Extension Factory Builder
25/01/2013 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'exploitation gazière algérienne d'In Amenas. L'exploitation gazière algérienne d'In Amenas. © AFP

Une semaine après la prise d’otages perpétuée par un commando terroriste sur le site gazier de Tiguentourine, aucun bilan officiel définitif n’a été fourni par les autorités algériennes. Selon les dernières déclarations du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, au moins 37 otages étrangers, un agent de sécurité algérien et 29 ravisseurs ont été tués.

Samedi 19 janvier, à la mi-journée, les membres du GIS (Groupe d’intervention spéciale), les forces spéciales algériennes, lancent l’assaut final contre les derniers terroristes encore retranchés dans l’usine du site gazier de Tiguentourine. Les onze ravisseurs exécutent sept ressortissants étrangers avant d’être abattus par les soldats algériens. La prise d’otages d’In Amenas est terminée.

Le surlendemain, lundi 21 janvier, le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal tient une conférence de presse à Alger. Après quatre jours de confusions, il livre un  bilan officiel et provisoire du nombre de victimes de l’attaque terroriste d’In Amenas. D’après lui, au moins 37 otages étrangers, un agent de sécurité algérien et 29 ravisseurs ont été tués. Cinq jours plus tard, les autorités algériennes n’ont pas communiqué de nouvelles estimations et le bilan humain reste encore très flou.

  • Qui sont les victimes ?

D’après nos calculs, 30 étrangers tués lors de l’attaque d’In Amenas ont été identifiés par leurs chancelleries respectives. Parmi eux figurent :

-    10 Japonais
-    8 Philippins
-    3 Américains
-    3 Britanniques et 1 résident en Grande-Bretagne
-    2 Norvégiens
-    2 Roumains
-    1 Français

Sept travailleurs expatriés manquent toujours à l’appel. Il s’agirait de 3 Norvégiens, 3 Britanniques et 1 Philippin. Lors de l’attaque du site gazier d’In Amenas, trois membres du commando terroriste ont réussi à prendre la fuite. Les forces de sécurité algériennes les soupçonnent d’avoir capturé une partie de ces étrangers portés disparus.

L’agent de sécurité tué par les jihadistes est Mohamed Amine Lahmar, un Algérien de 31 ans originaire de Tiaret. Posté à l’entrée du site gazier, il a tenté de repousser l’assaut avant de succomber sous les balles des islamistes radicaux.

  • Combien de rescapés ?

Le week-end dernier, les autorités algériennes avaient annoncé que 107 expatriés et 685 Algériens avaient pu être libérés. Parmi les otages étrangers libérés, dont le rapatriement a été officialisé par leurs gouvernements respectifs, se trouvent :

-    22 Britanniques
-    12 Philippins
-    8 Norvégiens
-    7 Américains
-    7 Japonais
-    3 Belges
-    3 Français
-    3 Malaisiens
-    3 Turcs
-    1 Irlandais
-    1 Autrichien

  • Combien de preneurs d’otages tués ou capturés ?

Du côté des preneurs d’otages, Alger a annoncé que 29 terroristes, d'au moins six nationalités différentes, avaient été tués lors de l’assaut des forces spéciales algériennes. Parmi les jihadistes identifiés figureraient :

-    11 Tunisiens
-    3 Algériens
-    2 Nigériens
-    2 Canadiens
-    1 Mauritanien
-    Des Égyptiens et des Maliens feraient également partie du commando.

Enfin, d’après l’hebdomadaire français Paris Match, qui cite des sources proches du renseignement algérien, cinq ravisseurs auraient été faits prisonniers et non trois comme précédemment annoncé.

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Vol AH 5017 : une 'chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes'

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9[...]

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? "Jeune Afrique" a [...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Algérie : valse de patrons à la tête du groupe pétrolier Sonatrach

Le groupe pétrolier algérien Sonatrach a un nouveau PDG, le 9e en 15 ans, signe d’une instabilité chronique à la tête du plus grand groupe africain par le chiffre d’affaires,[...]

Algérie : coup de balai à El-Mouradia

Si le mois de ramadan était jusqu'ici utilisé par Abdelaziz Bouteflika pour examiner les performances de ses ministres, cette année ce sont ses conseillers qui ont été passés au[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Benjamin Stora : "La promesse de réouverture des synagogues algériennes est très importante"

L’historien spécialiste du Maghreb Benjamin Stora réagit à la promesse de réouverture des synagogues algériennes faite par le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers