Extension Factory Builder
21/01/2013 à 21:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Stephen Keshi, le sélectionneur de l’équipe du Nigeria. Stephen Keshi, le sélectionneur de l’équipe du Nigeria. © AFP

La Coupe d'Afrique des nations connaît un nouveau match nul, lundi 21 janvier. Le Nigeria, réduit à 10 en seconde période, s'est fait rejoindre dans les dernières secondes par le Burkina Faso (1-1) alors qu'il avait ouvert le score en première période. Un peu plus tôt, l'Éthiopie avait tenu en échec la Zambie. Toutes les équipes sont donc à égalité dans ce groupe C.

Les Super Eagles nigérians ont bien cru s'emparer de la tête du groupe C, lundi 21 janvier, face aux Étalons du Burkina Faso (1-0) et profiter ainsi du match nul dans l'autre rencontre de la journée, opposant la Zambie, tenante du titre, et l'Éthiopie (1-1).  Mais c'était sans compter la ténacité des joueurs burkinabè.

Menés dès la 23è minute suite à un but du Nigérian Emenike, le Burkina Faso a pu profiter d'une supériorité numérique suite à l'expulsion d'Ambrose à la 74è. Malmenés, les Nigérians ont tenu mais ont fini par flancher dans les arrêts de jeu en encaissant un but de Traoré sur contre-attaque.

Dans le groupe C, la journée n'aura donc apporté que peu d'enseignements et les équipes sont toutes à égalité avec un seul point au compteur. Néanmoins, on pourra noter que le tenant du titre, la Zambie d'Hervé Renard, a échoué à sortir du lot et à s'affirmer comme favori. Faute de victoires, il y aura donc sans doute du suspense.

Toute l'actualité de la CAN 2013 est à suivre avec notre page spéciale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Burkina : qui sont les principaux acteurs du 30 octobre ?

Burkina : qui sont les principaux acteurs du 30 octobre ?

La situation restait confuse jeudi en fin de journée au Burkina Faso. L’armée semblait avoir pris le contrôle de la situation en annonçant la dissolution du gouvernement et en instaurant une transi[...]

Exclusif : la lettre de François Hollande qui mettait en garde Blaise Compaoré

Dans une lettre datée du 7 octobre, le chef de l'État français, François Hollande, mettait en garde Blaise Compaoré. Il lui expliquait comment le Burkina pourrait "être un[...]

Burkina : Blaise Compaoré assure vouloir remettre le pouvoir à l'issue d'une transition

En prenant d'assaut l'Assemblée nationale, jeudi matin, à Ouagadougou, les manifestants ont eu raison du vote du projet de loi sur la modification de la Constitution burkinabè, qui doit permettre à[...]

Ebola - CAN 2015 : Keita, Chermiti, Ndinga, N'Ganga... l'idée d'un report fait son chemin

Si l’avenir de la CAN 2015 (17 janvier-8 février) se jouera dans les prochains jours, les joueurs potentiellement concernés par la compétition commencent à s’exprimer. Et ceux que Jeune[...]

Burkina - En direct : situation toujours confuse à Ouagadougou, tractations en cours

Les députés burkinabè devaient voter ce jeudi, à partir de 10 heures (heure locale), le projet de loi sur la modification de la Constitution, qui permettrait à Blaise Compaoré de se[...]

Burkina : journée sous haute tension avec l'examen du projet de révision de la Constitution

Les députés burkinabè doivent se prononcer ce jeudi sur le projet de révision constitutionnelle qui permettrait au président Blaise Compaoré de se représenter en 2015. À[...]

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Le marché du Mont-Bouët, à Libreville, a été détruit par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Ces dernières années, des incendies spectaculaires ont ravagé[...]

Burkina : Compaoré ou l'art de l'esquive

Ses adversaires, qui le soupçonnaient de vouloir modifier la Constitution pour briguer un nouveau mandat, pensaient qu'il allait recourir à un référendum. Le président[...]

Burkina : un appel à la grève après les manifestations d'hier

Après la manifestation d'ampleur rassemblée par l'opposition hier à Ouagadougou et dans d'autres villes du pays, c'est au tour des syndicats d'appeler aujourd'hui à la grève.[...]

Burkina Faso : plusieurs blessés lors de la manifestation contre la révision constitutionnelle

Des centaines de milliers de Burkinabè sont descendus dans la rue mardi pour dénoncer un projet de révision constitutionnelle permettant le maintien au pouvoir du président Blaise Compaoré. Des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers