Extension Factory Builder
25/01/2013 à 21:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les Étalons ont dominé le match. Les Étalons ont dominé le match. © AFP

Les Étalons du Burkina ont écrasé leurs opposants éthiopiens, ce 25 janvier. Ils passent en tête du classement du groupe C avec 4 points.

Lors de la seconde rencontre de la 2e journée du groupe C de la CAN Orange, le Burkina Faso s’est largement imposé face à l’Ethiopie (4-0) grâce à deux buts d’Alain Traoré (34e et 74e) et des réalisations de Djakaridja Kone (79e) et Jonathan Pitroipa (95e). Un succès qui permet aux Étalons de prendre la tête de la poule.

La Zambie, l'une des deux têtes d'affiche de la poule pourrait donc rester sur le carreau dès le 1er tour. Le résultat est surtout frustrant pour les Super Eagles du Nigéria, victimes du spécialiste africain des penalties, le gardien Mweene, et rejoint au tableau d'affichage après avoir mené au score comme contre le Burkina Faso (1-1), lundi.

Le gardien des Chipolopolos a encore réalisé un sans-faute dans cet exercice en stoppant la tentative de Mikel avant de se muer en bourreau et de répondre à l'ouverture du score d'Emenike (2e but du tournoi) après une faute nigériane peu évidente dans la surface.

Habitué à exécuter ce genre de sentence avec son club sud-africain des Free State Stars, Mweene ne s'est pas fait prier pour offrir un point précieux au tenant du titre, toujours en vie dans cette Coupe d'Afrique malgré une nouvelle prestation quelconque.

Son arrêt face à Mikel lui a également permis de rester invaincu sur penalties pour la 4e fois d'affilée à la CAN après la demi-finale et la finale de 2012 et le 1er match du 1er tour lundi contre l'Ethiopie.

Si le Nigeria partira largement favori face à l'Ethiopie, mardi, et devrait théoriquement arracher son billet pour les quarts de finale, l'avenir des troupes d'Hervé Renard est loin d'être garanti après ce 2e nul en 2 rencontres. Car ils devront se défaire dans le même temps du Burkina Faso, qui a enfin renoué avec le succès à la CAN après 15 ans de disette en dépit d'une fin de match disputée en infériorité numérique après l'exclusion du gardien Soulama pour une main en dehors de sa surface.

Le héros des Etalons a logiquement été l'artificier de Lorient Alain Traoré, auteur d'un doublé et désormais meilleur buteur de l'épreuve avec 3 réalisations.

(avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Burkina Faso : une révolution 2.0, vraiment ?

Burkina Faso : une révolution 2.0, vraiment ?

Le Burkina Faso vit-il une révolution 2.0 ? Sur Twitter, le hashtag #lwili a été la star de la journée du 30 octobre. Il ne faut cependant pas surestimer l'influence des réseaux sociaux.[...]

Algérie : lundi 1er novembre 1954, "Toussaint rouge" dans les Aurès

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme[...]

Blaise Compaoré annonce sa démission et la vacance du pouvoir

Dans un communiqué signé par la présidence et dont "Jeune Afrique" s'est procuré le contenu, Blaise Compaoré annonce sa démission, la vacance du pouvoir, et l'organisation[...]

Burkina - En direct : le chef d'état-major des armées annonce qu'il dirigera la transition

Après la démission de Blaise Compaoré, le chef d'état-major des armées, le général Honoré Nabéré Traoré, a déclaré qu'il dirigera la[...]

Burkina : le jour d'après

Après les violentes manifestations de jeudi, la situation reste très confuse ce vendredi matin au Burkina. Blaise Compaoré n'a pas l'intention de démissionner, une transition a été[...]

Burkina : qui sont les principaux acteurs du 30 octobre ?

La situation restait confuse jeudi en fin de journée au Burkina Faso. L’armée semblait avoir pris le contrôle de la situation en annonçant la dissolution du gouvernement et en instaurant une[...]

Exclusif : la lettre de François Hollande qui mettait en garde Blaise Compaoré

Dans une lettre datée du 7 octobre, le chef de l'État français, François Hollande, mettait en garde Blaise Compaoré. Il lui expliquait comment le Burkina pourrait "être un[...]

Burkina : retour sur les événements de la journée historique du 30 octobre

À la suite de la manifestation et des heurts qui ont conduit à l'abandon du vote du projet de loi sur la modification de la Constitution burkinabè, le chef de l'État, Blaise Compaoré, a[...]

Ebola - CAN 2015 : Keita, Chermiti, Ndinga, N'Ganga... l'idée d'un report fait son chemin

Si l’avenir de la CAN 2015 (17 janvier-8 février) se jouera dans les prochains jours, les joueurs potentiellement concernés par la compétition commencent à s’exprimer. Et ceux que Jeune[...]

Burkina - En direct : situation toujours confuse à Ouagadougou, tractations en cours

Les députés burkinabè devaient voter ce jeudi, à partir de 10 heures (heure locale), le projet de loi sur la modification de la Constitution, qui permettrait à Blaise Compaoré de se[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers