Extension Factory Builder
16/01/2013 à 19:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des rebelles au Darfour. Des rebelles au Darfour. © AFP

Les quatre travailleurs chinois enlevés par des rebelles dans l'ouest du Soudan, au Darfour, ont été relâchés, a rapporté mercredi 16 janvier l'agence officielle Chine nouvelle.

Enlevés le week-end dernier, quatre travailleurs chinois ont recouvré leur liberté. La nouvelle de la libération des ouvriers, kidnappés au Darfour le 12 janvier, a été confirmée par l'ambassade de Chine au Soudan, mercredi 16 janvier. 

« Les quatre travailleurs chinois ont été libérés aujourd'hui et transférés à la Mission conjointe des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) », a déclaré à Xinhua le commissaire de la localité de Kuma dans le Darfour du Nord, Mohamed Souleimane Rabih. Il a ajouté que les travailleurs étaient en bonne santé.

Les ouvriers chinois travaillaient à la construction d'une route dans le nord du Darfour, théâtre de nombreuses violences et exactions ces dernières années, lorsqu'ils ont été capturés par des rebelles. Les ravisseurs se sont également emparés de leurs véhicules. Cinq autres ouvriers, des Soudanais, avaient aussi été enlevés. L'agence de presse chinoise n'a toutefois pas précisé s'ils avaient eux aussi été relâchés.

Les rapts sont monnaie courante dans la région du Darfour, les rebelles y voyant une façon d'extorquer de l'argent. Près d'une trentaine d'ouvriers chinois ont été enlevés en 2012, dans une autre zone trouble du pays, le Kordofan-Sud, située à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Soudan

Soudan, Qatar, Turquie... : qui arme les islamistes libyens ?

Soudan, Qatar, Turquie... : qui arme les islamistes libyens ?

Le gouvernement libyen soupçonne le Soudan de faciliter le transport des armes fournies par le Qatar aux milices islamistes. La Turquie serait aussi un allié de poids de ces dernières.[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

La Libye accuse le Soudan "d'armer des groupes terroristes"

Le Soudan est accusé par les autorités libyennes d'avoir livré des armes à des milices islamistes sur la base aéroportuaire de Maitiga, à Tripoli.[...]

Fortune : la philanthropie des milliardaires africains

Ils s'appellent Patrice Motsepe, Mo Ibrahim ou Tony Elumelu... Encouragés par leurs homologues occidentaux, les milliardaires du continent n'hésitent plus à consacrer une partie de leur richesse[...]

Tchad : quand la ruée vers l'or provoque des tensions intercommunautaires

Un affrontement entre orpailleurs de retour du Niger a provoqué de fortes tensions entre Zagawas et Toubous dans le Tibesti, à l’extrême nord du Tchad. Retour sur cette ruée vers l’or.[...]

Le 14 août 1994, le terroriste "Carlos" est arrêté au Soudan

C’était il y a vingt ans, jour pour jour. Le 14 août 1994, le terroriste international le plus célèbre de l’époque était arrêté au Soudan après des[...]

Soudan : l'opposante Mariam al-Mahdi arrêtée à Khartoum

L'opposante soudanaise Mariam al-Mahdi a été interpellée mardi à Khartoum à son retour d'un déplacement en France. Elle y avait signé un accord avec le président du Front[...]

Soudan : les élections présidentielle, législatives et locales se tiendront en avril 2015

Les élections générales se tiendront le 2 avril 2015 au Soudan. Malgré les réserves de l'opposition, la commission chargée de l'organisation du scrutin a confirmé la date[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Qui est responsable de la mort d'une dizaine de civils dans le nord du Darfour ?

Soupçonnés d'avoir massacré 13 civils samedi près civils près d'El-Facher, la capitale du Darfour-nord, les groupes rebelles soudanais ont démenti lundi toute implication de leurs forces,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers