Extension Factory Builder
24/01/2013 à 09:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des supporteurs de la RDC. Des supporteurs de la RDC. © AFP

Jeudi  24 janvier, l’horizon pourrait s’éclaircir dans le groupe B, à l’issue des rencontres RDC-Niger et Mali-Ghana. Une journée où les Black Stars vont jouer gros, après leur match nul inaugural face aux Léopards de Claude Le Roy.

Les Ghanéens auront d’autres préoccupations que celle de prendre une revanche symbolique sur le Mali, qui les avait privés de la troisième place de la CAN 2012 (1-0), il y a presque un an à Malabo. Cette aimable péripétie appartient au passé, et les Blacks Stars vont surtout chercher à ne pas compromettre un peu plus leurs chances de faire durer le plaisir en Afrique du Sud, quatre jours après avoir laissé la RDC revenir à leur hauteur (2-2). « J’ai trouvé le Ghana décevant, sans vrai plan de jeu. Il a certes marqué deux fois, mais on sent qu’offensivement, il lui manque quelque chose », constate Pierre Lechantre, ancien sélectionneur du Cameroun (1999-2001) et du Mali (2004-2005). « Ou plutôt quelqu’un », reprend-il, avant de livrer le fond se sa pensée. 

>> Consultez ici le calendrier des matchs et résultats

Se passer de deux éléments comme André et Jordan Ayew pour une CAN, c’est risqué….

Pierre Lechantre, ancien sélectionneur du Cameroun et du Mali

Car James Kwesi Appiah, en se privant volontairement des frangins Ayew (Jordan et André), a, selon Lechantre, « amputé le secteur offensif de son équipe de deux joueurs qui marquent pas mal de buts en Ligue 1 française avec Marseille. Le premier parce qu’il aurait mauvais caractère, le second parce qu’il ne s’est pas présenté dans les temps au rassemblement de la sélection aux Émirats arabes Unis, car il voulait soigner une blessure en France. Je crois que se passer de deux éléments aussi importants pour une CAN, c’est risqué. Appiah aurait peut-être dû être plus souple… »

Et Lechantre, s’il n’enterre évidemment pas les espoirs ghanéens, imagine clairement le Mali, vainqueur du Niger dimanche (1-0), lui poser de gros problèmes. « Les Aigles peuvent faire aussi bien que l’année dernière, même si, depuis que Frédéric Kanouté a pris sa retraite internationale en 2010, il lui manque un vrai buteur. »

Lavagne croit en la RDC

Et plutôt que le Ghana, Pierre Lechantre verrait bien la RDC sortir de ce groupe B plutôt homogène. « Depuis le début de la CAN, je ne me régale pas vraiment. Sauf avec la RDC. Elle joue bien, de manière offensive. On sent la patte d’un entraîneur [Claude Le Roy, NDLR], qui a su combiner la fantaisie du football africain et une certaine rigueur tactique. » Un avis que partage Denis Lavagne, l’ancien sélectionneur du Cameroun (octobre 2011-octobre 2012), et qui a croisé la RDC avec les Lions indomptables le 2 juin dernier à Yaoundé en qualifications pour la Coupe du Monde 2014 (1-0).

« Les Léopards m’avaient fait plutôt bonne impression. On sent qu’il y a plusieurs joueurs de cette sélection qui évoluent ou qui sont passés par le TP Mazembe. Les automatismes sont évidents. Les attaquants sont vifs, comme Mputu ou Mbokani et sa défense est athlétique. Cette équipe peut sortir de ce groupe. » Une victoire face au Niger, qui semble un ton en dessous de ses trois adversaires, pourrait lui ouvrir les portes des quarts de finales, sept ans après celui perdu au Caire face à l’Égypte (1-4), lors de sa dernière apparition à ce niveau. Claude Le Roy était déjà là.





 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar se déroulera en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en janvi[...]

Technologies : la drague 3.0 débarque en Afrique

Internet a largement modifié les comportements sociaux dans le monde. Et l’Afrique n’est pas épargnée par ce vent technologique venu du Nord. Ainsi, après l'euphorie des rencontres 2.0[...]

Hervé Ladsous : "Le maintien de la paix ne représente que 0,4% des budgets militaires dans le monde"

Pour la première fois, les chefs d'état-major de 120 pays membres des Nations unies se réunissent vendredi 27 mars à New York pour plancher sur les enjeux complexes du maintien de la paix à[...]

Braconnage : l'éléphant d'Afrique menacé de disparaître d'ici vingt ans

L'éléphant d'Afrique est menacé de disparition à l'état sauvage d'ici vingt ans, ont prévenu des experts réunis dans le cadre d'un sommet depuis lundi au Botswana afin de sauver[...]

Tendances : un PIB pour les coiffures

Selon de récentes estimations, les Africaines dépenseraient, chaque année, 7 milliards de dollars pour l’entretien de leur identité capillaire. Un budget qui pourrait davantage participer au[...]

En Afrique, Pernod Ricard mise sur l'alcool local

Le numéro deux mondial des vins et spiritueux Pernod Ricard veut produire localement sur le continent africain. Selon nos informations, des tests ont déjà été lancés dans plusieurs pays.[...]

CAN 2015 des moins de 20 ans : le Nigeria l'emporte face au Sénégal avec un but magique

L’équipe nigériane de football des moins de 20 ans a battu dimanche, à Dakar, le Sénégal en finale du 19e Championnat d’Afrique des nations junior. Une victoire obtenue grâce[...]

Africa CEO Forum 2015 : des deals et des débats au sommet du business africain

Coorganisé par le Groupe Jeune Afrique, le Africa CEO Forum a rassemblé plus de 800 décideurs économiques les 16 et 17 mars. L'occasion de se pencher sur l'avenir du continent, mais[...]

Que cherche Jean-Louis Borloo en Afrique ?

Retiré de la politique active, l'ancien ministre de l'Écologie de Nicolas Sarkozy lance un "plan Marshall" censé aboutir à l'électrification de tout le continent. Mais il se montre fort[...]

Météo : mieux vaut prévenir que guérir

Bien sûr, cela suppose de penser sur le long terme, mais les pays du continent auraient tout à gagner à investir dans la recherche sur les aléas climatiques. L'enjeu, économique notamment,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130123181044 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130123181044 from 172.16.0.100