Extension Factory Builder
09/01/2013 à 09:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président guinéen, Alpha Condé. Le président guinéen, Alpha Condé. © AFP

À Conakry, depuis le 7 janvier, a repris le procès aux assises de 33 personnes accusées d'avoir participé à l'attaque du domicile du chef de l'État en juillet 2011.

La cour d'appel de Conakry a repris, le 7 janvier, le procès, qui avait été suspendu en raison du décès du greffier, des 33 personnes accusées d'être impliquées dans l'attaque du domicile du président Alpha Condé le 19 juillet 2011. Alpha Oumar Diallo, dit Boffa, considéré comme le chef du commando est le premier à s'être exprimé, rapporte RFI.

Les accusés ont été renvoyés devant la cour d'assises par la chambre de mise en accusation de la cour d'appel de Conakry, le parquet général et la partie civile ayant interjeté un pourvoi en cassation. Ils  sont poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinats et tentative d'assassinat contre l'autorité de l'État.

Tandis que le colonel Issiaga Camara, neveu de l’ancien président Conté, et le colonel Abdoulaye Aidor Bah sont décédés pendant leur incarcération, le général Nouhou Thiam, ancien chef d’état-major général des armées de la transition, a été renvoyé devant un tribunal militaire.

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 2011, la résidence privée d'Alpha Condé était attaquée par des groupes armés de lance-roquettes et d'armes lourdes. Le chef de l'État, visé, s'en était sorti sans blessure grâce à une riposte de la garde présidentielle. Pendant vingt minutes, les coups de feu ont été nourris, avant que les renforts de l'armée arrivent. L'attaque a été vécue par le président guinéen comme une tentative claire d'assassinat.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Veolia prend en main Électricité de Guinée

Veolia prend en main Électricité de Guinée

Le contrat de gestion de la société publique Électricité de Guinée (EDG) doit être signé dans les prochaines semaines par Veolia.[...]

Quand Alpha Condé briefe Hollande

En visite privée à Paris la semaine du 20 avril, après avoir participé aux assemblées du FMI à Washington, le président guinéen n'a pas perdu son temps.[...]

Guinée : un partisan de l'opposition tué à coups de matraque, selon une source hospitalière

Un partisan de l'opposition guinéenne a été tué jeudi. Selon une source hospitalière, la victime aurait succombé à de nombreux coups de matraques.[...]

Guinée : en visite à Paris, Alpha Condé rejette toute modification du calendrier électoral

Le calendrier électoral en Guinée ne sera pas modifiée, a déclaré en substance Alpha Condé, en visite mercredi à Paris, où il a rencontré le président[...]

Élections : la carte interactive de la biométrie en Afrique

En Afrique comme ailleurs, les élections riment parfois avec fraudes ou, tout au moins, soupçons de votes multiples, de bourrages d'urnes et de manipulations en tous genres... Alors, pour réconcilier les[...]

Ebola : 11 Guinéens condamnés à perpétuité dans l'affaire du "drame de Womey"

Le procès des personnes accusées d'avoir tué huit membres d’une équipe de sensibilisateurs contre Ebola, le 16 septembre 2014, en Guinée, s'est achevé mardi. Sur les 26[...]

Guinée : l'opposition continue les manifestations malgré l'interdiction

De nouvelles manifestations de l'opposition ont eu lieu lundi en Guinée. Plusieurs personnes ont été blessées.[...]

Guinée : le dialogue entre le pouvoir et l'opposition est-il relancé ?

L'opposition a appelé à manifester lundi devant le siège de la Ceni. La veille, une délégation du gouvernement s'était rendu au domicile de Cellou Dalein Diallo pour tenter de relancer[...]

Guinée : l'opposition exclut un dialogue sans modification du calendrier électoral

L'opposition guinéenne manifestera jusqu'à ce que le président Alpha Condé accepte une modification du calendrier électoral et l'organisation des scrutins locaux avant la présidentielle,[...]

Les pays touchés par Ebola demandent un "Plan Marshall" de 8 milliards de dollars

Les trois pays les plus touchés par le virus Ebola (Guinée, Liberia et Sierra Leone) ont demandé vendredi depuis Washington un "Plan Marshall" s'élevant à huit milliards de dollars[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130109091615 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130109091615 from 172.16.0.100