Extension Factory Builder
13/01/2013 à 10:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Photo de l'édition 2012. Photo de l'édition 2012. © tropicaleamissabongo.com

Le tour du Gabon, la plus prestigieuse des épreuves cyclistes africaines, qui s’élance le 14 janvier de Bitam, dans le nord du pays, fera étape à deux reprises chez le voisin camerounais. Cette 8e édition, qui accueille six équipes professionnelles et neufs nations africaines, promet d’être particulièrement relevée.

En matière de cyclisme, le Tour de France, qui passionne le président gabonais Ali Bongo Ondimba, est la référence internationale. Pas étonnant que la Tropicale Amissa Bongo, le tour du Gabon, son équivalent à l’échelle - beaucoup plus modeste - du cyclisme africain, cherche à s’en inspirer. Comme le fait régulièrement la grande boucle, la Tropicale visitera cette année un pays étranger limitrophe, le Cameroun. Une incursion dans ce pays avait déjà eu lieu lors de l’édition 2011, mais ce sont cette fois les rues de la capitale, Yaoundé, qui seront arpentées par les coureurs pendant près de trois heures et 112 kilomètres, mardi 15 janvier.

Espoirs érythréens

La 8e édition de ce Tour, qui se déroulera sur 7 jours (un de plus que les précédentes éditions) et qui a pour particularité de faire venir des professionnels des équipes européennes, pourrait être celle des coureurs africains. L’Érythréen Meron Russom, de l’équipe sud-africaine MTN-Qhubeka, qui avait fait forte impression l’année dernière en terminant à la deuxième place, à 8 secondes du vainqueur (le Français Anthony Charteau), tentera de faire encore mieux. D’autant que son équipe s’est beaucoup renforcée ces derniers mois, avec son accession à la deuxième division du cyclisme mondial, l’UCI Continental Pro, le recrutement de coureurs européens expérimentés et l’ouverture d’un centre d’entrainement en Italie.

Son compatriote Natnael Berhane, élu cycliste africain de l’année 2012 et recruté par l’équipe française Europcar est aussi désireux de briller pour sa première course en tant que professionnel. Son très médiatique co-équipier, Thomas Voeckler, ne sera pas au départ de la Tropicale cette année, mais il est remplacé par Pierre Rolland, meilleur français du dernier Tour de France.

Quatre autres équipes professionnelles sont alignées : l’Algérienne Groupement sportif pétrolier, la française Cofidis, l’Italienne Lampre-Merida et la Belge Lotto-Belisol.
Du côté des équipes nationales africaines, il faudra suivre avec attention un autre Érythréen, Kudus Merhawi, qui, à 18 ans, est la révélation du dernier Tour du Rwanda. Le récent vainqueur du Tour du Faso, le Burkinabé Rasmané Ouedraogo, sera lui aussi de la partie, de même que le Marocain Adil Jelloul et le Rwandais Nathan Byukusenge. Les espoirs des deux pays hôtes reposent sur les épaules d’Yves Ngue Ngock (Cameroun) et Frédéric Obiang (Gabon).

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Libye : confusion à tous les étages

Libye : confusion à tous les étages

En décidant d'invalider le Parlement de Tobrouk, pourtant élu et reconnu par la communauté internationale, la Cour suprême a ajouté à la confusion ambiante. Et semé le[...]

Photographie : l'Afrique sans fard

Affranchi des stéréotypes, le continent se raconte au festival de Lagos. Un rendez-vous international où se croisent les regards d'artistes nigérians et étrangers.[...]

Burkina : Zida entend multiplier les réformes et lutter contre la corruption

À l'issue du premier Conseil des ministres de son gouvernement, le lieutenant-colonel Isaac Zida a promis lundi de mener de nombreuses réformes et a désigné une cible : la corruption.[...]

Égypte - France : le climat se réchauffe

L'Égypte est résolue à améliorer ses relations avec la France (Abdel Fattah al-Sissi devait se rendre les 25 et 26 novembre à Paris pour s'entretenir avec François Hollande [...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra l'[...]

Libye - Fethi Benkhalifa : "Les Amazighs n'ont pas à choisir leur camp dans la guerre civile"

Fethi Benkhalifa, ex-président du Congrès mondial amazigh, s'est rendu à Paris. À cette occasion il a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" et de donner son poi[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires frondeur[...]

Maroc : le corps du délit

En se mettant elles-mêmes en scène, de jeunes artistes marocaines bousculent les stéréotypes liés au statut de la femme. Issues d'une génération décomplexée par[...]

État islamique : Fatiha Mejjati, la veuve noire

Les combattants marocains de l'État islamique (EI) ont leur star. Son nom : Fatiha Mejjati, veuve de Karim Mejjati, membre d'Al-Qaïda tombé en Arabie saoudite en avril 2005. Véritable ic&ocir[...]

Maroc : enquête sur le contrat controversé de Sicpa

Au Maroc, la société suisse chargée du marquage fiscal des boissons et du tabac est loin de faire l'unanimité. Outre des tarifs jugés excessifs, l'opacité de sa gestion pose questi[...]

Maroc : inondations meurtrières dans le Sud

La région du Sud-est du Maroc a connu des intempéries exceptionnelles dimanche 23 novembre. Bilan provisoire : au moins 32 personnes tuées et 6 portées disparues.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers