Extension Factory Builder
28/12/2012 à 12:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l'équipe d'Algérie. Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l'équipe d'Algérie. © AFP

L’Algérie n’a pas de chance. Pour son retour en phase finale de Coupe d’Afrique des nations (CAN, du 19 janvier au 10 février en Afrique du Sud), elle a hérité du groupe a priori le plus compliqué avec la Côte d’Ivoire, le Togo et la Tunisie. Et Vahid Halilhodzic, le sélectionneur des Fennecs, en profite pour rappeler que son équipe ne fait pas partie des favoris.

Jeune Afrique : Beaucoup de sélections qualifiées pour la CAN ont décidé de se préparer chez elles ou à l’étranger. L’Algérie, elle, a décidé de rejoindre l’Afrique du Sud dès le 3 janvier

Vahid Halilhodzic : Oui. J’ai choisi cette option pour plusieurs raisons. D’abord, arriver assez tôt sur place va nous permettre de nous acclimater facilement. Et cela va nous éviter aussi de passer du temps dans les avions et de se fatiguer. Nous allons disputer trois matches amicaux sur place (face à l’Afrique du Sud, le 12 janvier, et deux équipes locales, Pretoria University, le 16, et Platinum Stars à une date encore à définir, NDLR).

Vous avez publié une liste de 24 joueurs, qui sera réduite à 23. La grosse surprise, c’est l’absence de Rafik Djebbour, qui marque pourtant beaucoup en Grèce avec l'Olympiakos Le Pirée…

Djebbour était suspendu pour notre premier match face à la Tunisie (le 22 janvier à Rustenburg). Cela a joué dans mon choix. C’est vrai qu’il marque beaucoup en Grèce, mais avec la sélection, il n’est pas aussi efficace. Et puis, cette année, des joueurs comme El Arbi Soudani (Guimaraes, POR) ou Slimani (Belouizdad) se sont révélé. Et j’ai voulu leur faire confiance.

Notre première rencontre face à la Tunisie sera déterminante

Djamel Abdoun (Olympiakos Le Pirée), blessé et indisponible pour trois semaines, ne jouera pas la CAN…

Oui, et  j’ai déjà été contraint de ne pas retenir Madjid Bougherra (Lekhiwiya, QAT). Il est en phase de reprise et n’a plus joué depuis six mois.

Dans un groupe aussi relevé que celui où le sort a placé l’Algérie, que peut-elle espérer ?

Déjà, il ne faut pas nous considérer comme un favori de la CAN 2013 ! Lors du tirage au sort, nous étions dans le troisième chapeau, cela veut dire quelque chose. Ce groupe D me semble être le plus fort des quatre. Notre objectif sera d’abord de passer le premier tour. Nous avons nos chances, mais la Côte d’Ivoire et la Tunisie sont d’excellentes équipes. Et attention au Togo. Notre première rencontre face à la Tunisie sera déterminante.

Quel bilan faites-vous de l’année 2012 ?

Elle est encourageante. On a réussi à se qualifier, on a produit un jeu intéressant, de nouveaux joueurs sont arrivés. J’ai découvert d’excellents éléments dans le championnat algérien, et comme je ne trouvais pas mieux à l’étranger, il était logique que je les retienne. Mais on a encore beaucoup de travail…

___

Propos recueillis par Alexis Billebault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête

Occupés à le brocarder, ses adversaires l'ont sous-estimé. Grave erreur : le président algérien Abdelaziz Bouteflika a révélé en plusieurs occasions que sa pugnacit&eacut[...]

Philippe Troussier : "Algérie, Maroc, Gabon ? Des défis intéressants"

Candidat nulle part mais cité un peu partout (Algérie, Maroc, Gabon), le Franco-Ivoirien Philippe Troussier (59 ans) se dit prêt à relever un nouveau défi en Afrique, un continent où sa[...]

Algérie : génération Bouteflika, génération harraga ?

Certains ne songent qu'à partir. D'autres trouvent des raisons d'espérer. Tous n'ont connu pour l'instant qu'un seul président, Abdelaziz Bouteflika. Coup de projecteur sur une jeunesse pas si[...]

Chansons caritatives : à votre bon coeur, mélomanes !

Inspirés par les réunions charitables d'artistes anglo-saxons dans les années 80, les chanteurs africains s’égosillent de plus en plus en groupes. Autour de causes[...]

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Algérie bashing

En Occident, et en France en particulier, où la rengaine "quand on voit ce qu’on leur a laissé et ce qu’ils en ont fait" a la vie dure, l’Algérie génère, par[...]

Algérie : en attendant que Bouteflika prête serment, Benflis crée son parti

Les seuls klaxons que l’on entendait à Alger, samedi 19 avril, étaient ceux des cortèges nuptiaux qui sillonnaient les artères de la capitale. Jeudi soir, avant même la proclamation[...]

Algérie : onze militaires tués à la suite d'une embuscade en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués à la suite d'une embuscade survenue dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on[...]

Algérie : onze militaires tués samedi soir en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on appris dimanche de source sécuritaire.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces