Extension Factory Builder
27/12/2012 à 09:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, le 28 novembre 2003 à Cape Town. L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, le 28 novembre 2003 à Cape Town. © AFP/Archives - Anna Zieminski

Nelson Mandela a été autorisé à quitter l’hôpital de Pretoria, mercredi 26 décembre, où il avait été admis il y a plus de deux semaines. L'ancien président sud-africain recevra encore "des soins à domicile dans sa maison de Houghton (à Johannesburg)", a précisé la présidence dans un communiqué.  

« Pas encore totalement rétabli », Nelson Mandela a regagné son domicile de Johannesburg où il continuera de recevoir des soins, a annoncé, mercredi 26 décembre, la présidence sud-africaine dans un communiqué. « L'ancien président Nelson Mandela a été autorisé à quitter l'hôpital ce soir. Il recevra des soins à domicile dans sa maison de Houghton (à Johannesburg) jusqu'à ce qu'il soit totalement rétabli », a indiqué les services du président Jacob Zuma dans un communiqué.

« Nous demandons que son intimité continue d'être respectée afin de lui permettre de bénéficier des meilleures conditions possibles pour un rétablissement complet », ajoute le texte.

"Il avait bon moral"

L'ancien dirigeant avait passé le jour de Noël, lundi, à l'hôpital où il a reçu la visite de son épouse Graça Machel et de sa famille. Le président Zuma, qui a aussi participé à la visite, l'avait trouvé « beaucoup mieux », « il avait bon moral », avait rapporté le chef de l'État mardi dans un communiqué.

Le héros de la lutte anti-aparthed a passé plus de deux semaines à l'hôpital de Pretoria pour une infection pulmonaire. Âgé de 94 ans, il avait subi le 15 décembre une intervention pour retirer des calculs biliaires. Le séjour qu'il vient d'achever à l'hôpital est son plus long depuis sa sortie de prison en 1990.

Son petit-fils Mandla avait déclaré mardi avoir été surpris par la durée du séjour. « Nous sommes très attristés par son absence (pour Noël, NDLR)... nous n'avions pas prévu qu'il serait parti aussi longtemps », avait-il dit.

Pendant toute son hospitalisation, la présidence sud-africaine a été critiquée pour ne pas avoir donné beaucoup d'indications sur la gravité de l'état de santé de Nelson Mandela, ni de détails sur la nature de son traitement.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Jacob Zuma rattrapé par ses démons

Afrique du Sud : Jacob Zuma rattrapé par ses démons

Rien ne va plus pour le chef de l'État sud-africain. Alors que les scandales se multiplient, la justice exhume l'affaire dite de l'Arms Deal, qui poursuit Jacob Zuma depuis plus de dix ans. Tiendra-t-il jusqu'à l[...]

À quoi sert Mme Zuma ?

Si Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), était japonaise, elle se confondrait en kokaishiteimass (excuses publiques) et courbettes contrites, avant de [...]

Afrique du Sud : une ministre espère que Pistorius sera rejugé

La ministre sud-africaine de l'Éducation et présidente de la Ligue des femmes du parti au pouvoir, Angie Motshegka, a déclaré ce week-end qu'elle espérait qu'Oscar Pistorius serait[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius reconnu coupable d'homicide involontaire

Oscar Pistorius a été reconnu vendredi coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013.[...]

Afrique du Sud : la juge va prononcer la fin du verdict du procès Pistorius

Oscar Pistorius saura vendredi s'il est reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013. La juge sud-africaine Masipa a écarté, jeudi, la préméditation[...]

Procès Pistorius : la juge écarte la thèse du meurtre avec préméditation

La dernière étape du procès du champion sud-africain Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, en février 2013, a débuté jeudi avec la lecture du[...]

Afrique du Sud : des quotas de joueurs noirs pour sauver un rugby en péril ?

En Afrique du Sud, la fédération de rugby a choisi de mettre en place une politique de quotas afin de favoriser l'intégration des joueurs et entraîneurs noirs dans les effectifs. Une question de[...]

Livres : un long chemin vers la liberté

Dans un roman saisissant, André Brink se penche sur son histoire familiale. Et narre l'horreur de l'esclavage tel qu'il se pratiquait au XIXe siècle en Afrique du Sud. Un système qu'ont combattu[...]

Afrique du Sud : le dalaï-lama, persona non grata ?

Le dalaï-lama est-il toujours persona non grata en Afrique du Sud ? Pour la troisième fois en seulement cinq ans, le leader tibétain se serait vu refuser un visa d'entrée alors qu'il devait participer[...]

Dossier : comment vivent les riches en Afrique

C'est l'histoire d'une élite pour laquelle l'argent n'est pas un problème. Une histoire faite de virées en bateau, de fêtes somptueuses, de greens où pas un brin d'herbe ne dépasse.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex