Extension Factory Builder
24/01/2013 à 15:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un journaliste entouré de policiers lors d'une manifestation en mai 2010, à Yaoundé. Un journaliste entouré de policiers lors d'une manifestation en mai 2010, à Yaoundé. © AFP/Archives - Reinnier Kaze

Amnesty International dénonce une fois de plus, dans un rapport publié ce jeudi 24 janvier, les violations des droits humains au Cameroun. Le jour même où Paul Biya effectue une visite en France...

Le Cameroun avait fait un pas en avant en matière de droits humains, avec l'acquittement au début de janvier de deux jeunes gens accusés du délit d'homosexualité. Mais Amnesty International n'a pas été tendre avec le pouvoir de Paul Biya en publiant ce jeudi 24 janvier un nouveau rapport faisant état de graves violations des droits de l'homme.

L'ONG a déploré, entre autres, des exécutions illégales, de mauvaises conditions carcérales, le musellement d'opposants et de journalistes ainsi que des attaques contres les homosexuels. À encroire les auteurs du rapport, le cas de Franky et Jonas, deux jeunes hommes de 23 et 22 ans - condamnés pour homosexualité en première instance puis acquittés en appel le 7 janvier au tribunal de Yaoundé -, semble l'exception plutôt que la règle au Cameroun.

De fait les pratiques homosexuelles y sont durement sanctionnées, les coupables risquant jusqu'à cinq ans de prison, et Amnesty International ne manque pas de condamner, dans son rapport, les attaques dont sont victimes les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI). 

Les homosexuels camerounais seraient en outre soumis de force à un examen rectal, les autorités croyant à tort que celui-ci peut prouver la pratique de relations homosexuelles, rapporte Amnesty International. En tout, en 2011, quatorze prévenus accusés d'homosexualité ont été condamnés dans le pays.

Exécutions illégales

« La population du Cameroun subit de multiples atteintes aux droits humains, parmi lesquelles des exécutions illégales et des actes de torture, alors que les autorités tentent d'utiliser la justice pénale pour museler les opposants politiques, les défenseurs des droits humains et les journalistes », poursuit le rapport.

« Des délégués d'Amnesty International se sont rendus dans la prison de Nkondengui à Yaoundé et dans celle de New Bell à Douala. (...) Au moment de leur dernière visite, en décembre 2012, ces deux prisons comptaient 7 000 détenus au total, pour une capacité de 1 500 », soutient Amnesty International. L'organisme affirme également que « de nombreux prisonniers sont entravés et beaucoup sont détenus depuis plus de vingt mois sans avoir été jugés ».

« Les détenus de Nkondengui ne mangent qu'un repas par jour et la malnutrition est extrêmement courante [...] Au fil des ans, des dizaines de détenus ayant tenté de s'évader ont été blessés ou tués par balle par des gardiens de prison ».

Une précédente délégation d'Amnesty International s'était rendue au Cameroun en août 2010. Depuis cette date, les atteintes aux droits de l'homme n'ont pas diminué, ni l'impunité qui les caractérise, notent les auteurs du rapport.

(Avec AFP)

________

Consulter le rapport d'Amnesty International ici.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130124141910 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130124141910 from 172.16.0.100