Extension Factory Builder
03/01/2013 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La vidéo a été filmée par un vidéaste amateur. La vidéo a été filmée par un vidéaste amateur. © Capture d'écran Youtube.

La vidéo d'un jeune trentenaire, violemment giflé par un officier de police à Bahreïn, suscite l'indignation sur les réseaux sociaux arabes.

La scène rappelle l'histoire de Mohamed Bouazizi. Le 17 décembre 2010, le jeune vendeur ambulant de Sidi Bouzid se fait humilier et gifler par une fonctionnaire municipale. Dans la foulée, il s'immole par les flammes pour exprimer son désespoir. Son geste et sa mort déclencheront la révolution tunisienne et une vaste vague de révoltes populaires dans tout le monde arabe.

Deux ans plus tard, une autre brimade policière, relayé par le site Global Voices Online, indigne à nouveau les réseaux sociaux arabes. Cette fois, l'épisode se déroule à Manama, capitale du royaume de Bahreïn. La petite monarchie, majoritairement chiite mais dirigée par une dynastie sunnite, est régulièrement agitée par des mouvements de protestations depuis le « printemps arabe ».

 

 

Dans l'après-midi du 23 décembre 2012, les forces de police mènent une opération de ratissage dans le quartier chiite d'Aali. Posté derrière une fenêtre, un vidéaste amateur filme une interpellation dans la rue. Un officier de police demande à un trentenaire, tenant un enfant dans ses bras, de lui donner sa pièce d'identité. Le jeune homme répond qu'il n'en a pas. Le policier, identifié par son nom, Ali Aaref, le frappe alors deux fois au visage, sans plus de justifications.

Face à la polémique montante, les autorités bahreïnies ont annoncé, le 24 décembre, la suspension de l'officier et la création d'un comité d'étude de la violence policière. Dans la rue, les manifestations se poursuivent. Le 1er janvier, des milliers de personnes ont à nouveau défilé contre le pouvoir en place.

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

État islamique : Fatiha Mejjati, la veuve noire

État islamique : Fatiha Mejjati, la veuve noire

Les combattants marocains de l'État islamique (EI) ont leur star. Son nom : Fatiha Mejjati, veuve de Karim Mejjati, membre d'Al-Qaïda tombé en Arabie saoudite en avril 2005. Véritable ic&ocir[...]

Israël : les fous du Temple

À l'origine des tensions actuelles à Jérusalem, le courant messianique juif ne cesse de gagner du terrain. Et menace d'enterrer toute perspective de paix avec le monde arabe.[...]

Le groupe EI affirme avoir décapité un Américain et 18 soldats syriens

Le groupe ultra-radical Etat islamique (EI) a revendiqué l'exécution par décapitation de l'otage américain Peter Kassig, enlevé en Syrie, et d'au moins 18 soldats syriens, dans une vidéo[...]

Soufisme : islam du coeur, coeur de l'islam

Voie de réalisation spirituelle, le courant mystique de la religion musulmane exprime la quintessence de la Révélation. Aux antipodes du littéralisme rigoriste des salafistes.[...]

La prière des mortes

- Au Nigeria, les quelques lycéennes rescapées des geôles de Boko Haram - parmi les 276 jeunes filles enlevées le 14 avril à Chibok, dans l'est du pays - racontent leur[...]

Palestine : 13 novembre 1974, discours historique de Yasser Arafat à l'ONU

Alors que le monde entier célébrait le 11 novembre les dix ans de la mort de Yasser Arafat, le 13 novembre est une autre date importante de son destin politique. Il y a quarante ans, le leader palestinien[...]

Dix ans après sa mort, les rameaux de Yasser Arafat sont fanés

En acceptant de renoncer à la violence et de reconnaître l'État hébreu, Abou Ammar avait fait naître des espoirs de paix. Dix ans après sa mort, ils se sont presque évanouis.[...]

Israël - Palestine : tensions sur l'esplanade des Mosquées

Troisième lieu saint de l'islam et site le plus sacré du judaïsme, l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem, est au centre de toutes les tensions.[...]

Allemagne : Raed Saleh, tombeur de murs

Le maire de Berlin, Klaus Wowereit, quittera ses fonctions le 11 décembre. Candidat à sa succession, Raed Saleh, un Palestinien de 37 ans.[...]

La candidature du Libanais Michel Sleiman à l'OIF n'était qu'une rumeur

L'élection du successeur d'Abdou Diouf approche et les rumeurs continuent d'aller bon train. Celle qui avançait une candidature de Michel Sleiman s'est éteinte.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers