Extension Factory Builder
08/01/2013 à 11:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le journaliste Hassan Ruvakuki. Le journaliste Hassan Ruvakuki. © Reuters

Hassan Ruvakuki, le correspondant de Radio France Internationale au Burundi, a vu sa peine réduite à trois ans de prison ferme en appel mardi 8 janvier. Arrêté le 28 novembre 2011 après un reportage sur la naissance d'un nouveau groupe rebelle burundais, il avait été condamné à la prison à vie pour "terrorisme" en juin 2012.

Condamné à la prison à vie pour « actes de terrorisme » le 20 juin 2012, Hassan Ruvakuki, le correspondant du service en swahili de RFI au Burundi, a écopé, mardi, de trois ans de prison ferme en appel. Le journaliste avait été arrêté le 28 novembre 2011 en Tanzanie alors qu'il faisait un reportage sur la naissance d'un nouveau groupe rebelle burundais.

« La Cour réforme le jugement et requalifie les faits à charge de Ruvakuki Hassan » et de ses co-accusés, et les « condamne à trois ans de servitude pénale principale (prison ferme) », a déclaré le président de la cour d'appel de Gitega (centre du Burundi), Fulgence Ruberintwari. La cour a déclaré les accusés coupables de « participation à une association formée dans le but d'attenter aux personnes et propriétés ».

En juin, en première instance, Hassan Ruvakuki avait été déclaré coupable d'avoir organisé une attaque lancée par une nouvelle rébellion à partir de la Tanzanie en novembre 2011, puis d'en avoir fait la publicité.

Violences depuis 2010

Lors de la procédure en appel, très suivie par la communauté internationale, le procureur avait de nouveau requis la perpétuité contre le journaliste. Hassan Ruvakuki avait de son côté affirmé n'avoir fait que son travail de journaliste.

Mardi, le verdict a été rendu au cours d'une audience publique. Les accusés n'étaient en revanche pas présents.

Depuis les élections de 2010, boycottées par l'opposition, le Burundi vit au rythme de nouvelles violences qui font craindre aux observateurs une reprise d'un conflit à plus grande échelle. Le pays a été marqué, entre 1993 et 2006, par une guerre civile qui a fait près de 300 000 morts.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Burundi

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Burundi : un diplomate de l'ONU est expulsé du pays

Le Burundi a expulsé un diplomate de l'ONU, a annoncé jeudi le ministère des Relations extérieures du pays. Cette décision fait suite à la diffusion d'une note interne des Nations unies[...]

Burundi : distribue-t-on des armes aux jeunes du CNDD-FDD ?

Un document interne des Nations unies, datant du 3 avril, signale une distribution d'armes à la jeunesse du CNDD-FDD (parti au pouvoir au Burundi) entre janvier et février. Mais les autorités parlent de[...]

Papas présidents !

C'est reparti. La plupart de nos dirigeants, bien ou mal élus, malgré de longues années de pouvoir, se sont illustrés par leur impéritie. Ils n'ont pas réussi à nous faire[...]

Burundi : Nkurunziza veut passer en force

L'opposition lui conteste le droit de briguer un troisième mandat et manifeste ? Le président Pierre Nkurunziza riposte. En cognant.[...]

Burundi : l'Assemblée nationale retoque le projet de révision constitutionnelle de Nkurunziza

Une voix a manqué vendredi au CNDD-FDD (parti au pouvoir au Burundi) pour faire adopter le projet de révision constitutionnelle permettant à Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat[...]

Burundi : le parquet requiert la perpétuité contre 46 militants de l'opposition

Le Parquet burundais a requis mardi la peine maximale. Jugés pour "participation à un mouvement insurrectionnel armé", 46 militants du parti d'opposition MSD risquent la prison à [...]

Burundi : le gouvernement rejette "le parti pris" de la communauté internationale

Le gouvernement du Burundi a "rejeté et déploré" vendredi "le parti pris" de la communauté internationale, en réaction aux critiques formulées par l'ONU, l'Union[...]

Burundi : la crise politique s'aggrave après l'arrestation d'opposants

Le Burundi s'enfonce encore davantage dans la crise politique après l'inculpation mercredi d'un responsable de l'opposition et de 71 de ses militants. Ils sont accusés "d'insurrection" et risquent la prison[...]

Ces 20 femmes africaines qui font bouger le continent

Le 8 mars de chaque année, le monde célèbre la femme. L'occasion pour "Jeune Afrique" de dresser une liste de femmes africaines qui, par leurs actions et initiatives, chacune dans leur domaine,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces