qui permet aux Étalons de prendre la tête de la poule.

La Zambie, l'une des deux têtes d'affiche de la poule pourrait donc rester sur le carreau dès le 1er tour. Le résultat est surtout frustrant pour les Super Eagles du Nigéria, victimes du spécialiste africain des penalties, le gardien Mweene, et rejoint au tableau d'affichage après avoir mené au score comme contre le Burkina Faso (1-1), lundi.

Le gardien des Chipolopolos a encore réalisé un sans-faute dans cet exercice en stoppant la tentative de Mikel avant de se muer en bourreau et de répondre à l'ouverture du score d'Emenike (2e but du tournoi) après une faute nigériane peu évidente dans la surface.

Habitué à exécuter ce genre de sentence avec son club sud-africain des Free State Stars, Mweene ne s'est pas fait prier pour offrir un point précieux au tenant du titre, toujours en vie dans cette Coupe d'Afrique malgré une nouvelle prestation quelconque.

Son arrêt face à Mikel lui a également permis de rester invaincu sur penalties pour la 4e fois d'affilée à la CAN après la demi-finale et la finale de 2012 et le 1er match du 1er tour lundi contre l'Ethiopie.

Si le Nigeria partira largement favori face à l'Ethiopie, mardi, et devrait théoriquement arracher son billet pour les quarts de finale, l'avenir des troupes d'Hervé Renard est loin d'être garanti après ce 2e nul en 2 rencontres. Car ils devront se défaire dans le même temps du Burkina Faso, qui a enfin renoué avec le succès à la CAN après 15 ans de disette en dépit d'une fin de match disputée en infériorité numérique après l'exclusion du gardien Soulama pour une main en dehors de sa surface.

Le héros des Etalons a logiquement été l'artificier de Lorient Alain Traoré, auteur d'un doublé et désormais meilleur buteur de l'épreuve avec 3 réalisations.

(avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Présidentielle burkinabè : tout sauf Blaise Compaoré

Présidentielle burkinabè : tout sauf Blaise Compaoré

Plus nombreux et soudés face au projet de référendum visant à réformer la Constitution, les opposants au président burkinabè, Blaise Compaoré, maintiendront-ils longtemps[...]

Niger - Burkina : Mahamadou Issoufou, entre Salif Diallo et Blaise Compaoré

Comment le président nigérien Mahamadou Issoufou a-t-il résolu le dilemme de la rupture entre son ami Salif Diallo et son allié Blaise Compaoré ?[...]

Burkina - Blaise Compaoré : "Il faudra bien partir un jour..."

Son avenir après 2015, la révision de la Constitution, l'opposition, la crise malienne, Hollande, Gbagbo, Sankara... Le chef de l'État burkinabè n'élude aucune question, même s'il[...]

Burkina Faso : Droit libre TV, une vigie sur le web

Au Burkina, une webtélé -  Droit libre TV - s'est assigné un rôle de vigie bien particulier. Sa mission : s'assurer du respect des droits de tous, notamment celui de s'exprimer et[...]

Burkina Faso : opposants cherchent soutiens

Les principaux opposants au président burkinabè, Blaise Compaoré, peinent à mobiliser des soutiens financiers. Pas plus à l'extérieur du pays, qu'à l'intérieur.[...]

Burkina : l'explosion d'un stock d'explosifs fait 4 morts et une trentaine de blessés à Ouagadougou

Quatre personnes sont mortes et 38 ont été blessées mardi soir dans l'explosion d'un stock d'explosifs à Ouagadougou. L'hypothèse d'un attentat a été formellement rejetée[...]

Burkina Faso - Blaise Compaoré : "Il faudra bien partir un jour..."

Il faut savoir lire entre les lignes, mais Blaise Compaoré, le président burkinabé, n'élude aucune questions dans son grand entretien accordé à Jeune Afrique.[...]

Mali : accord de Ouagadougou, retour sur un an de blocages

La première phase de négociations de paix directes entres les autorités maliennes et les groupes armés du Nord est censée s'ouvrir d'ici à la mi-juillet à Alger. Avant que les[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

Cyclisme africain : pas de Tour de France, mais un sacré braquet !

On espérait des Sud-Africains et des Érythréens sur les routes du Tour de France. Mais, cette année encore, la compétition est orpheline du continent. Pourtant, l'Afrique est loin d'être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers