Extension Factory Builder
15/01/2013 à 18:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Tanzanie est un pays connu pour son respect de la liberté d'expression. La Tanzanie est un pays connu pour son respect de la liberté d'expression. © AFP

Issa Ngumba est le deuxième journaliste tanzanien tué en quatre mois dans ce pays, pourtant connu pour être l’un des plus respectueux de la liberté des médias, en Afrique.

Les blessures visibles sur le corps du correspondant de la radio communautaire Kwizera ne laissent aucun doute à la police : il s’agit d’un acte criminel. Le corps d’Issa Ngumba a été retrouvé le 8 janvier dans la forêt de Kajuluheta (nord du pays). Il portait les stigmates d’une blessure par balle au bras et serait mort par strangulation ou pendaison. « La scène de crime montre clairement que des hommes se sont battus », affirme le commandant de la police régionale, Frasser Kashai. Un pistolet avec sept balles et un téléphone portable ont été ramassés sur les lieux du crime.

Pour les médias locaux, ce meurtre serait lié à une affaire révélée par le journaliste en novembre dernier. Dans son reportage, Issa Ngumba mettait en cause  un propriétaire terrien dans une affaire de meurtre. Si l’homme en question a été arrêté par la police, il bénéficie néanmoins d’un soutien important dans la région de Kakongo. Les révélations d’Issa Ngumba auraient donc pu en offenser plus d’un.

À l’annonce de sa mort, l’émotion était vive en Tanzanie : Issa Ngumba est le deuxième journaliste tué en quatre mois. Le 2 septembre dernier, lors d’une manifestation à Nyolo, dans la région d’Iringa (centre), Daudi Mwangosi a été roué de coups par des policiers avant d’être mortellement blessé par balle. Le suspect, un agent de police a été arrêté et l’enquête est toujours en cours.

Vives inquiétudes dans le monde de la presse

Face à ce deuxième meurtre, l’ONG Reporters sans frontières s’inquiète : « La mort d'un second journaliste dans l'un des pays les plus sûrs d'Afrique pour les médias retentit comme un véritable signal d'alerte (…) Il est nécessaire pour la liberté de l’information en Tanzanie que [l’enquête] qui vient d’être ouverte porte rapidement ses fruits et aboutisse à l’arrestation du ou des meurtriers. » L’ONG avait pourtant placé la Tanzanie à la 34è place sur 179 pays en matière de liberté des médias, dans son classement de 2011-2012, juste après le Portugal et avant la France (38è). Reporters sans frontières note toutefois avec satisfaction la rapidité avec laquelle les autorités tanzaniennes ont lancé les enquêtes.

Mais les journalistes tanzaniens s’interrogent sur leurs conditions de travail : « Il est nécessaire de mettre en place des formations à la sécurité à destination des journalistes », revendiquait le Forum des éditeurs de Tanzanie au quotidien national The Citizen, en réaction à la mort d’Issa Nguma.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Tanzanie

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Marathons, trails et ultra-trails : l'Afrique à l'heure des courses à pied

Dans le sillage de la plus vieille course longue distance au monde, organisée en Afrique du Sud depuis 1921, marathons, trails et autres ultra-trails fleurissent un peu partout, du Maroc au Gabon, en passant par la Zambie,[...]

Internationale socialiste : les ambitions de Golou

La réunion du comité Afrique de l'Internationale socialiste (IS) devrait se tenir au mois de février prochain. Et une question épineuse au menu, celle des chefs d'État tentés de[...]

Élections : Partira ? Partira pas ?

Kabila, Kagamé, Sassou Nguesso, Sirleaf, Boni Yayi... Ils sont douze chefs d'État confrontés au même choix : s'en tenir à la Constitution et ne pas briguer un nouveau mandat ou tenter de[...]

Mandats présidentiels : onze hommes, une femme... un même dilemme

La loi fondamentale de leur pays leur interdit en principe de se représenter. À moins qu'elle ne change...[...]

Le Tanzanien Kikwete balaie les immigrés

Les autorités tanzaniennes ont décidé d'expulser les clandestins. Sur le terrain, seuls les ressortissants rwandais ont été visés.[...]

Le Rwanda et la Tanzanie à couteaux tirés

Paul Kagamé a menacé de "frapper" Jakaya Kikwete. Mais ce dernier n'est pas en reste et a promis de faire subir à son voisin "de sinistres conséquences". Les présidents[...]

Propriété intellectuelle : les Massaïs veulent déposer leur marque

Les Massaïs veulent faire de leur nom une marque déposée. Un combat qui s'annonce long et compliqué, mais qui pourrait rapporter 10 millions de dollars par an au célèbre peuple d'Afrique de[...]

Immigration illégale : près de 2 000 Rwandais ont fui la Tanzanie

Près de 2 000 Rwandais, considérés comme illégaux en Tanzanie, sont rentrés dans la précipitation au Rwanda ces derniers jours, intimidés disent-ils par les autorités[...]

20e anniversaire des accords d'Arusha : quand la paix mène au génocide

Il y a tout juste vingt ans, le 4 août 1993, étaient signés à Arusha, en Tanzanie, les accords de paix et de partage du pouvoir censés permettre au Rwanda de sortir de la crise. Un compromis[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces