Extension Factory Builder
29/12/2012 à 11:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestants le 28 décembre à Benghazi. Manifestants le 28 décembre à Benghazi. © AFP

Quelque 2 000 personnes ont manifesté vendredi à Benghazi, dans l'est de la Libye, pour réclamer la dissolution des milices armées et l'intégration dans les forces de sécurité des ex-rebelles ayant combattu en 2011 le régime du dictateur déchu Mouammar Kaddafi.

Quelque 2.000 personnes ont manifesté vendredi à Benghazi, dans l'est de la Libye, pour réclamer la dissolution des milices armées et l'intégration dans les forces de sécurité des ex-rebelles ayant combattu en 2011 le régime du dictateur déchu Mouammar Kaddafi.

"Nous exigeons la dissolution de toutes les milices et l'intégration au cas par cas de leurs membres dans les forces de l'armée et de la police", a déclaré à l'AFP un des manifestants, Bilal Bettamer, un étudiant en droit. "Nous demandons le départ des criminels pro-Kadhafi et favorables (à l'ancien régime) de l'armée et de la police. Nous voulons mettre fin à l'impasse entre l'armée et les milices", a-t-il ajouté.

Les anciens chefs et combattants de la rébellion qui ont refusé de rejoindre les appareils sécuritaires de l'Etat réclament que ces institutions soient épurées des caciques de l'ancien régime de M. Kaddafi.

"Benghazi ne va pas mourir"

Après la prière musulmane du vendredi, des centaines de manifestants ont convergé vers la place Tibesti à Benghazi, berceau de la révolution contre le colonel Kadhafi en 2011.
"Nous voulons une armée unifiée", " Plus jamais d'assassinats", pouvait-on lire sur les bannières des manifestants. Des hélicoptères et des avions-chasseur ont survolé la manifestation organisée sous le slogan de "Benghazi ne va pas mourir", un semaine après le déploiement par l'armée de ses forces pour assurer la sécurité de la ville.

Ces derniers mois, Benghazi a été le théâtre de plusieurs explosions et d'une vague d'assassinats qui ont notamment visé des officiers de l'armée. Ces attentats sont généralement attribués aux islamistes radicaux, à l'instar de l'attaque du 11 septembre dernier contre le consulat des Etats-Unis, qui avait coûté la vie à quatre Américains dont l'ambassadeur Chris Stevens.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte [...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

Libye : Ibrahim al-Jadhran, un milicien exigeant

Ibrahim al-Jadhran, qui bloque les terminaux pétroliers de Cyrénaïque depuis août 2013, a conclu un accord le 6 avril avec les autorités. Mais, selon ses proches, cet accord[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Libye : l'ambassadeur de Jordanie enlevé à Tripoli

L'ambassadeur de Jordanie en Libye, Fawaz Al-Itan, a été enlevé mardi à Tripoli par des hommes armés. Son chauffeur aurait été blessé dans l'attaque.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens ajourné au 27 avril

La Cour pénale de Tripoli a décidé lundi d'ajourner au 27 avril le procès de 37 proches de Mouammar Kaddafi, dont son fils Seif el-Islam.[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Régime Kaddafi : le procès des anciens dignitaires libyens pourrait être ajourné

Censé s'ouvrir lundi, le procès de Seif el-Islam Kaddafi et d'une trentaine de responsables du régime déchu pourrait être reporté.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers