Extension Factory Builder
14/01/2013 à 10:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Combattants islamistes shebab près de Mogadiscio. Combattants islamistes shebab près de Mogadiscio. © AFP

Les miliciens islamistes somaliens ont annoncé, lundi 14 janvier au matin, la mort du deuxième membre du commando français blessé pendant la tentative de libération de l’otage détenu depuis trois ans. Le sort de Denis Allex, par ailleurs, est toujours incertain.

Un soldat avait déjà été tué pendant l'opération menée par la Direction générale de la sécurité extérieure française (DGSE) dans la nuit du 11 au 12 janvier. Et le second, blessé, était porté disparu. « Le deuxième commando a succombé à ses blessures par balles. Nous allons montrer les corps des deux Français », a déclaré au téléphone à Reuters le porte-parole des opérations militaires des Shebab, Cheikh Abdiasis Abou Mousab.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a reconnu, le 12 janvier, que la résistance des miliciens à l’opération commando diligentée pour libérer Denis Allex, détenu depuis trois ans en Somalie, avait été « plus forte que prévu ». Il a ajouté que « tout donnait à penser que Denis Allex avait été abattu par ses geôliers » lors du raid.

L’incertitude demeure sur le sort de l’otage, car les Shebab affirment de leur côté qu’il est toujours vivant et détenu loin du lieu de l'attaque française. Ils veulent le juger d'ici ce lundi 14 janvier au soir. Le gouvernement français a fait état de la mort de 17 « terroristes ».

Le film des événements

Le film des événements du raid infructueux commençait dimanche à se préciser, à partir d'informations et de témoignages recueillis par l'AFP. Au moins cinq hélicoptères ont débarqué au milieu de la nuit du 11 au 12 janvier à proximité de Bulomarer, localité sous contrôle islamiste au sud de Mogadiscio. Les Français ont atterri à trois kilomètres de la localité où était censé être détenu l'otage, mais leur présence a été rapidement éventée.

« Des gens ont vu (les commandos français) débarquer dans des champs, les shebab ont été informés que des hélicoptères avaient atterri et qu'ils avaient débarqué des soldats, et ainsi ils (les islamistes) ont pu se préparer », a déclaré à l’AFP un habitant de Bulomarer, Adan Derow. Des combats acharnés auraient duré environ 45 minutes, selon les shebab, avant le retrait des commandos français.

La population locale, pour sa part, pleurait dimanche la mort de huit victimes civiles. Quatre de ces civils ont été tués lors de la progression au sol des commandos vers Bulomarer, dans des circonstances qui restent à éclaircir: Un couple, leur fils et un autre homme, a priori des éleveurs locaux. Quatre autres civils ont été tués par des balles perdues dans les combats à Bulomarer.

Les islamistes shebab ont perdu la totalité de leurs bastions depuis un an et demi face à l'avancée d'une coalition d'armées régionales, mais ils contrôlent encore des parties rurales du sud et du centre de la Somalie.

(avec agences)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Somalie

Somalie : un élu local abattu par les Shebab à Mogadiscio

Somalie : un élu local abattu par les Shebab à Mogadiscio

Un commando shebab a abattu samedi un élu local dans les rues de Mogadiscio, a annoncé à l'AFP un porte-parole du groupe islamiste somalien.[...]

Somalie : attentat meurtrier contre le ministère de l'Éducation à Mogadiscio

Au moins six personnes ont été tuées mardi dans une attaque contre le ministère de l'Éducation, à Mogadiscio. Les insurgés islamistes Shebab ont fait exploser une voiture[...]

Ces otages occidentaux que les forces spéciales étrangères n'ont pas réussi à libérer en Afrique

Avant ce week-end et la libération réussie de l'otage néerlandais Sjaak Rijke, détenu depuis plus de trois ans par Aqmi au Mali, plusieurs Occidentaux ont perdu la vie en Afrique lors[...]

L'aviation kényane bombarde deux camps Shebab en Somalie

L'aviation militaire kényane a bombardé lundi en Somalie deux camps des islamistes somaliens Shebab, qui ont revendiqué l'attaque le 2 avril de l'université de Garissa (148 morts), a annoncé un[...]

Terrorisme : le Kenya et la Somalie sous la menace Shebab

L'attaque de l'université kényane de Garissa, qui a fait 147 morts jeudi, à 150 km de la frontière avec la Somalie, prouve que les islamistes Shebab ont digéré la mort de leur chef en[...]

Somalie : au moins dix morts dans un attentat à Mogadiscio

Les Shebab ont revendiqué cette nouvelle attaque meurtrière dans la capitale somalienne. Des membres du gouvernement pourraient figurer parmi les blessés.[...]

Somalie : les shebabs attaquent le complexe de la présidence intérimaire à Baïdoa

Baïdoa, dans le sud somalien, a été la cible jeudi d’attaques perpétrées par les islamistes shebabs. La ville abrite le siège du gouvernement local représentant la[...]

Somalie : les États-Unis nomment un ambassadeur, une première en un quart de siècle

Un ambassadeur américain a été nommé en Somalie, a annoncé mardi soir la diplomatie américaine. C’est une première depuis 1991 dans ce pays qui peine à se relever[...]

Somalie : les kamikazes ayant attaqué un hôtel à Mogadiscio étaient néerlandais

Les deux kamikazes qui ont tué 25 personnes vendredi en se faisant exploser dans un hôtel de Mogadiscio où se trouvaient des ministres et des élus, étaient des ressortissants néerlandais,[...]

Somalie : au moins 25 morts dans une attaque shebab contre un hôtel de Mogadiscio

Au moins 25 personnes ont été tuées et de nombreuses personnes grièvement blessées vendredi à Mogadiscio dans une attaque revendiquée par les islamistes shebab, visant un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130114093711 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130114093711 from 172.16.0.100