Extension Factory Builder
13/01/2013 à 10:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Photo de l'édition 2012. Photo de l'édition 2012. © tropicaleamissabongo.com

Le tour du Gabon, la plus prestigieuse des épreuves cyclistes africaines, qui s’élance le 14 janvier de Bitam, dans le nord du pays, fera étape à deux reprises chez le voisin camerounais. Cette 8e édition, qui accueille six équipes professionnelles et neufs nations africaines, promet d’être particulièrement relevée.

En matière de cyclisme, le Tour de France, qui passionne le président gabonais Ali Bongo Ondimba, est la référence internationale. Pas étonnant que la Tropicale Amissa Bongo, le tour du Gabon, son équivalent à l’échelle - beaucoup plus modeste - du cyclisme africain, cherche à s’en inspirer. Comme le fait régulièrement la grande boucle, la Tropicale visitera cette année un pays étranger limitrophe, le Cameroun. Une incursion dans ce pays avait déjà eu lieu lors de l’édition 2011, mais ce sont cette fois les rues de la capitale, Yaoundé, qui seront arpentées par les coureurs pendant près de trois heures et 112 kilomètres, mardi 15 janvier.

Espoirs érythréens

La 8e édition de ce Tour, qui se déroulera sur 7 jours (un de plus que les précédentes éditions) et qui a pour particularité de faire venir des professionnels des équipes européennes, pourrait être celle des coureurs africains. L’Érythréen Meron Russom, de l’équipe sud-africaine MTN-Qhubeka, qui avait fait forte impression l’année dernière en terminant à la deuxième place, à 8 secondes du vainqueur (le Français Anthony Charteau), tentera de faire encore mieux. D’autant que son équipe s’est beaucoup renforcée ces derniers mois, avec son accession à la deuxième division du cyclisme mondial, l’UCI Continental Pro, le recrutement de coureurs européens expérimentés et l’ouverture d’un centre d’entrainement en Italie.

Son compatriote Natnael Berhane, élu cycliste africain de l’année 2012 et recruté par l’équipe française Europcar est aussi désireux de briller pour sa première course en tant que professionnel. Son très médiatique co-équipier, Thomas Voeckler, ne sera pas au départ de la Tropicale cette année, mais il est remplacé par Pierre Rolland, meilleur français du dernier Tour de France.

Quatre autres équipes professionnelles sont alignées : l’Algérienne Groupement sportif pétrolier, la française Cofidis, l’Italienne Lampre-Merida et la Belge Lotto-Belisol.
Du côté des équipes nationales africaines, il faudra suivre avec attention un autre Érythréen, Kudus Merhawi, qui, à 18 ans, est la révélation du dernier Tour du Rwanda. Le récent vainqueur du Tour du Faso, le Burkinabé Rasmané Ouedraogo, sera lui aussi de la partie, de même que le Marocain Adil Jelloul et le Rwandais Nathan Byukusenge. Les espoirs des deux pays hôtes reposent sur les épaules d’Yves Ngue Ngock (Cameroun) et Frédéric Obiang (Gabon).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Internet en accès libre en Afrique, bientôt une réalité ?

Internet en accès libre en Afrique, bientôt une réalité ?

Facebook a lancé jeudi l'application mobile Internet.org destinée à permettre un accès gratuit à quelques services de base sur internet. Pour l'instant, elle n'est accessible qu'en Zambie.[...]

RDC - Congo : Birori ou Etekiama ? Un footballeur rwandais soupçonné de double identité

Le Congo a posé une réclamation auprès de la CAF après sa victoire face au Rwanda (2-0, le 20 juillet) à propos du Rwandais Dady Birori. Lequel possèderait une autre identité en R[...]

Niger : de si précieux services de renseignement

Consacré aux services de renseignement (SR) du Niger, ce billet de Laurent Touchard* présente quels sont leurs organismes, leur rôle, les défis auxquels ils aujourd'hui confrontés, alors que l[...]

Soudan du Sud : la reprise des négociations entre Kiir et Machar reportée au 4 août

Initialement prévue pour cette semaine, la reprise des négociations pour mettre fin à la guerre civile au Soudan du Sud aura finalement lieu le 4 août.[...]

Michelle Obama : "Le sang de l'Afrique coule dans mes veines"

La First Lady américaine Michelle Obama a fièrement rappelé mercredi ses "racines africaines" dans un discours devant les futurs leaders du continent, réunis dans le cadre d'une bourse d'&eacu[...]

Gastronomie sud-africaine : Kobus Botha, captain Barbecue !

Ogre sympathique et farceur, le Sud-Africain Kobus Botha fait découvrir aux Français la gastronomie populaire de son pays. Sa spécialité ? Le braai.[...]

Gaza : "La guerre de vingt jours"

Nous avons senti, en juin dernier, que le Hamas, qui règne sur Gaza depuis 2007, et l'Israël de Benyamin Netanyahou - premier ministre depuis mars 2009 -, voulaient en découdre. Les décl[...]

"L'ombre d'une différence" : et il est comment le dernier Sefi Atta ?

Dans la même veine que son best-seller Le meilleur reste à venir, couronné par le prix Wole-Soyinka en 2006, le dernier livre de Sefi Atta nous fait vivre les questionnements d'une trentenaire nig&eacut[...]

Sommet États-Unis-Afrique : guest-stars et liste noire

À quelques jours du sommet, les délégations du sommet États-Unis-Afrique, qui se tient à Washington du 4 au 6 août, peaufinent leurs dossiers. Surtout celles des invités de derni[...]

Gaza : Égypte, Qatar, Iran, Turquie... un trafic d'influence meurtrier

Qui tire les ficelles du théâtre de la guerre ? Ultranationalistes israéliens, islamistes palestiniens, mais aussi Égypte, Qatar, Iran et même Turquie... Autant d'acteurs qui poussent leurs[...]

France : Benjamin Stora nommé à la tête de la Cité de l'histoire de l'immigration

L'historien spécialiste du Maghreb Benjamin Stora a été nommé vendredi par le Premier ministre français Manuel Valls à la tête de la Cité nationale de l'histoire de l'immigrat[...]

Côte d'Ivoire : payez (mieux) ceux que vous publiez !

Le Conseil national de la presse exige des éditeurs qu’ils appliquent la convention collective et augmentent le salaire des journalistes. OK, disent les patrons, mais pas avant 2015.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers