Extension Factory Builder
08/01/2013 à 17:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le docteur Denis Mukwege aurait soigné plus de 40 000 femmes violées au Kivu. Le docteur Denis Mukwege aurait soigné plus de 40 000 femmes violées au Kivu. © AFP

Depuis sa tentative d'assassinat fin octobre 2012 à Bukavu (Sud-Kivu), le docteur Denis Mukwege, qui opère les femmes victimes de viol au Kivu, réside en Belgique. De passage à Paris en ce début d’année, le gynécologue congolais a rencontré notamment Valérie Trierweiler, la compagne du président français. Il revient pour "Jeune Afrique" sur le sort des femmes à l’est de la RDC. Interview.

Son péché ? Être « l’homme qui répare les femmes » violées à l’est de la RDC. Le gynécologue congolais Denis Mukwege dérange. Il a échappé belle, le 25 octobre dernier, à une tentative d’assassinat à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Exfiltré d’urgence via le Burundi, il a rejoint la Belgique. Un exil forcé mais temporaire puisque le médecin-chef de l’hôpital Panzi, qui a soigné en seize ans 40 000 femmes victimes de violences sexuelles, compte retourner vite auprès de ses patientes. C’est là-bas que se trouve sa « place », dit-il.

En attendant, Denis Mukwege sillonne les villes d’Europe pour raconter le sort des femmes et des enfants de la partie orientale de la RDC, otage des groupes armés actifs dans la région. De passage à Paris, celui qu’on dit parfois « nobélisable » a rencontré, le 4 janvier, Valérie Trierweiler, la compagne du président français, avec qui il a publié récemment « Au Kivu, on viole et massacre dans le silence », une tribune parue dans le quotidien français Le Monde et signée par 40 personnalités notamment Muhammad Ali et Jacques Chirac. Un cri d’alarme pour appeler la communauté internationale à mettre fin au drame qui se joue en sourdine dans le Kivu. « Il lui suffirait de donner l’ordre aux 17 000 soldats [de la Monusco, la mission onusienne sur place] de faire leur métier et de remplir leur mandat. Leur métier de soldat. Et leur mission de garantir la paix et la dignité de l’espèce humaine », suggèrent les signataires.

La Monusco constitue, en effet, la mission la plus importante des Nations unies dans le monde. 19 154 membres du personnel en uniforme dont 17 049 soldats, 693 observateurs militaires et 1 412 policiers sont actuellement déployés sur le terrain. Avec un budget de plus d’un milliard d’euros. Cela n’a pas empêché pourtant les rebelles du M23 de prendre, le 20 novembre dernier, le contrôle de la ville de Goma, malgré l’appui des forces onusiennes à l’armée régulière congolaise.  Ni aux groupes armés de poursuivre leur besogne à l’est de la RDC depuis près de deux décennies. En un mot, « la population est abandonnée à son propre sort », conclut le gynécologue Denis Mukwege.

Par Trésor Kibangula (@Tresor_k)

L'interview en vidéo :

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Chez Ntemba, l'empire de la nuit version Augustin Kayembe

RDC : Chez Ntemba, l'empire de la nuit version Augustin Kayembe

Le Lushois Augustin Kayembe règne sur une quarantaine de night-clubs à travers le continent. Son enseigne, Chez Ntemba est devenue une institution. Plongée dans l'univers des boules à facettes.[...]

RDC : Goma, une ville au purgatoire

Jadis, Goma était un paradis. Depuis que la rébellion du M23 a été vaincue, la capitale provinciale sort de l'enfer. L'activité économique redémarre, mais la population[...]

RDC : le remaniement, beaucoup de bruit pour rien ?

Il aura fallu attendre plus d'un an le remaniement annoncé en octobre 2013. Au final, peu de surprises. Joseph Kabila s'est bien gardé de donner des indices sur ses intentions pour 2016.[...]

RDC : Katumbi, le retour

Après avoir soigné pendant deux mois à Londres les séquelles d'une tentative d'empoisonnement à l'arsenic remontant à 2011, Moïse Katumbi, le gouverneur du Katanga,[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Hervé Ladsous : "En Centrafrique, il faut des autorités nouvelles issues d'élections avant août 2015"

Présent au forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique (15 et 16 décembre), Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint aux opérations de[...]

RDC : on marche sur la tête !

Mais à qui pensait donc Joseph Kabila lorsqu'il a prononcé cette petite phrase - c'était à Dakar, le 29 novembre, lors du sommet de la Francophonie : "Nous sommes nombreux qui, si[...]

RDC : Anderlecht refuse de laisser N'Sakala jouer la CAN

Né en France mais d’origine congolaise (RDC), Fabrice N’Sakala avait effectué les démarches pour porter le maillot des Léopards. Mais Anderlecht, le club belge qui l’emploie, lui a[...]

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo... Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Constitution & Cenco, paroles d'Évangile en RDC

Opposante historique au pouvoir, l'Église catholique reprend du service en RDC. Par deux fois cette année, elle s'est dite fermement opposée à une révision constitutionnelle en faveur de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers