Extension Factory Builder
27/12/2012 à 18:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une partie des décombres après les explosions du 24 mars 2012 à Brazzaville. Une partie des décombres après les explosions du 24 mars 2012 à Brazzaville. © AFP

Le procès des vingt-trois militaires inculpés dans l'affaire des explosions d'un dépôt de munitions de Brazzaville qui ont fait près de 300 morts en mars, pourrait intervenir en janvier 2013, a annoncé jeudi Aimé Emmanuel Yoka, le ministre congolais de la Justice.

Le procès des vingt-trois militaires inculpés dans l'affaire des explosions d'un dépôt de munitions de Brazzaville qui ont fait 300 morts en mars, pourrait intervenir en janvier 2013, a annoncé jeudi Aimé Emmanuel Yoka, le ministre congolais de la justice.

« Le procès sera organisé, sans nul doute, à Brazzaville avant le 31 janvier 2013 », a-t-il dit à la radio nationale, précisant que « la Cour suprême se chargera de désigner la juridiction devant laquelle ils devront comparaître ».

« Il nous reste à espérer que la plus haute juridiction du pays fera preuve de diligence raisonnable afin que cette affaire connaisse très rapidement, dans le calme et la sérénité, l'épilogue judiciaire que les faits de la cause commandent », a déclaré M. Yoka.

La chambre d'accusation s'est déclarée récemment incompétente pour instruire les dossiers des 23 militaires inculpés et les a renvoyés devant le procureur général de la Cour d'appel.

Cette décision avait soulevé de nombreuses protestations notamment parmi les avocats des militaires, selon lesquels leurs clients étaient devenus des « otages de l'Etat". L'un d'entre eux, Me Amédée Nganga a affirmé à l'AFP que  « la procédure devant conduire au procès est illégale ».

Selon lui, « la chambre d'accusation, en se déclarant incompétente a ipso facto annulé la procédure. De ce point de vue, on ne peut plus garder les détenus à la maison d'arrêt, car aucun titre ne le justifie ».

Le 4 mars 2012, l'explosion du dépôt d'armes et de munitions du camp de blindés à Mpila, dans l'est de Brazzaville, avait fait 282 morts, blessé plus de 2 300 personnes et fait 17 000 sans abri.

L'enquête a conduit à l'arrestation de 26 personnes dont un officier supérieur, ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité.

Trois civils avaient été relâchés.

© 2012 AFP

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Congo (Brazzaville)

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015 u[...]

Congo-Brazzaville : Juste Bernardin Gavet, la force est avec lui

Juste Bernardin Gavet, premier secrétaire du mouvement jeunesse du parti présidentiel, veut changer la manière de faire de la politique. Et en redonner le goût aux nouvelles[...]

Congo-Brazzaville : vers une révision de la Constitution avant la présidentielle de 2016 ?

Pour ou contre une révision ou un changement de la Constitution qui permettrait au chef de l'État congolais, Denis Sassou Nguesso, de se représenter en 2016 ? Le débat fait rage. Le principal[...]

Le temps des embusqués

Dieu écrit droit avec des lignes courbes, dit un proverbe portugais. Au point que, parfois, on s'y perd un peu. Ainsi en va-t-il de la stratégie de communication pour laquelle semblent avoir opté Denis[...]

Congo Brazzaville : ça va bétonner à tout-va

Limitée jusqu'alors par la faible capacité de la société nationale, la production de ciment va être décuplée avec l'arrivée de trois nouveaux opérateurs.[...]

RDC - Congo : Mbata ya bakolo, un retour fortement conseillé

Les ressortissants de RDC sont priés de se mettre en règle ou de quitter le pays. Une opération qui accentue les tensions entre les deux voisins.[...]

BantuHub et l'avant-garde du numérique à Brazzaville

 Vérone Mankou, patron de VMK, est aussi, depuis sa création en 2010, l'un des soutiens et des formateurs du BantuHub, une plateforme destinée à donner aux développeurs, webmasters et[...]

Congo Brazzaville : quand les patrons passent à l'action

Afin de dynamiser le secteur privé, l'État a créé une agence pour aider les futurs entrepreneurs et attirer les fonds étrangers. Reste à changer les mentalités.[...]

CAN 2015 : le Rwanda disqualifié, le Congo repêché

Qualifié sur le terrain face au Congo (0-2, 2-0 et 4-3 aux tirs au but) pour le dernier tour qualificatif de la CAN 2015, le Rwanda a été éliminé sur tapis vert par la CAF, à la suite de[...]

Me Malonga : "Le verdict du procès de Ntsourou pourrait être prononcé en septembre"

Me Ambroise Hervé Malonga, l'avocat du colonel Ntsourou, explique la stratégie de son client, jugé depuis début juillet à Brazzaville. Ce dernier est notamment poursuivi pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex