Extension Factory Builder
23/01/2013 à 17:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Francois Rucogoza, chef de la délégation du M23 à Kampala. Francois Rucogoza, chef de la délégation du M23 à Kampala. © REUTERS/James Akena

Le dialogue de Kampala entre le gouvernement congolais et le M23 peine à avancer. Dernier accroc en date : le refus, mardi 22 janvier, du facilitateur ougandais, Crispus Kiyonga, d’élargir la négociation à la remise en cause des institutions issues des élections de novembre 2011.

Mis à jour le 24/01/13 à 8h40

Depuis l’ouverture des discussions entre les rebelles du M23 et le gouvernement congolais, le 9 décembre à Kampala, un seul des quatre points à l’ordre du jour a été débattu. Il comprend l’évaluation de l’accord du 23 mars 2009 (NDLR : signé entre le gouvernement et le CNDP à Goma), le mécanisme pour sa mise en œuvre et les questions connexes.

C’est l’ordre du jour et le cadre des négociations entre les deux parties qui fait trainer les discussions. Mercredi 16 janvier, le M23 et Kinshasa s’étaient mis d’accord sur les points à inscrire à l’ordre du jour. Outre la revue des accords du 23 mars 2009, ceci comprenaient les questions sécuritaires, les questions sociales, politiques et économiques, le plan de mise en œuvre.

Mais en refusant, mardi 22 janvier, d’élargir la négociation sur des thèmes mettant en cause la légitimité du régime de Kabila, le facilitateur ougandais, Crispus Kiyonga, s’est attiré les foudres de la délégation du M23, qui estime que ce thème fait partie de l’ordre du jour signé le 16 janvier. Kinshasa, qui ne souhaite pas que les discussions aient une incidence sur les institutions issues des élections de novembre 2011, s'est, évidemment, satisfait de cette décision.

"Inefficace"

Plus globalement, certains membres de la délégation rebelle ne comprennent pas la méthode du facilitateur, qu’ils trouvent inefficace. « Sa présence est même un frein au dialogue entre nous et le gouvernement, lance Roger Lumbala présent à Kampala avec le M23. Regarder en Centrafrique, trois jours de négociations ont suffi. C’est peut-être un problème d’incompréhension entre anglophones et francophones.»

« Il a sa façon de travailler, et peut-être que certains ne la comprennent pas, nuance le président de la délégation rebelle, François Rucogoza. Nous devons trouver des mécanismes pour être plus rapide. S’il y a des problèmes, ils sont aussi entre les deux parties et nous devons les résoudre ensemble ».

Pour le moment, la délégation du M23 n’a pas décidé de récuser le facilitateur ougandais, mais a sollicité une audience auprès du président Yoweri Museveni, médiateur de la crise, pour tenter d’aplanir ces différends.

________

Vincent Duhem (@vincentduhem)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : mauvaise nouvelle pour Congo News

RDC : mauvaise nouvelle pour Congo News

Lundi 1er septembre, la Chambre du conseil de RDC a placé Mike Mukebayi en détention préventive. L’éditeur du journal Congo News est poursuivi pour diffamation. Auparavant, ministre de la Commun[...]

Sindika Dokolo, l'homme qui collectionne les pièces... d'art contemporain

Businessman congolais et époux d'Isabel dos Santos, la fille du président angolais, Sindika Dokolo est surtout connu pour sa passion pour les créateurs africains.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

RDC : qui était le général Lucien Bahuma, chef de l'armée au Nord-Kivu ?

L'armée congolaise connaît un coup dur avec la mort du général Lucien Bahuma, chef d'état-major de la région troublée du Nord-Kivu, qui a joué un rôle clef dans les[...]

RDC : mort du chef de l'armée au Nord-Kivu après un malaise

Le général Lucien Bahuma, chef de l'armée congolaise pour la région troublée du Nord-Kivu, est mort dans la nuit de samedi à dimanche en Afrique du Sud après avoir fait un malaise[...]

Italie : le père de Cécile Kyenge a-t-il (vraiment) ensorcelé Roberto Calderoli ?

Connu notamment pour ses insultes racistes, Roberto Calderoli a affirmé mardi que le père de Cécile Kyenge l'avait ensorcelé. Et le sénateur italien dit détenir des preuves de ses[...]

RDC : Joseph Kabila cherche des alliés

Les concertations nationales de septembre et octobre 2013 en RDC entre Joseph Kabila et une partie de l'opposition n'auraient-elles servi à rien ? C'est bien possible. Explications.[...]

RDC : le journaliste Magloire Paluku toujours inquiet pour sa sécurité

Réchappé d'une tentative d'assassinat le 10 août, Magloire Paluku, directeur de Radio Kivu 1 et correspondant de RFI swahili à Goma, assure aujourd'hui lui-même sa[...]

RDC : l'isolement de la région touchée par Ebola limite la progression de l'épidémie

L’enclavement de la zone touchée par l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola en République démocratique du Congo limite considérablement sa[...]

RDC - Affaire Chebeya : plainte contre Mwilambwe confirmée au Sénégal

À la suite de la plainte déposée par la FIDH et les familles des victimes dans l'affaire Chebeya début juin, la justice sénégalaise a ouvert mardi une information judicaire à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex