Extension Factory Builder
24/01/2013 à 15:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alghabass Ag Intalla, le 4 décembre 2012 à Ouagadougou. Alghabass Ag Intalla, le 4 décembre 2012 à Ouagadougou. © AFP/Ahmed Ouoba

Dirigés par Alghabass Ag Intalla, des membres du mouvement islamiste et touareg Ansar Eddine ont annoncé, mercredi 23 janvier, dans un communiqué, avoir fait dissidence. Ils créent leur propre faction, baptisée Mouvement islamique de l’Azawad (MIA), affirment vouloir participer au dialogue politique et demandent "l'arrêt des hostilités".

La guerre divise-t-elle Ansar Eddine ? Des membres du mouvement islamique et touareg, qui contrôle militairement et politiquement deux régions du Nord-Mali sur trois (Tombouctou et Kidal), ont annoncé, mercredi 23 janvier, dans un communiqué, avoir fait dissidence.

Dirigés par Alghabass Ag Intalla, fils de l'influent chef des Ifoghas (un des grandes familles touarègues de la région de Kidal), ces rebelles ont créé leur propre faction, baptisée Mouvement islamique de l’Azawad (MIA). Ils demandent l’arrêt des hostilités dans les régions de Kidal et de Ménaka, pour entamer un « dialogue politique inclusif » et se disent prêt à combattre Ansar Eddine, dirigé par l'ex-rebelle touareg malien, Iyad Ag Ghali.

« Le MIA affirme de la manière la plus solennelle qu'il se démarque totalement de tout groupe terroriste, condamne et rejette toute forme d'extrémisme et de terrorisme et s'engage à les combattre », dit ce communiqué. « Composé exclusivement de nationaux (maliens) le MIA réaffirme son indépendance et sa volonté d'aller vers une solution pacifique » à la crise au Mali, ajoute le MIA. Le nouveau groupe dit « occuper » la région de Kidal, à plus de 1 500 km au nord-est de Bamako, près la frontière nigérienne.

"Aile modérée"

Outre Alghabass Ag Intalla, qui a représenté le mouvement islamiste lors des négociations de Ouagadougou, Mohamed Ag Arib, l’ancien porte-parole d’Ansar Eddine, fait également parti des dissidents. Ag Intalla dit être issu de « l'aile modérée » d'Ansar Eddine. Mais il est difficile d'évaluer sa sincérité et de dire s'il peut réellement se dissocier d’Iyad Ag Ghali. Lorsque ce dernier a décidé, jeudi 3 janvier, de « retirer [son] offre de cessation des hostilités » et, quatre jours plus tard, d'envoyer plusieurs convois de pick-up transportant des jihadistes fortement armés vers le sud du Mali, aucune voix discordante ne s'est fait entendre au sein de son groupe. Pour cela, il a fallu attendre les premiers succès de l'opération Serval.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti merc[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : le Malien Bany Kanté nie avoir joué un rôle de "porteur de valise"

Soupçonné par la justice française d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, le Malien Cheick[...]

Exclusif - Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : demande d'entraide judiciaire de la France au Mali

Rebondissement dans l'enquête sur le financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007. Soupçonnant certains hommes d'affaires maliens d'être[...]

Mali - OIF : Dioncounda Traoré, le lièvre de Bamako

Après des mois d'hésitations, l'ancien chef de l'État malien se lance enfin dans la course pour succéder à Abdou Diouf à la tête de l'OIF. Le soutien du président IBK[...]

Nord du Mali : deux soldats burkinabè tués, quatre blessés dans un attentat suicide

Deux soldats burkinabè de la force de l'ONU au Mali ont été tués samedi et quatre blessés dans un attentat-suicide à Ber, dans le nord du Mali, a-t-on appris de source sécuritaire[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Mali : trois jihadistes, dont un proche de l'émir d'Aqmi au Sahel, arrêtés par l'armée française

Trois présumés jihadistes, dont un proche de Djamel Okacha, ont été arrêtés par l'armée française le 10 août près de Tombouctou.[...]

Mali : Karim Keïta, ascenseur pour un novice

Le fils du président malien, Karim Keïta, déjà président de la Commission de la Défense de l'Assemblée, multiplie les interventions à l'étranger. Une manière de[...]

Mali - Yero Ould Daha : "Le Mujao nous protégeait du MNLA"

Yero Ould Daha, ancien cadre du Mujao à Gao, a rejoint le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), groupe armé opposé au MNLA qui participe aux négociations d'Alger en vue d'un accord de paix.[...]

Le Mali relâche un ex-responsable jihadiste arrêté par les militaires français

Un ancien responsable du Mujao, un groupe islamiste armé, arrêté la semaine dernière à Gao, dans le nord du Mali, par les militaires français de l'opération Barkhane, a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers