Extension Factory Builder
25/01/2013 à 09:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestations ont eu lieu jeudi 24 janvier au Caire. Des manifestations ont eu lieu jeudi 24 janvier au Caire. © AFP

L’Égypte célèbre, vendredi 25 janvier, le deuxième anniversaire de sa révolution. L'occasion, pour beaucoup d'Égyptiens, de manifester leur hostilité à la politique du nouveau président, l'islamiste Mohamed Morsi.

C’est dans un climat de tension politique et de crise économique que l’Égypte célèbre, vendredi 25 janvier, le deuxième anniversaire de la révolution qui a contraint Hosni Moubarak à la démission début 2011. Le pays peine toujours à trouver son équilibre entre un pouvoir qui se prévaut de la légitimité des urnes et ses adversaires qui dénoncent l'émergence d'un système autoritaire dominé par les Frères musulmans. L’Égypte subit également l'effondrement des investissements étrangers, la chute du tourisme et la hausse du déficit budgétaire.

À l’occasion de cet anniversaire, l'opposition a appelé à défiler à travers le pays contre le président islamiste Mohamed Morsi et les Frères musulmans dont il est issu. « Sortons vers les places pour finaliser les objectifs de la révolution », a appelé sur Twitter Mohamed ElBaradei, l'une des figures de proue de l'opposition laïque.

Des rassemblements sont prévus sur l'emblématique place Tahrir, au Caire, devant le palais présidentiel d'Héliopolis dans la banlieue de la capitale ainsi que dans plusieurs villes de province comme Alexandrie (nord) et Assiout (centre). Les forces de l'ordre ont prévu de renforcer leur présence, selon une source de sécurité.

"Pain, liberté, justice sociale"

Les manifestants reprendront les mêmes mots d'ordre révolutionnaires qu'il y a deux ans: « Pain, liberté, justice sociale ». La veille, des brefs heurts ont opposé non loin de la place Tahrir la police à des manifestants qui tentaient de démanteler un mur de blocs de béton pour permettre aux manifestants de circuler librement le lendemain dans le centre-ville.

Les Frères musulmans, eux, n'ont pas officiellement appelé à manifester, mais on ils ont lancé une initiative intitulée « Ensemble nous construisons l'Égypte », rassemblant une série d'actions sociales et caritatives.

Le climat ne devrait pas s’apaiser samedi, jour du verdict du procès des évènements de Port-Saïd. Accusés de meurtre et de négligence ayant causé la mort, 75 personnes dont neuf policiers et trois responsables du club de football Al-Masry sont poursuivies par la justice égyptienne. 74 supporteurs avaient trouvé la mort lors d’affrontements en marge d’un match de football, le 1er février dernier.

Les « Ultras » du club cairote d'al-Ahly menacent de manifestations violentes et d'une « nouvelle révolution » s'ils n'obtiennent pas justice.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Gaza : vers un accord a minima entre Israël et les Palestiniens ?

Gaza : vers un accord a minima entre Israël et les Palestiniens ?

Israéliens et Palestiniens se sont mis d'accord lundi soir sur la prolongation de vingt-quatre heures du cessez-le-feu en vigueur à Gaza. Cette décision adoptée in extremis, peu avant l'expiration de la[...]

Égypte : trois morts dans des heurts en marge de manifestations pro-Morsi

Trois personnes ont péri vendredi en Égypte dans des heurts en marge de manifestations des partisans du président déchu Mohamed Morsi, a affirmé un responsable de la sécurité, au[...]

Égypte : trois morts dans la répression de la commémoration des massacres de 2013

Au moins trois personnes ont été tuées jeudi au Caire en marge de manifestations des partisans du président déchu Mohamed Morsi qui ont peiné à mobiliser à l'occasion du[...]

Fatma, survivante de Rabaa : "Il y avait du sang partout"

Il y a un an, les autorités égyptiennes dispersaient dans le sang deux sit-ins en soutien à Mohamed Morsi, sur les places Nahda et Rabaa. Une répression d’une rare violence que HRW a[...]

Sissi et le massacre de Rabaa al-Adawiya, le Tian'anmen égyptien

Selon l’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch, la tuerie de Rabaa al-Adawiya, perpétrée il y a tout juste un an contre des partisans des Frères musulmans, est[...]

Gaza : prolongation de la trêve pendant cinq jours

Après de nouveaux raids aériens sur Gaza en riposte à des tirs de roquettes, l'Égypte a annoncé mercredi soir la prolongation pour une durée de cinq jours de la trêve entre[...]

Égypte : un an après, Sissi veut tourner la page des massacres d'août 2013

Le 14 août 2013, une répression terrible s’est abattue sur les partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi. Un an après, le maréchal au pouvoir, Abdel Fattah al-Sissi, veut[...]

Répression des Frères musulmans : deux dirigeants de HRW interdits de séjour en Égypte

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a annoncé lundi que deux de ses directeurs ont été interdits d'entrer en Égypte où ils devaient présenter un rapport sur la sanglante répression[...]

DP World en pleine tourmente sur le continent

Alors qu'il aligne les bonnes performances à travers le monde, en Afrique, le troisième opérateur portuaire mondial collectionne les ennuis et les scandales. Le dernier en date, à Djibouti,[...]

L'Égypte finit d'éradiquer les Frères musulmans de la scène politique

L'Égypte a achevé samedi d'éradiquer les Frères musulmans de la scène politique en prononçant la dissolution de leur branche politique plus d'un an après que l'armée a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers