Extension Factory Builder
07/01/2013 à 14:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
X (en bas à g.) et X (à dr.) au palais de justice de ?. X (en bas à g.) et X (à dr.) au palais de justice de ?. © ?

Condamnés en première instance à cinq ans de prison ferme pour homosexualité, Franky, 23 ans, et Jonas, 22 ans, deux travestis camerounais, ont été déclarés non coupables en appel, ce 7 janvier, par le tribunal de Yaoundé.

En première instance, le tribunal de Yaoundé les avaient condamnés à la peine maximale prévue pour délit d’homosexualité, soit cinq ans de prison ferme, assortis d’une amende de 200 000 F CFA (300 €). L’année 2013 commence plutôt bien pour Franky, 23 ans, et Jonas, 22 ans, qui ont finalement été déclarés non coupables en appel, lundi 7 janvier. Après plus d’un an de calvaire, ils vont pouvoir rejoindre leur famille.

Interpellés le 25 juillet 2011 à Yaoundé, les deux jeunes hommes avaient été condamnés en novembre 2011 alors même qu’ils n’avaient pas été formellement reconnus coupables du crime d’homosexualité tel que défini par le Code pénal camerounais. Il n’y a pas eu de flagrant délit et l’accusation, qui ne disposait pas de la moindre preuve, les avait surtout interrogés sur leur « habillement féminin » propre à n’« attirer que des hommes ». Dans sa plaidoirie, le procureur avait fustigé l’homosexualité, la qualifiant « d’abomination » et de « malédiction ».

La défense, elle, avait pointé un «délit de faciès» dû à leur « habillement féminin ». Arrêté en même temps qu’eux, Hilaire, un homme d'une quarantaine d'années, absent au procès, avait lui aussi écopé de la même peine. Après la confirmation en appel, le 17 décembre 2012, de la peine de trois ans de prison ferme infligée à Roger Mbébé, lui aussi poursuivi pour homosexualité, les chances de voir les deux hommes innocentés semblaient bien minces.

L’avocate suisse de Franky et Jonas, Saskia Ditisheim, présidente d'Avocats sans frontières Suisse, salue « la décision courageuse des juges, qui les honore », d’autant plus « qu’[elle] imagine les pressions reçues afin de confirmer la condamnation de première instance ». Pour Saskia Ditisheim, cet acquittement constitue la première pierre à l’édifice de la tolérance et laisse souffler un  vent d’espoir au Cameroun. « Cependant, ajoute-t-elle, le combat continue pour Roger Mbédé notamment, et pour la dépénalisation de l'homosexualité. »

Clarisse Juompan-Yakam

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Qui dirige vraiment le Cameroun ?

Qui dirige vraiment le Cameroun ?

Le président règne de loin et supervise de haut, chargeant une poignée de fidèles d'appliquer - voire de déchiffrer - ses directives. Et depuis trente-trois ans ça marche[...]

Un Boeing d'Air France évite de justesse une collision avec le mont Cameroun

Le crash d'un avion d'Air France a été évité de justesse au Cameroun, au début du mois de mai. C'est une alarme d'urgence qui a incité les pilotes à redresser l'appareil. Le Bureau[...]

Cameroun : sur le port de Kribi, Paul Biya joue la montre

 L'impatience grandit chez les candidats ayant postulé pour les deux terminaux, l'un à conteneurs et l'autre polyvalent, du port de Kribi, au Cameroun. Le dossier a été repris en main par la[...]

Rap camerounais : "Mboko God", de Jovi, album incontournable !

Si, comme nous, vous attendiez l'album du rappeur camerounais Jovi avec impatience, vous ne serez pas déçus. Disponible depuis le 20 mai, "Mboko God" est une réussite incontestable.[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

Football camerounais : les "stats" d'une crise historique

Trois CAN ratées, une Coupe du monde au goût amer, d'anciennes gloires qui se déchirent... Le football camerounais traverse actuellement l'une des pires périodes de son histoire. Où en est-il [...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Rap camerounais : Tilla "La Marraine"

Impossible de passer à côté d'eux, ils illuminent la scène hip-hop camerounaise. L'un a créé son propre label, les deux autres connaissent des débuts fulgurants.[...]

Mondial 2022 au Qatar : trois hauts dirigeants du football africain nommément accusés de corruption

Au mois de juin 2014, le "Sunday Times" publiait une enquête dénonçant l'existence d'un système de pots-de-vin ayant conduit à l’attribution de la Coupe du monde de football au[...]

Rap camerounais : hip hip-hop hourra !

Les rappeurs camerounais vivent une véritable success-story. Leur recette ? Ils utilisent les langues du pays, évoquent le quotidien de leurs compatriotes et s'adressent directement à la jeunesse.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers