Extension Factory Builder
18/01/2013 à 13:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Charles Blé Goudé, visé par un mandat d'arrêt, est détenu au Ghana. Charles Blé Goudé, visé par un mandat d'arrêt, est détenu au Ghana. © Kampbel/AFP/Getty Images

Arrêté le 17 janvier, à Téma, au Ghana, l’Ivoirien Charles Blé Goudé a été immédiatement emmené dans les locaux du Bureau national des investigations, à Accra. Le leader du Congrès panafricain des jeunes patriotes (Cojep), proche de Laurent Gbagbo, a pu parler ce vendredi 18 janvier au matin à ses avocats ghanéens. On ignore encore qui, de la Cour pénale internationale (CPI) ou des autorités de la Côte d’Ivoire, a émis le mandat d’arrestation visant Blé Goudé. Me Nick Kaufman, l’avocat israélien coordonnateur de la défense de Charles Blé Goudé, a répondu aux questions de Jeune Afrique.

Jeune Afrique : connaissez-vous les conditions de détention de Charles Blé Goudé au Ghana ?

Nick Kaufman : D’après mes informations, il est détenu dans les locaux du Bureau national des investigations du Ghana. Le procureur de l’État, Matthew Amponsah, doit me contacter plus tard dans la journée, et m’a dit agir dans le cadre du mandat d’arrêt de la CPI.

Il ne s’agit donc pas d’un mandat d’arrêt de la Côte d’Ivoire ?

Je ne suis pas en mesure de le confirmer pour l’instant, c’est à la CPI de le faire. J’ai contacté les procureurs chargés du dossier de Charles Blé Goudé à La Haye, Fatou Bensouda et Eric MacDonald, mais n’ai pas encore obtenu de réponse.

Plusieurs médias ont rapporté que l’arrestation de Charles Blé Goudé était liée à Interpol. Ce n’est pas le cas ?

Interpol ne procède jamais elle-même aux arrestations ; l’organisation diffuse plutôt des « notices rouges » [requête de coopération d’un pays ou d’une juridiction internationale, ndlr], et c’est peut-être ce qui été fait depuis les bureaux d’Interpol à Lyon. Mais ce sont les autorités locales, dans ce cas-ci ghanéennes, qui sont responsables de l’exécution d’un tel mandat d’arrêt.

Que reproche-t-on à Charles Blé Goudé ?

Ce n’est pas clair pour l’instant. S’il s’avérait que le mandat d’arrêt a été émis par la CPI, alors les accusations le visant ne feraient aucun doute. Le nom de Charles Blé Goudé est mentionné dans les accusations de la CPI portées contre Laurent Gbagbo. Le parquet à La Haye le cite comme membre de sa garde rapprochée, et le soupçonne de crimes contre l’humanité commis lors des violences post-électorales en Côte d’Ivoire.

Quelles sont les actions prévues par la défense pour la suite ?

Nous avons dépêché un avocat ghanéen, qui a été le tout premier à rencontrer Charles Blé Goudé, ce matin même. Et si nous apprenons que le mandat d’arrestation est bel et bien issu de la CPI, alors je le représenterai à La Haye pour la suite des procédures judiciaires. Mais s’il s’agit plutôt d’un mandat de la Côte d’Ivoire, une audience sur son éventuelle extradition aura lieu et il pourrait alors demander une mise en libération conditionnelle. Je ne vois d’ailleurs pas pourquoi on la lui refuserait, car il n’y a pas de risques de fuite et mon client s’est engagé à collaborer pleinement avec la CPI.

Avez-vous été surpris par cette arrestation, compte tenu des négociations en cours avec le président sénégalais Macky Sall et les autorités ivoiriennes pour orchestrer son retour en Côte d’Ivoire ?

La COJEP vous en dira davantage. Mais tout ce que je peux vous dire, c’est que Charles Blé Goudé a clairement démontré qu’il est un homme de paix et joue un rôle essentiel dans la réconciliation en Côte d’Ivoire. Et je dois dire que je ne peux ignorer le fait que certaines personnes, à des fins politiques, ont fait pression pour que ce mandat d’arrêt, qui aurait été en suspens pendant longtemps, soit exécuté.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : la commission électorale, cocktail explosif

Côte d'Ivoire : la commission électorale, cocktail explosif

L'accord sur la composition de la commission électorale ivoirienne, signé le 11 août entre les partis, est fondamental pour la tenue de la prochaine présidentielle en 2015. S'il s'effrite, les dém[...]

Côte d'Ivoire : l'ombre de gbagbo

Laurent Gbagbo sera bien jugé à la Cour pénale internationale (CPI). C'est officiel depuis le 12 juin, date à laquelle les juges ont confirmé les quatre charges de crimes contre[...]

Ebola : la Côte d'Ivoire annonce l'ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia

La Côte d’Ivoire, épargnée par l'épidémie d'Ebola, a annoncé lundi soir l’ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia. Ses frontières avec ces[...]

Côte d'Ivoire : le siège du FPI attaqué et vandalisé par des jeunes

Un groupe d'une vingtaine de jeunes a saccagé lundi à Abidjan le siège du Front populaire ivoirien (FPI), de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Plusieurs membres du parti ont été[...]

Côte d'Ivoire - Christian Bouquet : "Certains n'ont pas tiré de leçons du passé"

Selon Christian Bouquet, spécialiste français de la Côte d'Ivoire et auteur du "Désespoir de Kourouma", des symptômes inquiétants pour la démocratie subsistent.[...]

Côte d'Ivoire : présidentielle 2015, les lièvres et la tortue

Alors que la présidentielle de 2015 se dessine, les grands leaders politiques s'apprêtent à se lancer dans la course. Alassane Ouattara, déjà candidat, préfère, lui, rester[...]

Côte d'Ivoire : le FPI se déchire au sujet de la commission électorale

Le parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se déchire sur sa participation à la nouvelle commission électorale, chargée d'organiser la cruciale présidentielle de 2015. Pour les[...]

Côte d'Ivoire : un VRP nommé Ouattara

Pour le président ivoirien Alassane Ouattara, qui savourait fin août ses derniers jours de vacances à Mougins, dans le sud de la France, la rentrée s'annonce chargée avec un voyage en[...]

Ebola : inquiète des conséquences économiques, la BAD va mobiliser 150 millions de dollars

Après avoir octroyé 60 millions de dollars à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lutter contre l’épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la Banque africaine de[...]

Côte d'Ivoire : la commune du Plateau se fait noter

La commune du Plateau est devenue la deuxième collectivité locale d’Afrique occidentale francophone, après la ville de Dakar, à se faire noter par Bloomfield Investments.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex