Extension Factory Builder
09/01/2013 à 18:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Paris-Dakar s'est exilé depuis cinq éditions en Amérique du Sud. Le Paris-Dakar s'est exilé depuis cinq éditions en Amérique du Sud. © AFP

Le Paris-Dakar, même exilé en terre sud-américaine, s’invite dans l’actualité africaine. Le chanteur et  ministre sénégalais du Tourisme, Youssou Ndour, a estimé, selon un de ses proches, mercredi 9 janvier, que le rallye Dakar, délocalisé depuis cinq éditions pour des raisons de sécurité, devait "reprendre son parcours" en Afrique ou "abandonner" son label.

« Pour Youssou Ndour, il n'est pas question que le rallye continue de garder le nom de Dakar en ne parcourant pas l'Afrique. Ou la course reprend son parcours en Afrique, ou elle abandonne le nom de Dakar », a déclaré Charles Faye, conseiller en communication du ministre Youssou Ndour, à l’AFP.

« Youssou Ndour ne peut pas accepter que le rallye garde la notoriété de Dakar et ne vienne pas en Afrique. Ils (les organisateurs) sont libres d'aller où ils veulent mais qu'ils ne gardent pas le nom de Dakar », rallye qui utilise des « supports (publicitaires) qui rapportent de l'argent », a-t-il ajouté. Selon lui, « les pertes sont considérables », au niveau de l'industrie touristique et hôtelière mais également de l'artisanat du Sénégal et des autres pays africains qui étaient traversés par le rallye avant sa délocalisation en 2007.

La décision de délocaliser le rallye en Amérique latine  - où, au Pérou, deux personnes ont trouvé la mort, le 9 janvier, dans un accident en marge de la compétition impliquant un véhicule d'assistance avec 3 passagers, et deux taxis - avait été prise suite à deux événements successifs. D’abord : l’assassinat, fin 2007 en Mauritanie, de quatre touristes français, attribué à des proches d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Ensuite, l’année suivante lorsque trois militaires mauritaniens avaient trouvé la mort dans une attaque encore mal élucidée, ce qui avait contraint les concurrents à rester à quai, à Lisbonne, à la veille du départ.

Selon vous, le rallye doit-il conserver le nom de Paris-Dakar ? Doit-il revenir sur les terres africaines ? Êtes-vous d’accord avec Youssou Ndour ? Exprimez-vous dans les commentaires ou sur notre page Facebook.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : 'J'ai dit la vérité, rien que la vérité'

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : "J'ai dit la vérité, rien que la vérité"

Ex-conseiller du président Abdoualye Wade, Cheikh Diallo a connu la descente aux enfers. Soupçonné par la justice d'être un complice de Karim Wade dans l'acquisition illicite de divers biens, il aura [...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Sénégal : en attendant son procès, Karim Wade, en détention depuis un an, reste en prison

En attendant son procès, Karim Wade va rester en détention provisoire. En prison depuis un an jour pour jour, le fils de l'ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, sera jugé dans[...]

RDC : Abdou Diouf décoré du "Grand Cordon Kabila-Lumumba"

Arrivé à la fin de son mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a été décoré lundi soir à Kinshasa du plus haut grade de[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sénégal : la déclaration choc de Karim Wade face à la Crei

En détention depuis près d'un an, Karim Wade, ex-ministre et fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, passe à l'offensive. Dans une déclaration, mercredi, il a[...]

Claude Mademba Sy, doyen des tirailleurs sénégalais, est mort

Claude Mademba Sy, ancien officier supérieur de l'armée française, est décédé mardi à l'âge de 90 ans. Il était la dernière grande figure des tirailleurs [...]

Cinéma : "Mille soleils" de Mati Diop, une affaire de famille

Dans un moyen-métrage audacieux, Mati Diop prolonge l'un des films les plus marquants du cinéma africain, Touki Bouki, signé par son oncle Djibril Diop Mambety.[...]

Sénégal : les scénarios de l'affaire Karim Wade

Alors que Karim Wade, ancien ministre sénégalais et fils d'Abdoulaye Wade, après un an d'incarcération, est à nouveau entendu par la CREI ce jeudi 3 avril, l'instruction de sa deuxième[...]

Sénégal : l'ambassade de Turquie à Dakar, le mur de trop

À Dakar, défigurée par la frénésie immobilière, la construction de la future ambassade de Turquie sur le front de mer provoque une vive indignation.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers