Extension Factory Builder
16/01/2013 à 11:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un site pétrolier à Hassi Messaoud, dans le sud algérien. Un site pétrolier à Hassi Messaoud, dans le sud algérien. © AFP

Un groupe d’islamistes armés a enlevé, dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 janvier, un groupe d'étrangers près du site pétrolier d’In Amenas, dans le sud algérien, près de la frontière libyenne. Les ravisseurs se revendiquent d’Al-Qaida et affirment être venus du nord du Mali.

(Mis à jour le 16 janvier à 13h40)

L’attaque s’est produite dans la nuit du mardi 15 janvier aux alentours de 4 heures du matin, sur la base de vie de Tiguentourine,  près du site pétrolier d’In Amenas. Celle-ci abrite notamment des employés étrangers travaillant pour les compagnies British Petroleum (Grande-Bretagne), Statoil (Norvège) et Japan Gas Corporation (JGC), qui mènent actuellement un projet d’extraction de gaz avec Sonatrach à In Amenas.

Selon l’agence mauritanienne ANI, cinq Japonais et un Français ont été enlevés. Les ravisseurs seraient membres de la katiba des Moulathamine, dirigée par un des anciens lieutenants d’Aqmi, l’Algérien Moktar Belmokhtar. Brouillé depuis de longs mois avec la direction du mouvement terroriste, le « Borgne » avait annoncé en novembre qu’il lançait sa propre mouvance jihadiste. Sa katiba opère principalement dans le nord-est du Mali et le sud de l’Algérie.

Selon une source locale contactée par Jeune Afrique, les ravisseurs  sont arrivés en pleine nuit sur la base de vie de Tiguentourine. Parmi eux se trouvaient des Algériens. « Il y a forcément eu des tirs et des morts lors de cette attaque, affirme-t-elle. Ce genre de base est toujours surveillée par l’armée algérienne et un service de sécurité privé. » Une hypothèse confirmée par l’agence officielle algérienne APS, qui affirme que deux personnes ont été tuées et six autres blessées.

Une opération de l'armée algérienne serait en cours pour tenter de retrouver les assaillants. Des combats auraient même eu lieu à la mi-journée entre les militaires et les jihadistes.

Pour rappel, sept otages français sont déjà détenus au Sahel. Depuis vendredi 11 janvier, les forces armées françaises et maliennes mènent une intervention militaire au Nord-Mali contre les islamistes radicaux qui contrôlent la région depuis neuf mois.

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : le procès de l'autoroute Est-Ouest reporté

Algérie : le procès de l'autoroute Est-Ouest reporté

Le tribunal criminel d'Alger a décidé, mercredi, de reporter le procès de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest à une autre session. Explications.[...]

Robert Mugabe en visite d'État en Algérie

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est arrivé hier à Alger pour une visite d'État de trois jours, à l'invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.[...]

Algérie : Yacef Saadi et son compte en Suisse

 Héros de la guerre d'indépendance de l'Algérie, le sénateur Yacef Saadi est détenteur d'un compte bancaire ouvert en Suisse en avril 2006. "Jeune Afrique" présente en[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Algérie : Cheikh Sidi Bémol Broc'n'roll

Derrière ce pseudonyme, Hocine Boukella, chanteur et guitariste kabyle qui défend des influences orientales et occidentales.[...]

Accords d'Évian : 53 ans après, les nostalgiques de l'Algérie française ne digèrent toujours pas

En France, la signature des accords d’Évian continue d’obséder les nostalgiques de l’ordre colonial. À leur tête, Robert Ménard, le maire d’extrême droite de[...]

Les Algériennes sceptiques devant la nouvelle loi contre le harcèlement de rue

Depuis le 5 mars, le harcèlement des femmes dans les lieux publics est illégal en Algérie. Pourtant, les victimes de ce phénomène doutent de l'application réelle de la nouvelle loi.[...]

L'Algérien Issad Rebrab nommé CEO africain de l'année

Issad Rebrab, fondateur du groupe Cévital, et le Kényan Chris Kirubi ont été nommés dirigeants africains de l'année au cours du Africa CEO Forum. Danone, Equity Bank, Helios et IHS ont[...]

France : à Béziers, Robert Ménard entretient la nostalgie de l'Algérie française

En rebaptisant une rue célébrant la signature des accords d’Évian (17 mars 1962) par le nom d’un ancien officier impliqué dans des affaires de torture en Algérie, le maire de[...]

Faire du ski en Afrique ? Oui, c'est possible !

Profiter de la poudreuse en Afrique, une envie originale mais qui peut facilement devenir réalité dans l'une des six stations de ski africaines.Tour d'horizon. [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130116110222 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130116110222 from 172.16.0.100