Extension Factory Builder
07/01/2013 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président centrafricain, François Bozizé. Le président centrafricain, François Bozizé. © AFP

Le président centrafricain, François Bozizé, tente de reprendre la main dans la crise qui secoue le pays. Il s’est rendu, lundi 7 janvier, à Brazzaville afin de rencontrer son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso, médiateur entre Bangui et la rébellion du Séléka.

Les rebelles réclament son départ. Mais François Bozizé est bien décidé à user de la diplomatie sous régionale pour rester à son poste. Alors qu’il semble prêt à se rendre aux négociations de Libreville, le président centrafricain a rendu visite au médiateur de la crise en Centrafrique, Denis Sassou Nguesso, à Brazzaville. Le chef d’État congolais doit être l’ordonnateur des négociations qui vont s’ouvrir prochainement au Gabon.

« Nous devons oeuvrer inlassablement à la consolidation de la paix en République Centrafricaine, en amenant le gouvernement et la rébellion armée au dialogue », avait déclaré, samedi 5 janvier, Denis Sassou Nguesso, lors d'une cérémonie de voeux à une centaine de diplomates accrédités, au Congo.

"Il n’a pas les moyens de rester"

Le début du dialogue de sortie de crise était initialement prévu mardi 8 janvier alors que les délégations devaient arriver lundi à Libreville. Mais le porte-parole de la coalition Séléka, Eric Massi, tout en se déclarant prêt à y participer, avait souhaité dimanche un report pour mieux se préparer. Il a continué d'exiger le départ du président Bozizé. « [Son] départ n'est pas négociable. Il ne veut pas partir mais il n'a pas les moyens de rester », a-t-il ainsi déclaré.

En attendant le début des négociations, les rebelles du Séléka se sont encore rapprochés de Bangui. Ils ne sont qu’à 12 kilomètres de Damara, ville considérée comme le dernier verrou avant la capitale centrafricaine.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Centrafrique

Tchad - Centrafrique : normalisation en cours

Tchad - Centrafrique : normalisation en cours

Les signes de la normalisation des relations entre la Centrafrique de Catherine Samba-Panza et le Tchad de Idriss Déby Itno se multiplient.[...]

Centrafrique : la Minusca prend officiellement le relais de la Misca

La Minusca commence à se déployer officiellement en Centrafrique ce lundi. La mission onusienne remplace la mission africaine dans le pays et devra compter à terme quelque 12 000 hommes.[...]

Centrafrique : le pape demande que la violence cède le pas au dialogue

Le pape François a demandé dimanche que "la violence cède le pas au dialogue" en Centrafrique afin de protéger les populations civiles, à la veille du déploiement de la mission[...]

Photojournalistes : à leurs risques et périls

Comment témoigner du drame centrafricain ? À l'occasion du festival Visa pour l'image, à Perpignan, trois expositions illustrent un quotidien secoué par les violences interreligieuses. Et[...]

Centrafrique : N'Guendet et son agenda caché

Le président du Parlement de transition centrafricain, Alexandre-Ferdinand N'Guendet, est entré en guerre ouverte avec la présidente de transition, Catherine Samba-Panza[...]

Mobutu, Bédié, Ben Ali... Ces chefs d'État africains qui ont fui leurs palais

Délogés par des coups d'État, des rébellions ou des révolutions, de nombreux chefs d'État africains ont définitivement quitté leurs palais dans des conditions parfois[...]

France - Congo : Yamina Benguigui médiatrice pour la Centrafrique

Proche de Catherine Samba-Panza, Yamina Benguigui a été invitée par Denis Sassou Nguesso à lui donner un coup de main dans les négociations sur la crise centrafricaine.[...]

La Centrafrique, championne du monde des missions de l'ONU

À quelques jours du déploiement de la Minusca, beaucoup d'observateurs espèrent que cette énième mission de l'ONU en Centrafrique - qui en compte plus d'une dizaine ces dernières[...]

Centrafrique : la Séléka exclut ses membres entrés au gouvernement

L'ex-rébellion Séléka a annoncé lundi qu'elle excluait les ministres du nouveau gouvernement issus de ses rangs. Les leaders de l'ex-coalition qui contestent la composition du gouvernement formé[...]

Centrafrique : le vrai bilan de la bataille du PK5

Le bilan des affrontements dans le quartier PK5, qui se sont déroulés dans la nuit du 19 au 20 août à Bangui, serait plus lourd que les cinq morts évoqués.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex