Extension Factory Builder
25/01/2013 à 18:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien chanpion de football, Lilian Thuram. L'ancien chanpion de football, Lilian Thuram. © AFP

Dans le débat qui divise aujourd’hui la société française, il a choisi son camp. L’ancien footballeur international français Lilian Thuram soutient le projet de loi du mariage pour tous. Entretien.

Jeune Afrique : quel est votre opinion sur le projet de loi du mariage pour tous ?

Lilian Thuram* : en tant que Français et Antillais, je suis pour l’égalité des droits. Je n'oublie pas que notre société a refusé pendant des siècles de reconnaître l'égalité des droits aux Noirs et aux femmes. Ces personnes, qui étaient vues comme différentes et inférieures, subissaient d’un côté le racisme, de l’autre le sexisme. Avec la question du mariage pour tous, il s’agit du même raisonnement : on refuse l'égalité des droits à des femmes et à des hommes parce qu’ils sont homosexuels. Cela s’appelle de l’homophobie. Même si je conçois qu’il est très difficile pour certaines personnes de regarder cette vérité en face et de se considérer comme homophobes.

Votre position est-elle la même au sujet de l’homoparentalité ?

L’argument  selon lequel « un enfant a besoin d’un père et d’une mère » me fait bien rire. J’ai été élevé par une mère, sans père. Nous étions cinq enfants. Qu’est-ce que ce genre d’argumentation implique pour les personnes comme moi et pour tous les enfants de famille monoparentale ?

Comment expliquez-vous que ce projet de loi ait provoqué une telle levée de boucliers ?

Il y a, de mon point de vue, un problème dans la façon dont est abordé le sujet en France. Avec ce projet de loi, nous parlons du mariage civil au sein d'une société laïque, qui doit donc veiller à l’égalité de tous ses citoyens. Or, beaucoup des opposants au projet sont dans le réflexe et le conditionnement religieux... C'est tout de même assez incroyable que les institutions religieuses soient dans l'incapacité de penser l’égalité pour tous. À ce propos, on peut s'interroger sur le positionnement de l’église catholique, qui est en première ligne dans ce débat, au cours de l'histoire : quelles ont été ses positions pendant l’esclavage, face au nazisme, pendant la colonisation ou encore dans le combat des femmes pour l’égalité ?

On s'aperçoit ainsi que l’église n’est peut-être pas la mieux placée pour parler d’égalité. Ce n’est pas une critique, mais un constat. Je pense que c’est aussi pour cela qu’il faut préserver cette société laïque, qui pense l’égalité pour tous, en dehors du cadre religieux. 

________

Propos recueillis par Haby Niakate

* Lilian Thuram est aujourd’hui président de la Fondation Lilian Thuram-Education contre le racisme

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire don[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Démocratie et torture

Très mauvaise fin d'année pour le dogme selon lequel "la démocratie est le stade suprême du développement politique". On nous a tant de fois assuré que c'est le[...]

États-Unis : Hillary Clinton, future présidente ?

L'épouse de Bill Clinton n'est pas encore candidate à la présidentielle de 2016, mais nul doute qu'elle le sera bientôt. Sera-t-elle la première femme à accéder à la[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers