Extension Factory Builder
21/01/2013 à 21:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Stephen Keshi, le sélectionneur de l’équipe du Nigeria. Stephen Keshi, le sélectionneur de l’équipe du Nigeria. © AFP

La Coupe d'Afrique des nations connaît un nouveau match nul, lundi 21 janvier. Le Nigeria, réduit à 10 en seconde période, s'est fait rejoindre dans les dernières secondes par le Burkina Faso (1-1) alors qu'il avait ouvert le score en première période. Un peu plus tôt, l'Éthiopie avait tenu en échec la Zambie. Toutes les équipes sont donc à égalité dans ce groupe C.

Les Super Eagles nigérians ont bien cru s'emparer de la tête du groupe C, lundi 21 janvier, face aux Étalons du Burkina Faso (1-0) et profiter ainsi du match nul dans l'autre rencontre de la journée, opposant la Zambie, tenante du titre, et l'Éthiopie (1-1).  Mais c'était sans compter la ténacité des joueurs burkinabè.

Menés dès la 23è minute suite à un but du Nigérian Emenike, le Burkina Faso a pu profiter d'une supériorité numérique suite à l'expulsion d'Ambrose à la 74è. Malmenés, les Nigérians ont tenu mais ont fini par flancher dans les arrêts de jeu en encaissant un but de Traoré sur contre-attaque.

Dans le groupe C, la journée n'aura donc apporté que peu d'enseignements et les équipes sont toutes à égalité avec un seul point au compteur. Néanmoins, on pourra noter que le tenant du titre, la Zambie d'Hervé Renard, a échoué à sortir du lot et à s'affirmer comme favori. Faute de victoires, il y aura donc sans doute du suspense.

Toute l'actualité de la CAN 2013 est à suivre avec notre page spéciale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Burkina Faso

Burkina : des milliers de manifestants en faveur du nouveau code électoral

Burkina : des milliers de manifestants en faveur du nouveau code électoral

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Ouagadougou en faveur du nouveau code électoral, qui exclut des prochaines élections d'octobre les partisans de l'ancien président Blaise Compaor&[...]

Annick Girardin, première ministre française en visite au Burkina depuis la chute de Compaoré

Annick Girardin, la secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie arrive ce samedi le 25 avril à Abidjan, première étape d’une tournée en[...]

Élections : la carte interactive de la biométrie en Afrique

En Afrique comme ailleurs, les élections riment parfois avec fraudes ou, tout au moins, soupçons de votes multiples, de bourrages d'urnes et de manipulations en tous genres... Alors, pour réconcilier les[...]

Burkina Faso : code électoral sous surveillance

Les conséquences de l'adoption du nouveau code électoral burkinabè - qui exclut des prochaines consultations présidentielle et législatives les partisans de Blaise Compaoré - sont[...]

Burkina Faso : l'affaire Thomas Sankara, chronique d'un déni de justice

Alors que l'enquête vient d'être relancée par la justice militaire du Burkina, retour sur dix-huit années de blocages judiciaires autour de l'assassinat de Thomas Sankara.[...]

Présidentielle burkinabè : la veuve de Sankara, dernière chance des sankaristes ?

Les mouvements sankaristes burkinabè tenteront-ils un coup de poker, en désignant la veuve de Thomas Sankara candidate à la présidentielle d’octobre ? Ou le coup de théâtre se[...]

Burkina : Mariam Sankara bientôt de retour à Ouagadougou ?

Selon plusieurs sources, Mariam Sankara se rendra dans les prochaines semaines au Burkina.[...]

Burkina : trois ex-ministres de Compaoré sortent de prison, un autre y entre

Selon des sources judiciaires et sécuritaires burkinabè, trois anciens ministres de Blaise Compaoré, interpellés pour des malversations présumées, ont été remis mardi en[...]

Burkina Faso : Djibrill Bassolé, ou l'art du rebond

À Ouagadougou, les ambitions présidentielles de l'ancien ministre ne sont un secret pour personne. Rencontre avec un homme qui a presque réussi à faire oublier qu'il avait été un[...]

Burkina Faso : deux anciens ministres de Blaise Compaoré déférés au parquet

Jérôme Bougouma, ex-ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité, et Salif Kaboré, ex-ministre des Mines et de l’Énergie, ont été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers