Extension Factory Builder
25/01/2013 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'exploitation gazière algérienne d'In Amenas. L'exploitation gazière algérienne d'In Amenas. © AFP

Une semaine après la prise d’otages perpétuée par un commando terroriste sur le site gazier de Tiguentourine, aucun bilan officiel définitif n’a été fourni par les autorités algériennes. Selon les dernières déclarations du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, au moins 37 otages étrangers, un agent de sécurité algérien et 29 ravisseurs ont été tués.

Samedi 19 janvier, à la mi-journée, les membres du GIS (Groupe d’intervention spéciale), les forces spéciales algériennes, lancent l’assaut final contre les derniers terroristes encore retranchés dans l’usine du site gazier de Tiguentourine. Les onze ravisseurs exécutent sept ressortissants étrangers avant d’être abattus par les soldats algériens. La prise d’otages d’In Amenas est terminée.

Le surlendemain, lundi 21 janvier, le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal tient une conférence de presse à Alger. Après quatre jours de confusions, il livre un  bilan officiel et provisoire du nombre de victimes de l’attaque terroriste d’In Amenas. D’après lui, au moins 37 otages étrangers, un agent de sécurité algérien et 29 ravisseurs ont été tués. Cinq jours plus tard, les autorités algériennes n’ont pas communiqué de nouvelles estimations et le bilan humain reste encore très flou.

  • Qui sont les victimes ?

D’après nos calculs, 30 étrangers tués lors de l’attaque d’In Amenas ont été identifiés par leurs chancelleries respectives. Parmi eux figurent :

-    10 Japonais
-    8 Philippins
-    3 Américains
-    3 Britanniques et 1 résident en Grande-Bretagne
-    2 Norvégiens
-    2 Roumains
-    1 Français

Sept travailleurs expatriés manquent toujours à l’appel. Il s’agirait de 3 Norvégiens, 3 Britanniques et 1 Philippin. Lors de l’attaque du site gazier d’In Amenas, trois membres du commando terroriste ont réussi à prendre la fuite. Les forces de sécurité algériennes les soupçonnent d’avoir capturé une partie de ces étrangers portés disparus.

L’agent de sécurité tué par les jihadistes est Mohamed Amine Lahmar, un Algérien de 31 ans originaire de Tiaret. Posté à l’entrée du site gazier, il a tenté de repousser l’assaut avant de succomber sous les balles des islamistes radicaux.

  • Combien de rescapés ?

Le week-end dernier, les autorités algériennes avaient annoncé que 107 expatriés et 685 Algériens avaient pu être libérés. Parmi les otages étrangers libérés, dont le rapatriement a été officialisé par leurs gouvernements respectifs, se trouvent :

-    22 Britanniques
-    12 Philippins
-    8 Norvégiens
-    7 Américains
-    7 Japonais
-    3 Belges
-    3 Français
-    3 Malaisiens
-    3 Turcs
-    1 Irlandais
-    1 Autrichien

  • Combien de preneurs d’otages tués ou capturés ?

Du côté des preneurs d’otages, Alger a annoncé que 29 terroristes, d'au moins six nationalités différentes, avaient été tués lors de l’assaut des forces spéciales algériennes. Parmi les jihadistes identifiés figureraient :

-    11 Tunisiens
-    3 Algériens
-    2 Nigériens
-    2 Canadiens
-    1 Mauritanien
-    Des Égyptiens et des Maliens feraient également partie du commando.

Enfin, d’après l’hebdomadaire français Paris Match, qui cite des sources proches du renseignement algérien, cinq ravisseurs auraient été faits prisonniers et non trois comme précédemment annoncé.

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

L'Algérie maintient ses recettes malgré la chute du cours du pétrole

L'Algérie maintient ses recettes malgré la chute du cours du pétrole

Malgré la chute des cours du pétrole depuis plus d'un trimestre (-26 %), les recettes algériennes provenant de la ventes d'hydrocarbures se sont maintenues. Entre janvier et fin septembre, elles ont rapport&ea[...]

Le FMI met en garde l'Algérie au sujet de ses dépenses publiques

Après la visite en Algérie (17 septembre-1er octobre) d'une délégation du Fonds monétaire international, une sévère mise en garde a été[...]

Algérie-Maroc : Rabat accuse l'armée algérienne d'avoir ouvert le feu sur des civils marocains

Le Maroc a dénoncé un "acte irresponsable" et sommé l'Algérie de s'expliquer après des coups de feu tirés, samedi, à la frontière entre les deux pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Algérie : Rafik Khalifa, après la gloire, les déboires

Pour l'ex-golden boy, déjà condamné à la réclusion à perpétuité en Algérie, les ennuis continuent. Il vient d'écoper de cinq ans de prison en France.[...]

Infographie : l'assassinat des moines de Tibhirine vu selon les différents protagonistes

Deux juges d'instruction français sont actuellement en Algérie pour autopsier les têtes des moines de Tibhirine. En attendant les résultats de leur enquête, "Jeune Afrique" vous propose[...]

Algérie : Abdelmalek Sellal annonce une réunion interministérielle sur les revendications policières

Après un bras-de-fer de plusieurs heures mercredi, le premier ministre Abdelmalek Sellal a finalement reçu une délégation de policiers protestataires. Il a annoncé la tenue d'une réunion[...]

CAN 2015: l'Algérie et le Cap-Vert ont leur billet pour le Maroc

La quatrième journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015 a eu lieu mercredi. En voici les résultats.[...]

Algérie : les crânes des moines de Tibhirine exhumés en présence du juge Trévidic

Le juge antiterroriste français Marc Trévidic a assisté mardi au sud d'Alger à l'exhumation des restes des crânes des sept moines de Tibhirine assassinés en 1996.[...]

Algérie : des centaines de policiers manifestent devant El-Mouradia, à Alger

Des centaines de policiers ont organisé mardi 14 octobre une marche le long de l’autoroute menant du quartier de Bab-Ezzouar, à Alger centre, après un mouvement similaire de leurs collègues la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers