Extension Factory Builder
09/01/2013 à 09:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président guinéen, Alpha Condé. Le président guinéen, Alpha Condé. © AFP

À Conakry, depuis le 7 janvier, a repris le procès aux assises de 33 personnes accusées d'avoir participé à l'attaque du domicile du chef de l'État en juillet 2011.

La cour d'appel de Conakry a repris, le 7 janvier, le procès, qui avait été suspendu en raison du décès du greffier, des 33 personnes accusées d'être impliquées dans l'attaque du domicile du président Alpha Condé le 19 juillet 2011. Alpha Oumar Diallo, dit Boffa, considéré comme le chef du commando est le premier à s'être exprimé, rapporte RFI.

Les accusés ont été renvoyés devant la cour d'assises par la chambre de mise en accusation de la cour d'appel de Conakry, le parquet général et la partie civile ayant interjeté un pourvoi en cassation. Ils  sont poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinats et tentative d'assassinat contre l'autorité de l'État.

Tandis que le colonel Issiaga Camara, neveu de l’ancien président Conté, et le colonel Abdoulaye Aidor Bah sont décédés pendant leur incarcération, le général Nouhou Thiam, ancien chef d’état-major général des armées de la transition, a été renvoyé devant un tribunal militaire.

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 2011, la résidence privée d'Alpha Condé était attaquée par des groupes armés de lance-roquettes et d'armes lourdes. Le chef de l'État, visé, s'en était sorti sans blessure grâce à une riposte de la garde présidentielle. Pendant vingt minutes, les coups de feu ont été nourris, avant que les renforts de l'armée arrivent. L'attaque a été vécue par le président guinéen comme une tentative claire d'assassinat.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique. Par[...]

Guinée : au coeur du "ground zero" de l'épidémie d'Ebola

C'est ici, quelque part entre Nzérékoré et Macenta, en pleine forêt, qu'Ebola est apparu il y a bientôt un an. Une région difficile d'accès, qui a payé un lourd tribut[...]

Ebola : François Hollande se rendra en Guinée la semaine prochaine

Le président français, François Hollande, a annoncé vendredi qu'il se rendrait en Guinée "la semaine prochaine", afin d'évoquer l'épidémie de virus Ebola qui[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

Ebola : vers la mise en place d'un cordon sanitaire pour contenir le virus ?

Après la confirmation des cas d'Ebola au Mali, pays voisin d'États touchés par l'épidémie, l'Union européenne et la Croix-Rouge internationale tentent de mettre en place un cordon[...]

Ebola : six souches, pas moins

Il existe actuellement six espèces différentes de virus Ebola, à la sévérité variable.[...]

CAN 2015 et Ebola : psychose et stigmatisation dans les stades

Les footballeurs originaires des pays touchés par l'épidémie sont durement stigmatisés lors des rencontres qualificatives pour la Coupe d'Afrique des nations. Témoignages.[...]

Ebola : la moitié des morts non comptabilisés ?

Jeudi, un expert de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que des milliers de victimes d'Ebola, enterrées sans être déclarées, n'étaient pas prises en compte[...]

Ebola : un arsenal thérapeutique balbutiant

S'il n'existe aucun traitement ni vaccin homologué contre le virus, la recherche scientifique progresse.[...]

Ebola : où sont passés les milliardaires africains ?

Seuls des milliardaires occidentaux tels Bill Gates ou Mark Zuckerberg se sont faits mécènes de la lutte contre Ebola. Leurs homologues africains, Aliko Dangote ou Nassef Sawiris,  pour ne citer qu'eux, sont aux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces