Extension Factory Builder
09/01/2013 à 14:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des membres de la police sud-africaine font face le 9 janvier 2013 à des ouvriers agricoles en grè Des membres de la police sud-africaine font face le 9 janvier 2013 à des ouvriers agricoles en grè © AFP-Rodger Bosch

La police sud-africaine a répondu par des tirs de balles de caoutchouc aux jets de pierre des ouvriers agricoles en grève, mercredi 9 janvier, à De Doorns, dans la région du Cap.

Dans la ville de De Doorns, dans la région du Cap, les ouvriers agricoles ont relancé une grève, mercredi  9 janvier, pour réclamer une augmentation de leur salaire journalier de 70 à 150 rands (6 euros à 13 euros).

Alors que les manifestants ont voulu franchir un barrage de la police qui interdit l'accès au centre-ville, des incidents sont survenus. Selon la police, ils étaient environ 3 500.

La route principale menant vers la ville avait été fermée par la police, renforcée par deux véhicules anti-émeutes et plusieurs camions de transport de troupes. Cette dernière a tiré des balles en caoutchouc sur les manifestants qui leur lançaient des pierres.

Des échauffourées étaient en cours en fin de matinée, les groupes de grévistes se déplaçant rapidement entre les fumées de feux allumés sur le bord de la route, sur une chaussée jonchée de balles en caoutchouc, dans le fracas d'un hélicoptère de police survolant la zone.

Contexte social tendu

L'Afrique du Sud s’inquiète du conflit social en cours, qui rappelle les grèves sauvages des mineurs en août et septembre derniers. Ces grèves et les manifestations liées s'étaient soldées par une soixantaine de morts, dont 34 grévistes abattus par la police à Marikana.

La grève des ouvriers agricoles a, elle, débuté en novembre, et s'est rapidement accompagnée de violences. Deux personnes avaient été tuées dans des affrontements entre police et manifestants, tandis que des vignobles, du matériel agricole et des entrepôts avaient été incendiés et de nombreuses routes fermées. Après une trêve de plus d'un mois, le mouvement a repris ce mercredi.

Environ 40% des ouvriers agricoles avaient pris leur travail comme prévu mercredi matin dans la région, selon le secrétaire régional du syndicat agricole James Cornelius.

M. Cornelius a cependant affirmé que le mouvement continuerait jusqu'à ce que les fermiers entendent les revendications de leurs ouvriers. « Nous resterons en grève jusqu'à ce que nous ayons nos 150 rands par jour », a-t-il déclaré.

Le gouvernement a refusé d'intervenir, arguant du fait que la loi prévoit que le salaire minimum ne peut être relevé qu'une fois par an, et que la dernière augmentation datait de mars 2012.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

1 réaction(s)

1.
paupaul - 10/01/2013 à 17h:01

la traite négrière continue la dictature a juste changé de visage[...] Lire

Toutes les dépèches

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : une mosquée ouverte aux homosexuels inaugurée au Cap

Afrique du Sud : une mosquée ouverte aux homosexuels inaugurée au Cap

Une mosquée ouverte aux homosexuels, traitant les femmes et les chrétiens sur un pied d'égalité, a été inaugurée vendredi au Cap, sans aucun incident majeur, malgré des men[...]

Afrique du Sud : Jacob Zuma rattrapé par ses démons

Rien ne va plus pour le chef de l'État sud-africain. Alors que les scandales se multiplient, la justice exhume l'affaire dite de l'Arms Deal, qui poursuit Jacob Zuma depuis plus de dix ans. Tiendra-t-il jusqu'à[...]

À quoi sert Mme Zuma ?

Si Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), était japonaise, elle se confondrait en kokaishiteimass (excuses publiques) et courbettes contrites, avant de [...]

Afrique du Sud : une ministre espère que Pistorius sera rejugé

La ministre sud-africaine de l'Éducation et présidente de la Ligue des femmes du parti au pouvoir, Angie Motshegka, a déclaré ce week-end qu'elle espérait qu'Oscar Pistorius serait[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius reconnu coupable d'homicide involontaire

Oscar Pistorius a été reconnu vendredi coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013.[...]

Afrique du Sud : la juge va prononcer la fin du verdict du procès Pistorius

Oscar Pistorius saura vendredi s'il est reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013. La juge sud-africaine Masipa a écarté, jeudi, la préméditation[...]

Procès Pistorius : la juge écarte la thèse du meurtre avec préméditation

La dernière étape du procès du champion sud-africain Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, en février 2013, a débuté jeudi avec la lecture du[...]

Afrique du Sud : des quotas de joueurs noirs pour sauver un rugby en péril ?

En Afrique du Sud, la fédération de rugby a choisi de mettre en place une politique de quotas afin de favoriser l'intégration des joueurs et entraîneurs noirs dans les effectifs. Une question de[...]

Livres : un long chemin vers la liberté

Dans un roman saisissant, André Brink se penche sur son histoire familiale. Et narre l'horreur de l'esclavage tel qu'il se pratiquait au XIXe siècle en Afrique du Sud. Un système qu'ont combattu[...]

Afrique du Sud : le dalaï-lama, persona non grata ?

Le dalaï-lama est-il toujours persona non grata en Afrique du Sud ? Pour la troisième fois en seulement cinq ans, le leader tibétain se serait vu refuser un visa d'entrée alors qu'il devait participer[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex