Extension Factory Builder
18/01/2013 à 17:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'armée française a affronté les djihadistes au corps à corps à Diabali. L'armée française a affronté les djihadistes au corps à corps à Diabali. © AFP / ISSOUF SANOGO

Le maire de Diabali, Oumar Diakité, a annoncé le vendredi 18 janvier la reprise de la ville stratégique de Diabali, conquise quatre jours plus tôt par les islamistes radicaux. Mais la situation ne serait pas encore si claire.

(Mis à jour le 18 janvier à 18h15)

Diabali, la ville située au centre du Mali, conquise le 14 janvier par les islamistes du nord, aurait été reprise le vendredi 18 janvier par les soldats maliens, aidés par les soldats français. « Les forces présentes en ville effectuent actuellement des opérations de ratissage », a déclaré à Reuters le maire de la ville, Oumar Diakité.

La situation était cependant confuse, le 18 janvier en fin d'après-midi, car le ministère français de la Défense a annoncé qu'il « n'y avait aucun combat à Diabali à cette heure » (un peu avant 17h30), laissant entendre que la ville n’avait pas encore été reprise.

C’est dans la matinée qu’un raid aérien de l’aviation française a permis l’entrée des forces maliennes et françaises au sol. « Il y a un grand nombre de véhicules calcinés que les islamistes cherchaient à cacher dans les vergers », a ajouté Oumar Diakité.

Progression vers le nord

C’est une localité stratégique puisque Diabali se trouve sur la ligne de démarcation entre les islamistes et les forces franco-maliennes. Dans cette zone, «nous avons les groupes les plus durs, les plus fanatiques, les mieux organisés, les plus déterminés et les mieux armés», avait indiqué le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. «On a affaire à plusieurs centaines, plus d’un millier - 1 200, 1 300 -, de terroristes dans la zone, avec peut-être des renforts demain», selon lui.

La progression vers le nord du Mali s'est poursuivie le 17 janvier. La ville de Konna, également au centre du Mali, était à nouveau contrôlée par les forces maliennes, selon l’AFP. Elle était aux mains des islamistes depuis le 10 janvier. La région reste toutefois inaccessible aux observateurs indépendants.

(avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Terrorisme : ouverture à Paris du procès de Gilles Le Guen, jihadiste français arrêté au Mali

Terrorisme : ouverture à Paris du procès de Gilles Le Guen, jihadiste français arrêté au Mali

Gilles Le Guen, jihadiste français présumé, a été arrêté en avril 2013 par les forces spéciales françaises au Mali. Il comparaît lundi et mardi devant le tribuna[...]

Mali : manifestations à Bamako pour la paix

Plusieurs milliers de personnes ont participé samedi à Bamako à un meeting pour la paix dans le nord du Mali, quelques heures après une marche pour soutenir la "libération" de[...]

Mali : marche à Bamako pour soutenir la libération de Ménaka, reprise aux rebelles

Plusieurs centaines de personnes ont marché samedi à Bamako pour soutenir la libération de Ménaka, ville du nord-est du Mali reprise le 27 avril à la rébellion par un groupe armé[...]

Mali : au moins 10 rebelles et 9 militaires tués dans les combats à Léré

Les violents combats qui ont opposé l'armée malienne à des rebelles, mercredi à Léré, dans le centre du pays, ont fait 19 morts et une vingtaine de blessés, selon un bilan[...]

Crise malienne : affrontements meurtriers entre armée et rebelles près de la frontière mauritanienne

Des combats ont opposé mercredi, pour la première fois depuis 2014, rebelles et armée malienne près de la frontière mauritanienne. Quelques heures plus tôt, une attaque surprise[...]

Nord du Mali : deux soldats et un enfant tués dans une attaque à Goundam

Des sources concordantes ont annoncé mercredi la mort de deux membres de la garde nationale malienne et d'un enfant à la suite d'une attaque perpétrée par des hommes armés à Goundam, dans[...]

Mali - Fahad Ag Almahmoud (Gatia) : "Notre occupation de Ménaka n'a pas été préparée"

Le Gatia a repris lundi la ville de Ménaka aux rebelles du MNLA qui la contrôlaient depuis près d'un an. Joint par téléphone, Fahad Ag Almahmoud, le secrétaire général de[...]

Mali : le Gatia prend le contrôle de Ménaka

Le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) - proche du pouvoir malien - a pris lundi le contrôle de Ménaka, dans le nord du Mali, selon l'AFP. Une localité jusqu'ici partiellement[...]

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique,[...]

Abdoulaye Diop : "La paix pour le Mali passe par l'accord d'Alger"

Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, revient sur le préaccord d'Alger que la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) refuse toujours de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130118173616 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130118173616 from 172.16.0.100