Extension Factory Builder
23/01/2013 à 08:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou devant ses partisans à Tel Aviv, le 23 janvier. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou devant ses partisans à Tel Aviv, le 23 janvier. © AFP

Selon les chiffres publiés mercredi 23 janvier par la commission centrale électorale, les blocs de droite et de centre gauche sont à égalité à l'issue du décompte de 99,5% des bulletins de vote des élections législatives en Israël. En tant que chef de file de la formation la plus importante, M. Netanyahou est le mieux placé, en dépit de sa contre-performance, pour être désigné par le président Shimon Peres pour former le prochain gouvernement.

Le bloc de droite, mené par Likoud-Israël Beiteinou, et le bloc de centre gauche, comprenant notamment le parti Yesh Atid - qui a créé la surprise - et les partis arabes, obtiennent chacun 60 sièges, selon les chiffres publiés sur le site internet de la commission centrale électorale.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou devrait conserver son poste mais paraît très affaibli. Selon les chiffres publiés par la commission électorale, la coalition Likoud-Israël Beiteinou de Netanyahou obtient 31 sièges sièges contre 42 dans le précédent Parlement.

L'ex-journaliste Yaïr Lapid (en photo ci-contre) devrait se voir proposer un des trois grands ministères : la Défense, les Affaires étrangères ou les Finances. Le nouveau parti centriste qu’il a fondé, Yesh Atid, devient la deuxième formation du pays avec 19 députés sur 120, devant le Parti travailliste de Shelly Yachimovich, qui obtient 15 sièges contre 13 dans le Parlement sortant.

Légère déception toutefois pour Tzipi Livni, l'ex-ministre des Affaires étrangères à la tête du mouvement centriste HaTnouha, qui a fait campagne pour la relance du processus de paix avec les Palestiniens. Sa formation n'est créditée que de 6 députés.

Gouvernement "le plus large possible"

C’est donc l’extrême droite qui tire les marrons du feu en permettant à Netanyahou de conserver son poste. Au total, le bloc de droite formé par le Likoud-Israël Beiteinou de Netanyahou, allié avec les partis religieux ultra-orthodoxes sépharade Shass (11) et ashkénaze Judaïsme unifié de la Torah (7) et avec le Foyer Juif de Naftali Bennett (11), dispose d'une très courte majorité de 60 élus sur 120.

Le  Foyer juif, qui prône une accélération de la colonisation dans les Territoires palestiniens, réalise également une percée avec 11députés, mais moins importante que prévu par certains sondages.

Après la publication des premières estimations, mardi, Netanyahou a remercié les Israéliens de l'avoir réélu, dans un message posté sur sa page Facebook, et est allé à la rencontre de ses partisans à Tel Aviv, dans la soirée. « Les résultat des élections offrent une occasion de procéder à des changements auxquels aspirent les Israéliens. J'ai l'intention de mener ce changement et dans ce but j'ai l'intention de former le gouvernement le plus large possible », a-t-il déclaré. « Le premier défi auquel sera confronté le prochain gouvernement reste et demeurera d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire », a-t-il martelé.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Gaza : "La guerre de vingt jours"

Nous avons senti, en juin dernier, que le Hamas, qui règne sur Gaza depuis 2007, et l'Israël de Benyamin Netanyahou - premier ministre depuis mars 2009 -, voulaient en découdre. Les décl[...]

Gaza : Égypte, Qatar, Iran, Turquie... un trafic d'influence meurtrier

Qui tire les ficelles du théâtre de la guerre ? Ultranationalistes israéliens, islamistes palestiniens, mais aussi Égypte, Qatar, Iran et même Turquie... Autant d'acteurs qui poussent leurs[...]

Gaza : entrée en vigueur d'un cessez-le-feu précaire de 72 heures

Les armes se sont tues à Gaza, vendredi matin, en théorie pour 72 heures. Le temps pour Israël et le Hamas de signer un vrai cessez-le-feu au Caire ?[...]

Palestine, Tchétchénie, Nigeria... : quand les femmes se transforment en kamikazes

Plusieurs femmes kamikazes ont commis des attentats suicides ces derniers jours dans le nord du Nigeria. Inédit dans ce pays et en Afrique, le phénomène n'est pas nouveau dans le reste du monde. De la[...]

Gaza : que peut, que doit faire l'Afrique ?

La communauté internationale semble impuissante face à l’escalade de l’opération Bordure protectrice dans la bande de Gaza. Que dit l’Afrique ? Que doit dire l’Afrique ? Que peut[...]

Dr Zouhair Lana, à Gaza : "Ce sont principalement des civils qui nous arrivent à l'hôpital Al-Shifa"

Le docteur franco-marocain originaire de Casablanca Zouhair Lana se trouve à Gaza depuis le 13 juillet. Ce chirurgien-obstétricien exerce à l’hôpital Al-Shifa, le plus grand de la ville, et[...]

Gaza : une école de l'ONU abritant des réfugiés visée, au moins 16 morts

Le bombardement d'une école de l'ONU dans la bande de Gaza a fait au moins 16 morts mercredi matin.[...]

Gaza : trois mouvements palestiniens, dont le Hamas, favorables à une trêve de 24 heures

Les trois principaux mouvements palestiniens se sont dits favorables mardi à une trêve humanitaire de 24 heures.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers