Extension Factory Builder
08/01/2013 à 17:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Alioune Aïdara Sylla est membre du comité directeur du PDS (opposition). Alioune Aïdara Sylla est membre du comité directeur du PDS (opposition). © AFP

Un ancien député sénégalais, mandaté par l'ex-président Abdoulaye Wade pour mener diverses opérations au Sénégal, a été inculpé pour blanchiment d'argent et écroué après une semaine de garde à vue.

Alioune Aïdara Sylla, membre du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), a été entendu lundi 7 janvier par un juge d'instruction qui l'a inculpé de blanchiment d'argent et détournement de deniers publics. Il a été placé sous mandat de dépôt.

Sylla, par ailleurs homme d'affaires, avait été arrêté dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier à l'aéroport de Dakar en possession de chèques dont les montants totalisaient près de 3 milliards de FCFA (4,5 millions d'euros). Il avait été placé en garde à vue.

Selon le PDS, il avait été mandaté par l'ex-président Abdoulaye Wade pour toucher deux chèques de banque représentant une assistance financière personnelle d'un montant non précisé, reçue en mai 2012 d'un de ses amis du monde arabe.

Abdoulaye Wade habite en France depuis plusieurs mois et éprouve des difficultés à se déplacer. Il avait donc mandaté Alioune Aïdara Sylla pour récupérer ces sommes et faire effectuer divers travaux dans certaines de ses résidences sénégalaises.

« C'est de l'argent que le président Wade a reçu après qu'il a quitté le pouvoir. C'est une contribution privée et absolument traçable. Il n'y a rien de plus clair ! », a expliqué un responsable du PDS joint mardi par l’AFP.

Chasse aux sorcières

Le PDS accuse le régime de Macky Sall, élu en mars 2012, d'avoir lancé une chasse aux sorcières depuis son arrivée au pouvoir. Plusieurs responsables au pouvoir sous Abdoulaye Wade, dont son fils, l’ex-ministre Karim Wade, ont été récemment auditionnés par la gendarmerie ou la justice dans le cadre d'enquêtes sur de présumés enrichissements illicites.

Après sa cinquième audition par la gendarmerie, mi-novembre, Karim Wade a été interdit de sortie du territoire, ainsi que six autres proches de Wade.

Par ailleurs, l'Assemblée nationale examine actuellement une demande de levée de l'immunité parlementaire de trois députés : Oumar Sarr, Abdoulaye Baldé et Ousmane Ngom, qui furent tous ministres de Wade, visant à permettre leur audition dans le cadre des enquêtes.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Lors d'une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l'ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l'État, Macky[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers