Extension Factory Builder
18/01/2013 à 17:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Martyrs (joyeux Noël), 2011, du Syrien Mohamad Omran. Martyrs (joyeux Noël), 2011, du Syrien Mohamad Omran. © DR

Intitulée "101 œuvres pour la Syrie", une vente aux enchères caritative est organisée par la maison Pierre Bergé & Associés à l’Institut du monde arabe, le 21 janvier. Née de l’initiative de l’association Syriart et de dons d’artistes arabes, elle a pour but d’aider des associations actives en Syrie.

Dans la salle que l’Institut du monde arabe a mise à la disposition de Syriart, des toiles et des photographies contemporaines, ainsi que des vidéos, ont été installées il y a quelques jours. En apparence, rien ne semble lier ces œuvres. Pourtant, elles seront toutes exposées, du 17 au 20 janvier, puis vendues, le lendemain, pour une même cause : aider les victimes de la guerre en Syrie. C’est suite à la demande lancée par José Garçon, ancienne journaliste à Libération et spécialiste du Maghreb, que soixante et un artistes originaires du monde arabe et des diasporas ont fait don d’une ou plusieurs de leurs œuvres. « Ce sont nos origines qui nous réunissent », explique le Marocain Yamou qui expose son tableau « Gêne bleu », 2012 (1 200 à 3 000 euros), une représentation de floraisons végétales. « Nous avons, pour la plupart, cassé nos prix. On met notre ergo de côté, on ne fait pas ça pour notre carrière ».

Son compatriote Mahi Binebine a réussi à mobiliser une vingtaines d’artistes originaires du royaume chérifien, parmi lesquels Hassan Darsi, Mohamed Mourabiti, Lalla Essaydi, Mohamed El Baz. « Est-ce qu’on peut rester les bras croisés quand on nous parle de 60 000 morts à la télévision ? », se désole le peintre dont l’encre et goudron sur papier, « Sans titre », 2012 (7 000 à 10 000 euros), est le coup de cœur de Pierre Bergé.

Encre et goudron sur papier "Sans titre", 2012, du Marocain Mahi Binebine.

Créativité du monde arabe

La Tunisienne Meriem Bouderbala, cible des islamistes alors qu’elle était commissaire du Printemps des arts à Tunis en 2012, a également tenu à participer au projet avec son « Human Phantom Effect » (en photo ci-dessous), 2011 (3 000 à 5 000 euros), tirage argentique d’une femme voilée. On trouve aussi des Algériens, Égyptiens, Koweitiens, Irakiens, et bien sûr des Syriens. Tous sont issus de la diaspora, sauf Yasser Safi qui vit à Damas. José Garçon a d’ailleurs dû faire preuve de prudence pour récupérer, via Dubaï, sa toile représentant des têtes humaines, « Sans titre » (ci-dessus en photo), 2011 (700 à 1 500 euros).

La toile argentique "Phantom Human Effect", 2011, de la Tunisienne Meriem Bouderbala.

« Je suis optimiste car il y a de très bons artistes. Et on voit bien que les gens sont très touchés par la Syrie », affirme l’organisatrice de Syriart qui grâce à cette initiative met en avant la créativité du monde arabe. Les fruits de la vente aux enchères sont destinés à 40% pour les actions en Syrie de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), collaboratrice du projet, tandis que les 60% restants seront versés à trois ONG syriennes, Nadja Now, Union des organisations syriennes de secours médicaux et les correspondants syriens de Médecins du Monde.

___

- « 101 œuvres d’art pour la Syrie », Institut de monde arabe (Paris 5e), du 17 au 20 janvier, vente le 21 janvier à 19 heures.

- Sit web : www.syriart.org


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Le Yémen, l'eau, la guerre

Il y a plus d'une vingtaine d'années, un chercheur canadien, appelons-le Stéphane L., était venu nous rendre visite au centre de recherche où je travaillais alors, à l'École des mi[...]

Yémen : Abd Rabbo Mansour Hadi, sans fleurs ni couronne

Vaincu par la milice chiite houthiste, le président du Yémen a fui le pays. Ce n'est pas la gloire, aux yeux de ses compatriotes...[...]

"Taxi Téhéran" : la caméra sur 4 roues de Jafar Panahi

Depuis qu'Abbas Kiarostami a cessé de tourner en Iran et se fait rare, le cinéma de la République islamique n'a plus qu'un fer de lance capable de s'imposer sur le plan international : Jafar Panahi. [...]

État islamique : vivre le califat

Le seul nom de Daesh, auteur de violentes exactions, suscite la terreur. Mais sur les territoires conquis, le groupe tente aussi de gagner les coeurs et les esprits et de s'imposer en tant qu'État.[...]

Émirats arabes unis : des ouvriers se révoltent et incendient leur chantier

Des ouvriers travaillant à la construction d'un campus universitaire, dans le nord des Émirats arabes unis, se sont révoltés en incendiant une partie des bâtiments de leur chantier. Des[...]

Israël - Palestine : Tony Blair, envoyé spécieux

Chargé de favoriser le processus de paix, il aura surtout profité de sa position pour s'en mettre plein les poches. À la grande consternation des Palestiniens.[...]

Mathieu Guidère : "La compétition d'Aqmi et de l'État islamique en Tunisie est un facteur aggravant"

L'attraction du groupe terroriste de l'État islamique sur les jihadistes africains se fait de plus en plus forte. Décryptage des conséquences de ce phénomène avec l'islamologue Mathieu[...]

Yémen : les rebelles chiites Houthis s'emparent du palais présidentiel à Aden

Nouveau succès militaire des Houthis et leurs alliés au Yémen : les rebelles chiites ont mis la main sur le palais présidentiel de la ville d'Aden jeudi, huit jours après le début de la[...]

Yémen : des dizaines de civils tués dans des frappes de la coalition arabe

Une frappe aérienne de la campagne militaire arabe au Yémen a touché, lundi, un camp de déplacés situé dans le nord-ouest du pays. Des dizaines de civils ont été[...]

Yémen : le jihad des Saoud

D'un côté, une rébellion houthiste soutenue par l'Iran. De l'autre, Tempête décisive, une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite. Au milieu de ce champ de bataille entre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130118120504 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130118120504 from 172.16.0.100