Extension Factory Builder
10/01/2013 à 15:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Nigeria distribuera 10 millions de portables. Le Nigeria distribuera 10 millions de portables. © AFP

Pour tenter d'enrayer la pauvreté persistante de sa population rurale, le Nigeria fait le pari de la technologie. Dix millions de portables vont être distribués aux agriculteurs du pays.

Pour moderniser son secteur agricole, le gouvernement du Nigeria s’apprête à remettre gratuitement dix millions de téléphones portables aux paysans. Environ 80 millions de Nigerians vivent de l'agriculture, qui constitue l’un des piliers économiques du pays, avec 40 % du PIB. L’initiative ne fait toutefois pas l’unanimité : l’opposition dénonce une façon détournée de s’assurer le vote de l’électorat rural.

Annoncée le 3 janvier, la mesure gouvernementale a pour objectif de renforcer la sécurité alimentaire du pays le plus densément peuplé de l’Afrique. L’opération nécessitera des ajustements, dont l’installation de relais dans les zones rurales pour permettre la communication. Le ministre de l’Agriculture, Akinwumi Adesina, a déclaré que l’achat de ces portables serait financé grâce à une taxe.

Pour le secrétaire général du parti d’opposition All Nigeria Peoples Party (ANPP), Tijani Tumsa, il n’y toutefois pas lieu d’applaudir. Le responsable politique n’y voit rien de plus qu’une stratégie « machiavélique » pour engranger des votes lors de l'élection présidentielle de 2015, a-t-il confié à la BBC.  

« Ce que vous faites, c’est créer de l’emploi pour les entreprises de télécommunication. Vous n’avez pas de réelles incidences sur la production agricole au Nigeria si ce n'est que d'élargir le réseau de téléphonie mobile », a lancé Tumsa.

La panacée du téléphone?

Le développement des moyens de paiement via le mobile est en forte croissance en Afrique. Le gouvernement du Nigeria n’y fait pas exception et a lancé l’an dernier son propre système « e-wallet » (porte-monnaie électronique), qui permet les transactions par SMS. Le système, par ailleurs déjà utilisé ailleurs au pays, a été instauré dans le cadre du programme de transformation de l’agriculture du président nigérian Goodluck Jonathan.

Le Nigeria bat tous les records en matière de portables, a vanté le ministre Adesina, précisant toutefois que si 110 millions de Nigérians en possèdaient un, nombreux étaient les paysans à en être dépourvus. « Notre objectif est de pouvoir contacter tous les fermiers. L’agriculture moderne requiert un flux d’information constant entre  fournisseurs et agriculteurs », a indiqué Akinwumi Adesina dans un communiqué.

La moitié des appareils seront par ailleurs remis aux femmes, qui représentent environ 70 % de la main-d’œuvre dans les champs du Nigeria.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Nigeria

'Time is now' : Youssou Ndour et J. Martins chantent pour le changement en Afrique

"Time is now" : Youssou Ndour et J. Martins chantent pour le changement en Afrique

Annoncé depuis plusieurs mois, le titre Times is now de Youssou Ndour et J. Martins a été mis en ligne lundi. Visionné sur Youtube par plus de 30 000 personnes en seulement quatre jours, il appelle &agr[...]

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Nigeria : Goodluck Jonathan à la reconquête du sud, à deux semaines de la présidentielle

À deux semaines de la présidentielle, Goodluck Jonathan, candidat à sa réélection, a poursuivi mercredi sa campagne dans le sud du Nigeria, région où se concentre la production[...]

L'UA souhaite une force multinationale de 7500 hommes contre Boko Haram

Le conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine s'est fermement engagé jeudi soir en faveur de la création d'une force multinationale contre Boko Haram. Les dirigeants africains plaident aussi[...]

Boko Haram : selon Amnesty, Abuja savait que Baga et Monguno étaient visées

L'armée nigériane aurait été avertie à plusieurs reprises de l'imminence des attaques de Boko Haram contre Baga et Monguno, qui ont fait des centaines de morts début janvier. les[...]

Boko Haram : des survivants du massacre de Baga racontent

Boko Haram poursuit son avancée dans le nord-est du Nigeria. Une percée qui n'est pas sans conséquence sur les populations civiles, principales victimes des exactions du groupe islamiste. Témoignages[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Les élections de février, un test décisif pour l'unité du Nigeria

Comfort Ero dirige le programme Afrique à Nairobi depuis janvier 2011 au sein de Crisis Group. À moins d’un mois d’élections qui sont déjà l’objet de vives controverses, le[...]

Nigeria : la ville de Maiduguri doit-elle craindre une nouvelle attaque de Boko Haram ?

Boko Haram s'approche dangereusement de Maiduguri. Après la prise d'une nouvelle localité dimanche dans le nord-est du Nigeria par le groupe islamiste, l'étau se resserre autour de la capitale de l'État[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130109150151 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130109150151 from 172.16.0.100