Extension Factory Builder
18/01/2013 à 18:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ali Bongo, le président du Gabon. Ali Bongo, le président du Gabon. © AFP

Le 16 janvier, la chaîne France 3 a diffusé une enquête signée Magali Serre, "Biens mal acquis profitent toujours" qui revient sur l'affaire mettant en cause trois chefs d'États d’Afrique centrale devant la justice française. Au Gabon, la lutte contre la corruption semble pourtant être en marche.

Dans Biens mal acquis profitent toujours, la caméra de la documentariste Magali Serre  montre et fait parler des administrateurs suisses, des hommes de l’ombre de la Françafrique, des avocats et des responsables politiques français...

Ce documentaire a été diffusé alors que le Gabon, dont le chef de l’État, Ali Bongo, fait partie des personnalités citées, semble prendre conscience de la nécessité de lutter contre la corruption. Dans l’indice de perception de la corruption publié en décembre dernier par l’ONG Transparency international, le Gabon est classé au 102e rang, régressant ainsi de 2 places par rapport à l’année précédente. Vincent Lebondo Le-Mali, président de la Commission nationale de lutte contre l'enrichissement illicite (CNLCEI) du Gabon, qui a rendu visite à Jeune Afrique le 17 décembre dernier, a déclaré que le pays allait consacrer trois milliards de francs CFA (4,5 millions d’euros) pour renforcer la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux (voir la vidéo de l'entretien ci-dessous). 


Vincent Lebondo Le-Mali : Biens mal acquis... par Jeuneafriquetv

Entretien avec Vincent Lebondo Le-Mali

Ce magistrat de 54 ans, ancien conseiller personnel d’Omar Bongo Ondimba, passé par la Cour des comptes, est parvenu à imposer cette commission que l'on disait morte-née. Maintenant, les ministres prennent rendez-vous pour faire leur déclaration de biens. Car paraît-il, en conseil des ministres, le président présente son propre récépissé de déclaration des biens, suivi du Premier ministre... « Si vous n’avez pas de récépissé, vous devez, toute affaires cessantes, expliquer pourquoi », explique le magistrat, qui nous a accordé une interview.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Gabon

Gabon - Jean Rémy Ossibadjouo  : Franceville, 'un paradis pour jeunes médecins'

Gabon - Jean Rémy Ossibadjouo : Franceville, "un paradis pour jeunes médecins"

Pôle sanitaire de référence au Gabon, le centre hospitalier régional de Franceville est moderne et bien coté. Mais souffre d'un manque de praticiens.[...]

Gabon : Franceville blues

Dans le fief de l'ancien président gabonais Omar Bongo Ondimba, les demeures laissées à l'abandon illustrent le changement d'ère. Les cartes du pouvoir sont aujourd'hui redistribuées.[...]

Assises sociales au Gabon : un pacte en trois actes

À l'issue des Assises sociales, qui se sont tenues à Libreville les 25 et 26 avril, le chef de l'État a annoncé les mesures concrètes qu'il avait[...]

Corruption au Gabon : la fête est-elle finie ?

Les magistrats seront-ils libres de mener l'opération "mains propres" ? Une campagne anticorruption qui menace l'opposition comme la majorité.[...]

Gabon - Ali Bongo Ondimba : "Le temps de l'impunité est révolu"

Bilan, gouvernement, réformes, opposition, présidentielle 2016, corruption, Centrafrique, France... Cinq ans après son élection, le chef de l'État gabonais s'explique.[...]

Gabon : ministres en sursis

Une demi-douzaine de ministres gabonais sont menacés de limogeage, pour différentes raisons. Explications.[...]

Gabon : Minkébé, dernière frontière sauvage

Le parc national de Minkébé est l'un des rares à être inhabité. Afin de préserver ses richesses, les brigades de la jungle ne doivent jamais baisser la garde.[...]

Gabon : septentrion désenchanté

Chômage, sida, exode rural... La province gabonaise a perdu de son panache. Elle reprend peu à peu des couleurs grâce à la relance des activités économiques et à la mise[...]

Gabon : un système de santé encore fébrile

L'État a investi massivement dans les hôpitaux et les centres de santé sur tout le territoire. Reste à trouver les médecins qualifiés et le personnel soignant pour les faire[...]

Gabon : Ona Ondo, Monsieur Loyal

Le troisième Premier ministre, Ona Ondo, d'Ali Bongo Ondimba doit mettre en oeuvre le nouveau contrat social et regagner sa province d'origine, le Woleu-Ntem, à la cause présidentielle.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex