Extension Factory Builder
17/01/2013 à 20:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un policier devant la voiture de Brahim Déby, en 2007. Un policier devant la voiture de Brahim Déby, en 2007. © AFP

Quatre des cinq hommes accusés d’agression mortelle contre Brahim Déby, le fils du chef de l’État tchadien, ont vu leurs peines sévèrement alourdies lors du procès en appel qui s’est tenu à Versailles, ce jeudi 17 janvier.

(Mis à jour le 19 janvier à 13h30)

À la sortie de la cour d'appel de Versailles (région parisienne), la défense de la famille de Brahim Déby, retrouvé mort le 2 juillet 2007, s’estimait satisfaite. Les peines prononcées lors du procès en appel des cinq hommes accusés d’avoir mortellement agressé le fils du chef de l’État tchadien, Idriss Déby Itno, ont quasiment toutes été alourdies.

Dan Batoua, suspecté d’être le cerveau de l’organisation, avait été condamné à 13 ans de prison, lors du premier procès en juillet 2011. Sa peine monte à 15 ans de prison.

Marin Cioroianu, 45 ans, écope d’un an supplémentaire en prison (13 ans, contre 12 en première instance). Tout comme Pierre-Claude Messi Ntsama, 28 ans, condamné aujourd’hui à 6 ans.

Najèbe Oulmoudène, lui, avait été acquitté, mais il la cour d’appel l’a condamné et lui inflige 9 ans de prison.

Seul accusé à bénéficier d’un allégement de peine, Jaime de Carvalho, 29 ans, ne fera que 9 ans de prison (contre 13). Premier à avoir avoué et fourni des détails à la police, il a demandé pardon. Raison pour laquelle la cour a fait preuve de clémence.

« Il y avait une injustice claire, déclare Jean-Bernard Padaré, l’avocat des parties civiles et de la famille Déby. par ailleurs ministre tchadien des Affaires foncières et du Domaine. L’acquittement en première instance de Najèbe était particulièrement injuste, alors que le rôle qu’il avait joué ne faisait pas de doutes. Nous sommes satisfaits, justice a enfin été rendue. »

Le 2 juillet 2007, après une soirée bien arrosée, Brahim Déby, 27 ans, avait été retrouvé agonisant dans le parking de son immeuble de Courbevoie (Hauts-de-Seine), après avoir été attaqué à l'aide d'un pistolet à impulsions électriques (Taser) par quatre faux policiers. Il était décédé par la suite d'une détresse respiratoire. L’appartement de la victime avait été fouillé par les agresseurs, qui avaient emporté un butin de 50 000 euros.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tchad

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

L'UA souhaite une force multinationale de 7500 hommes contre Boko Haram

Le conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine s'est fermement engagé jeudi soir en faveur de la création d'une force multinationale contre Boko Haram. Les dirigeants africains plaident aussi[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

Sécurité : à Niamey, la communauté internationale s'est réunie contre Boko Haram

Une vingtaine de pays et d'organisations régionales et internationales se sont réunies ce mardi à Niamey pour tenter de mettre sur pied une force multinationale efficace contre l'avancée du groupe[...]

L'armée tchadienne poursuit son déploiement au Cameroun pour lutter contre Boko Haram

L'armée tchadienne poursuivait lundi son déploiement dans le nord du Cameroun pour lutter contre Boko Haram. Mais entre les contraintes opérationnelles et diplomatiques, l'offensive ne devrait pas être[...]

Justice tchadienne : retour vers le passé pour Baba Laddé

À Bangui et à N'Djamena, les spéculations vont bon train depuis l'arrestation de Baba Laddé, le 8 décembre en Centrafrique, et plus encore depuis son inculpation par la justice[...]

Cameroun : Boko Haram enlève une soixantaine de personnes, l'armée tchadienne se déploie

Boko Haram a lancé dimanche un nouveau raid meurtrier dans l'Extrême-Nord du Cameroun, enlevant une soixantaine de personnes. Parallèlement, l'armée tchadienne a commencé à se[...]

Mali : attaque contre le camp de l'ONU à Kidal, un Casque bleu tchadien tué

Le camp de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) à Kidal, dans l'extrême nord-est du pays, a été samedi la cible d'une nouvelle attaque au cours de laquelle un Casque bleu tchadien a été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130117201545 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130117201545 from 172.16.0.100