Extension Factory Builder
09/01/2013 à 09:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président guinéen, Alpha Condé. Le président guinéen, Alpha Condé. © AFP

À Conakry, depuis le 7 janvier, a repris le procès aux assises de 33 personnes accusées d'avoir participé à l'attaque du domicile du chef de l'État en juillet 2011.

La cour d'appel de Conakry a repris, le 7 janvier, le procès, qui avait été suspendu en raison du décès du greffier, des 33 personnes accusées d'être impliquées dans l'attaque du domicile du président Alpha Condé le 19 juillet 2011. Alpha Oumar Diallo, dit Boffa, considéré comme le chef du commando est le premier à s'être exprimé, rapporte RFI.

Les accusés ont été renvoyés devant la cour d'assises par la chambre de mise en accusation de la cour d'appel de Conakry, le parquet général et la partie civile ayant interjeté un pourvoi en cassation. Ils  sont poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinats et tentative d'assassinat contre l'autorité de l'État.

Tandis que le colonel Issiaga Camara, neveu de l’ancien président Conté, et le colonel Abdoulaye Aidor Bah sont décédés pendant leur incarcération, le général Nouhou Thiam, ancien chef d’état-major général des armées de la transition, a été renvoyé devant un tribunal militaire.

Dans la nuit du 18 au 19 juillet 2011, la résidence privée d'Alpha Condé était attaquée par des groupes armés de lance-roquettes et d'armes lourdes. Le chef de l'État, visé, s'en était sorti sans blessure grâce à une riposte de la garde présidentielle. Pendant vingt minutes, les coups de feu ont été nourris, avant que les renforts de l'armée arrivent. L'attaque a été vécue par le président guinéen comme une tentative claire d'assassinat.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

La Guinée retire les permis de BSGR

La Guinée retire les permis de BSGR

Le gouvernement guinéen a résilié le permis minier octroyé au milliardaire Benny Steinmetz et à sa compagnie BSGR. Il portait sur le gisement de fer de Simandou. Cette décision fait suite [...]

Soixante-douze heures de littérature pour Conakry et la Guinée

La 6e édition des "72 h du livre" de Conakry aura bien lieu à la fin du mois dans la capitale guinéenne et à Kindia. Interview de son promoteur, Sansy Kaba Diakité.[...]

Guinée : 109 cas confirmés de fièvre Ebola, 61 décès

La Guinée, en proie à une épidémie de fièvre hémorragique, a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola, selon[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Gambie : Yahya Jammeh suspend les vols en provenance des pays touchés par Ebola

La Gambie a suspendu tous les vols en provenance de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone pour prévenir toute contamination par le virus Ebola.[...]

La fièvre Ebola désormais "sous contrôle" en Guinée

Conakry a annoncé lundi que la fièvre hémorragique Ebola est désormais "sous contrôle". Une bonne nouvelle pour la Guinée, épicentre d'une épidémie qui a[...]

Guinée : Ebola fait "oublier" les autres maladies et les tensions sociales

En Guinée, la fièvre hémorragique due en partie au virus Ebola, qui a fait plus de 100 morts depuis janvier, a "fait oublier" d'autres maladies, qui continuent de beaucoup tuer, et les tensions[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sommet UE-Afrique : un visiteur nommé Claude Guéant

Mais à quels dirigeant(s) africain(s) Claude Guéant a-t-il rendu visite à Bruxelles ? Une piste au moins se dessine.[...]

Guinée : Ebola... c'est si grave, docteur ?

Une épidémie "sans précédent" pour MSF, limitée pour l'OMS... Et, pour Conakry, un tapage médiatique qui nuit à son image.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces