Extension Factory Builder
27/12/2012 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, le 28 novembre 2003 à Cape Town. L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, le 28 novembre 2003 à Cape Town. © AFP/Archives - Anna Zieminski

Nelson Mandela a été autorisé à quitter l’hôpital de Pretoria, mercredi 26 décembre, où il avait été admis il y a plus de deux semaines. L'ancien président sud-africain recevra encore "des soins à domicile dans sa maison de Houghton (à Johannesburg)", a précisé la présidence dans un communiqué.  

« Pas encore totalement rétabli », Nelson Mandela a regagné son domicile de Johannesburg où il continuera de recevoir des soins, a annoncé, mercredi 26 décembre, la présidence sud-africaine dans un communiqué. « L'ancien président Nelson Mandela a été autorisé à quitter l'hôpital ce soir. Il recevra des soins à domicile dans sa maison de Houghton (à Johannesburg) jusqu'à ce qu'il soit totalement rétabli », a indiqué les services du président Jacob Zuma dans un communiqué.

« Nous demandons que son intimité continue d'être respectée afin de lui permettre de bénéficier des meilleures conditions possibles pour un rétablissement complet », ajoute le texte.

"Il avait bon moral"

L'ancien dirigeant avait passé le jour de Noël, lundi, à l'hôpital où il a reçu la visite de son épouse Graça Machel et de sa famille. Le président Zuma, qui a aussi participé à la visite, l'avait trouvé « beaucoup mieux », « il avait bon moral », avait rapporté le chef de l'État mardi dans un communiqué.

Le héros de la lutte anti-aparthed a passé plus de deux semaines à l'hôpital de Pretoria pour une infection pulmonaire. Âgé de 94 ans, il avait subi le 15 décembre une intervention pour retirer des calculs biliaires. Le séjour qu'il vient d'achever à l'hôpital est son plus long depuis sa sortie de prison en 1990.

Son petit-fils Mandla avait déclaré mardi avoir été surpris par la durée du séjour. « Nous sommes très attristés par son absence (pour Noël, NDLR)... nous n'avions pas prévu qu'il serait parti aussi longtemps », avait-il dit.

Pendant toute son hospitalisation, la présidence sud-africaine a été critiquée pour ne pas avoir donné beaucoup d'indications sur la gravité de l'état de santé de Nelson Mandela, ni de détails sur la nature de son traitement.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Maimane, du township au leadership

Afrique du Sud : Maimane, du township au leadership

À 34 ans, ce chef d'entreprise devient le premier dirigeant noir de l'Alliance démocratique, parti considéré jusque-là comme "trop blanc". Cela suffira-t-il à &eacut[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : l'opération Fiela suscite la polémique

Dans le cadre de l'opération Fiela, plus de 400 Mozambicains ont été expulsés en fin de semaine dernière et la société civile dénonce une action xénophobe. Le[...]

RDC : la justice sud-africaine abandonne les poursuites contre le pasteur Mukungubila

Le tribunal de Johannesburg a décidé vendredi d’abandonner les poursuites engagées contre le pasteur Paul-Joseph Mukungubila, qui était accusé d'avoir fomenté les attaques du 30[...]

Cornes de rhinocéros : un juteux trafic en nette progression

Les rhinocéros, menacés d'extinction, sont traqués par les contrebandiers. Zoom sur un trafic très lucratif.[...]

Gaz de schiste : l'Afrique du Sud lance une étude d'impact sur l'exploitation

L'Afrique du Sud a annoncé le lancement d'une étude d'impact de l'exploitation du gaz de schiste, dont la région du Karoo (centre-ouest), écologiquement fragile, détiendrait suffisamment de[...]

L'artiste sud-africain Joe Dog censuré à la Fondation Calouste-Gulbenkian de Lisbonne

Plus connu sous le nom de Joe Dog, l'artiste sud-africain Anton Kannemeyer a été victime d'une étrange affaire de censure au Portugal, dans la librairie de la Fondation Calouste-Gulbenkian à[...]

Afrique du Sud : qui est (vraiment) Mmusi Maimane, le leader noir du "parti blanc" ?

À 34 ans, Mmusi Maimane a été élu dimanche à la tête de l'Alliance démocratique (DA), première force d'opposition en Afrique du Sud et considérée par le pouvoir[...]

Afrique du Sud - Zapiro : "La liberté d'expression est un combat"

Pourfendeur de l'apartheid et de tous les obscurantismes, cette figure phare des satiristes du continent s'inquiète des menaces qui pèsent sur la démocratie sud-africaine.[...]

Tourisme : les 10 pays africains les plus compétitifs selon le World Economic Forum

  Le World Economic Forum a publié la 5e édition de son rapport bi-annuel, le "Travel & Tourism Competitiveness Report 2015" qui évalue la compétitivité du secteur du voyage[...]

Afrique du Sud : pas de répit dans le massacre des rhinocéros

Le rythme du massacre des rhinocéros s'est encore accéléré en Afrique du Sud, avec 393 animaux tués par des braconniers sur les quatre premiers mois de l'année, une progression de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers