Extension Factory Builder
18/01/2013 à 13:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Charles Blé Goudé, visé par un mandat d'arrêt, est détenu au Ghana. Charles Blé Goudé, visé par un mandat d'arrêt, est détenu au Ghana. © Kampbel/AFP/Getty Images

Arrêté le 17 janvier, à Téma, au Ghana, l’Ivoirien Charles Blé Goudé a été immédiatement emmené dans les locaux du Bureau national des investigations, à Accra. Le leader du Congrès panafricain des jeunes patriotes (Cojep), proche de Laurent Gbagbo, a pu parler ce vendredi 18 janvier au matin à ses avocats ghanéens. On ignore encore qui, de la Cour pénale internationale (CPI) ou des autorités de la Côte d’Ivoire, a émis le mandat d’arrestation visant Blé Goudé. Me Nick Kaufman, l’avocat israélien coordonnateur de la défense de Charles Blé Goudé, a répondu aux questions de Jeune Afrique.

Jeune Afrique : connaissez-vous les conditions de détention de Charles Blé Goudé au Ghana ?

Nick Kaufman : D’après mes informations, il est détenu dans les locaux du Bureau national des investigations du Ghana. Le procureur de l’État, Matthew Amponsah, doit me contacter plus tard dans la journée, et m’a dit agir dans le cadre du mandat d’arrêt de la CPI.

Il ne s’agit donc pas d’un mandat d’arrêt de la Côte d’Ivoire ?

Je ne suis pas en mesure de le confirmer pour l’instant, c’est à la CPI de le faire. J’ai contacté les procureurs chargés du dossier de Charles Blé Goudé à La Haye, Fatou Bensouda et Eric MacDonald, mais n’ai pas encore obtenu de réponse.

Plusieurs médias ont rapporté que l’arrestation de Charles Blé Goudé était liée à Interpol. Ce n’est pas le cas ?

Interpol ne procède jamais elle-même aux arrestations ; l’organisation diffuse plutôt des « notices rouges » [requête de coopération d’un pays ou d’une juridiction internationale, ndlr], et c’est peut-être ce qui été fait depuis les bureaux d’Interpol à Lyon. Mais ce sont les autorités locales, dans ce cas-ci ghanéennes, qui sont responsables de l’exécution d’un tel mandat d’arrêt.

Que reproche-t-on à Charles Blé Goudé ?

Ce n’est pas clair pour l’instant. S’il s’avérait que le mandat d’arrêt a été émis par la CPI, alors les accusations le visant ne feraient aucun doute. Le nom de Charles Blé Goudé est mentionné dans les accusations de la CPI portées contre Laurent Gbagbo. Le parquet à La Haye le cite comme membre de sa garde rapprochée, et le soupçonne de crimes contre l’humanité commis lors des violences post-électorales en Côte d’Ivoire.

Quelles sont les actions prévues par la défense pour la suite ?

Nous avons dépêché un avocat ghanéen, qui a été le tout premier à rencontrer Charles Blé Goudé, ce matin même. Et si nous apprenons que le mandat d’arrestation est bel et bien issu de la CPI, alors je le représenterai à La Haye pour la suite des procédures judiciaires. Mais s’il s’agit plutôt d’un mandat de la Côte d’Ivoire, une audience sur son éventuelle extradition aura lieu et il pourrait alors demander une mise en libération conditionnelle. Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi on la lui refuserait, car il n’y a pas de risques de fuite et mon client s’est engagé à collaborer pleinement avec la CPI.

Avez-vous été surpris par cette arrestation, compte tenu des négociations en cours avec le président sénégalais Macky Sall et les autorités ivoiriennes pour orchestrer son retour en Côte d’Ivoire ?

La COJEP vous en dira davantage. Mais tout ce que je peux vous dire, c’est que Charles Blé Goudé a clairement démontré qu’il est un homme de paix et joue un rôle essentiel dans la réconciliation en Côte d’Ivoire. Et je dois dire que je ne peux ignorer le fait que certaines personnes, à des fins politiques, ont fait pression pour que ce mandat d’arrêt, qui aurait été en suspens pendant longtemps, soit exécuté.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : la CEI vote pour l'électronique

Côte d'Ivoire : la CEI vote pour l'électronique

Dans un souci de transparence, la Commission électorale indépendante (CEI), que préside Youssouf Bakayoko, devrait, lors de l'élection présidentielle du mois d'octobre, mettre en place un syst&eg[...]

Côte d'Ivoire : Ouattara promet de se retirer après son second mandat, s'il est réélu

Le président ivoirien Alassane Ouattara ne briguera pas un troisième mandat s'il est réélu en octobre. Il entend respecter la Constitution de son pays, une promesse qu'il a faite devant l'Union[...]

Ces humoristes africaines qui brûlent les planches parisiennes

Vent de révolution sur les planches parisiennes ? Tout porte à croire qu’en matière de stand-up, les femmes de la diaspora africaine prennent le pouvoir. Claudia Tagbo, Tatiana Rojo, Selavie Newway et[...]

Tatiana Rojo, la dame de fer

Vent de révolution sur les planches parisiennes ? Tout porte à croire qu’en matière de stand-up, les femmes de la diaspora africaine prennent le pouvoir. Née en France, Tatiana Rojo a grandi en[...]

Claudia Tagbo, la bonne vivante

Vent de révolution sur les planches parisiennes ? Tout porte à croire qu’en matière de stand-up, les femmes de la diaspora africaine prennent le pouvoir. Claudia Tagbo a conquis le public[...]

Serge Aurier (PSG) : "Tu ramènes la CAN en Côte d'Ivoire, et où est la gratitude ?"

Entretien avec l'ivoirien Serge Aurier, définitivement transféré au PSG.[...]

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Le 28 mai, la Banque africaine de développement élira un nouveau président. "Jeune Afrique" décrypte pour vous tous les ressorts de cette élection et livre une analyse exclusive des[...]

Le génie des "Maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire"

Voilà une heureuse habitude que semble prendre le musée du Quai Branly, à Paris : programmer des expositions internationales qui bousculent totalement l'approche actuelle de l'art africain [...]

Football : finalement, Yaya Touré poursuit l'aventure à Manchester City

Alors que son départ avait été annoncé, Yaya Touré, selon les médias britanniques, ne s'en ira pas à la saison prochaine : l'international ivoirien reste à Manchester City.[...]

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Six chefs d'État, un vice-président et deux Premiers ministres ont participé à l'ouverture officielle des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le 26 mai. Avec deux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers