Extension Factory Builder
21/01/2013 à 21:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Stephen Keshi, le sélectionneur de l’équipe du Nigeria. Stephen Keshi, le sélectionneur de l’équipe du Nigeria. © AFP

La Coupe d'Afrique des nations connaît un nouveau match nul, lundi 21 janvier. Le Nigeria, réduit à 10 en seconde période, s'est fait rejoindre dans les dernières secondes par le Burkina Faso (1-1) alors qu'il avait ouvert le score en première période. Un peu plus tôt, l'Éthiopie avait tenu en échec la Zambie. Toutes les équipes sont donc à égalité dans ce groupe C.

Les Super Eagles nigérians ont bien cru s'emparer de la tête du groupe C, lundi 21 janvier, face aux Étalons du Burkina Faso (1-0) et profiter ainsi du match nul dans l'autre rencontre de la journée, opposant la Zambie, tenante du titre, et l'Éthiopie (1-1).  Mais c'était sans compter la ténacité des joueurs burkinabè.

Menés dès la 23è minute suite à un but du Nigérian Emenike, le Burkina Faso a pu profiter d'une supériorité numérique suite à l'expulsion d'Ambrose à la 74è. Malmenés, les Nigérians ont tenu mais ont fini par flancher dans les arrêts de jeu en encaissant un but de Traoré sur contre-attaque.

Dans le groupe C, la journée n'aura donc apporté que peu d'enseignements et les équipes sont toutes à égalité avec un seul point au compteur. Néanmoins, on pourra noter que le tenant du titre, la Zambie d'Hervé Renard, a échoué à sortir du lot et à s'affirmer comme favori. Faute de victoires, il y aura donc sans doute du suspense.

Toute l'actualité de la CAN 2013 est à suivre avec notre page spéciale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Cinéma : rétropédalage du Fespaco qui maintient 'Timbuktu' en compétition officielle

Cinéma : rétropédalage du Fespaco qui maintient "Timbuktu" en compétition officielle

Après la tempête médiatique déclenchée par la décision des organisateurs de retirer Timbuktu de la compétition officielle de la 24e édition du Fespaco, le ministre burkinab&eg[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Fespaco : l'imbroglio "Timbuktu"

Le film "Timbuktu", qui a raflé sept prix lors de la dernière cérémonie des Césars, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Abderrahmane Sissako, sera-t-il [...]

Cinéma : le Fespaco dans l'ère numérique

Alors que le pouvoir burkinabè a changé de mains, le principal festival de cinéma du continent change de patron et évolue... dans la continuité.[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Diaporama : les "stars" de la 24e édition du Fespaco

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) ouvre ses portes le 28 février au Burkina-Faso. De nombreuses personnalités du monde de la culture sont attendues[...]

Fespaco : le film "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako retiré de la compétition officielle

Le film franco-mauritanien "Timbuktu", sept fois récompensé aux Césars, devait être retiré mercredi de la compétition officielle de la 24e édition du Festival panafricain[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Michel Kafando : "Ce ne sont pas les militaires qui commandent" au Burkina

On croyait Michel Kafando, le président de la transition du Burkina, condamné à jouer les seconds rôles en attendant les élections. C'est pourtant son Premier ministre, le[...]

Burkina - Michel Kafando : "La rue est toujours pressée"

Pour la première fois depuis sa nomination au poste de président de la transition, Michel Kafando s'est confié à "Jeune Afrique". Un entretien exclusif à retrouver dans le n°2823,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130121200520 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130121200520 from 172.16.0.100