Extension Factory Builder
11/01/2013 à 15:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des rebelles centrafricains. Des rebelles centrafricains. © AFP

Le pouvoir centrafricain et les rebelles de la coalition Séléka, réunis à Libreville (Gabon) sont arrivés à un premier accord, vendredi 11 janvier en début d'après-midi. Le cessez-le-feu a été accepté par les rebelles, en échange de la formation d'un gouvernement d'union nationale.

À Libreville, au troisième jour des négociations entre le pouvoir centrafricain et les rebelles de la coalition Séléka, qui maîtrisent près des deux-tiers du pays, un accord a été trouvé, ce vendredi 11 janvier en milieu de journée. L'accord politique de Libreville sur la résolution de la crise a été signé vers 14 heures.

L'accord valide la mise en place d'un gouvernement d'union nationale et décide de la dissolution de l'Assemblée nationale. En sortant de la salle de réunion, le chef de l'État, François Bozizé, a proposé aux rebelles de la Séléka de rentrer avec lui à Bangui pour former, dès demain, le nouveau gouvernement. Un nouveau Premier ministre issu de l'opposition démocratique sera nommé, selon l'accord lu devant la presse. Des élections législatives seront organisées dans 12 mois.

Les rebelles ont donné leur accord de principe à un cessez-le feu. La rébellion abandonne son exigence d'un départ immédiat de François Bozizé du pouvoir.

Ils avaient également réclamé le départ des troupes sud-africaines. Une revendication accordée puisque l'accord prévoit « le retrait de toutes les forces militaires étrangères » de Centrafrique, sauf les troupes de la Force multinationale d'Afrique centrale (Fomac).

« Nous allons donner notre accord de principe pour un cessez-le feu d'une semaine et observer (la) bonne foi (du président Bozizé)», avait déclaré le porte-parole de la coalition, Florian Ndjadder.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Centrafrique

Centrafrique : Sant'Egidio s'implique dans la résolution de la crise

Centrafrique : Sant'Egidio s'implique dans la résolution de la crise

Quatre anciens Premiers ministres et plusieurs futurs candidats à l'élection présidentielle en Centrafrique ont lancé vendredi à Rome un appel au peuple centrafricain et à la communaut&e[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Centrafrique : Bozizé et Djotodia s'apprêtent à rentrer dans le rang de la transition

Michel Djotodia et François Bozizé s'apprêtent à signer, mercredi ou jeudi, une déclaration commune dans laquelle les deux anciens présidents centrafricains assurent s'inscrire dans le[...]

Cartographie - Centrafrique : le difficile redéploiement de l'administration

Alors que les élections présidentielle et législatives sont censées se tenir avant août, l’administration se redéploie difficilement en Centrafrique. Les détails,[...]

L'Afrique centrale apporte son soutien à la lutte régionale contre Boko Haram

Les chefs d’État de la CEEAC se sont réunis lundi à Yaoundé, au Cameroun, pour élaborer une stratégie commune destinée à "éradiquer" Boko Haram. Ils[...]

Centrafrique : deux morts dans des violences intercommunautaires à Bangui

Deux personnes de confession musulmane ont été tuées lors de violences intercommunautaires à Bangui où régnait dimanche une vive tension dans certains quartiers, a-t-on appris de source[...]

Centrafrique : l'immunité diplomatique du ministre Romaric Vomitiadé, accusé de viol, est levée

La présidente Catherine Samba Panza a levé vendredi l'immunité diplomatique du ministre centrafricain du Tourisme, Romaric Vomitiadé. Celui-ci est accusé d'avoir violé une jeune fille de[...]

Centrafrique : le ministre des Sports, Armel Sayo, libéré après 16 jours de captivité

Le ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports, l'ex-chef rebelle Armel Ningatoloum Sayo, a été libéré dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 février. Il avait été[...]

Centrafrique : les forces internationales chassent l'ex-Séléka des bâtiments officiels de Bria

Selon un communiqué de la Minusca, des combats ont opposé mardi matin les forces internationales à des combattants de l'ex-rébellion de la Séléka, dans le centre-est de la Centrafrique.[...]

Afrique - France : la nouvelle tactique du gendarme

François Hollande vient de le réaffirmer en conférence de presse, jeudi 5 janvier : en matière de lutte contre le terrorisme international, "la France prendra ses responsabilité, mais pas[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130111141446 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130111141446 from 172.16.0.100