Extension Factory Builder
25/12/2012 à 17:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mandela lors de sa dernière sortie publique, en juillet 2011. Mandela lors de sa dernière sortie publique, en juillet 2011. © AFP

Nelson Mandela n'est pas sorti de l’hôpital pour Noël, où il a reçu la visite de son successeur, Jacob Zuma. Pour l’instant, il va bien.

Voir le père de la nation arc-en-ciel passer Noël dans une chambre d’hôpital est un symbole un peu triste pour les Sud-Africains, majoritairement chrétiens. Mais tous ceux qui l’ont vu se veulent rassurants : Nelson Mandela garde le moral et se remet plutôt bien des soins qu’il reçoit pour combattre son infection pulmonaire et ses calculs biliaires.

Jacob Zuma, l’actuel chef de l’État, a passé la matinée du 25 décembre à l’hôpital de Pretoria où est soigné son prédécesseur. « Il est dans un bon état d’esprit. Il m’a hélé par mon nom de clan, Nxamalala, quand je suis arrivé », a-t-il déclaré en sortant. « Il était heureux de recevoir des visites en ce jour spécial et il semble aller beaucoup mieux. »

Nelson Mandela a été admis à l’hôpital le 8 décembre, ce qui fait de ce séjour hospitalier le plus long depuis sa sortie de prison, en 1990. À 94 ans, les complications de santé dues à sa détention pendant 27 ans, font régulièrement craindre le pire à ses concitoyens.

D’abord critiqué pour l’opacité de sa communication sur la santé de l’ancien chef de l’État, le gouvernement sud-africain transmet désormais des informations régulières. En janvier 2011, après que des rumeurs avaient couru sur la mort de Mandela, la Fondation Nelson Mandela, sa famille et les autorités sud-africaines s’étaient mis d’accord : dorénavant, seule la présidence donnerait des nouvelles de l’état de santé de Tata, « le père ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Procès Pistorius : fin du contre-interrogatoire musclé du procureur

Procès Pistorius : fin du contre-interrogatoire musclé du procureur

Le contre-interrogatoire de l'accusation, débuté le 9 avril, a pris fin mardi par une certitude du procureur sud-africain Gerrie Nel : Oscar Pistorius a tué délibérément sa compagne, apr&e[...]

Afrique du Sud : Pistorius, entre contradictions et omissions

Suspendu tout le weekend, le contre-interrogatoire musclé d'Oscar Pistorius par le procureur Gerrie Nel a repris lundi au tribunal de Pretoria. Un nouveau round de questions auxquelles l'athlète accusé du[...]

Afrique du Sud : ANC et opposition en viennent à nouveau aux mains avant les élections

Des sympathisants de l'ANC au pouvoir et du premier parti d'opposition sud-africain, l'Alliance démocratique (DA), en sont à nouveau venus aux mains, samedi à Soweto, à moins d'un mois des [...]

Procès Pistorius : "Vous saviez qui était derrière la porte", affirme le procureur

Le procureur Gerrie Nel a accusé vendredi Oscar Pistorius d'avoir délibérément assassiné sa petite amie Reeva Steenkamp le 14 février 2013, ne croyant pas un mot de sa version des faits,[...]

Afrique du Sud : Pistorius a tué délibérément sa compagne, selon le procureur

Lors de son contre-interrogatoire, le procureur Gerrie Nel a remis en cause vendredi la version des faits d'Oscar Pistorius, accusant le champion paralympique sud-africain d'avoir délibérément[...]

Procès pistorius : le procureur Nel dépeint un être égoïste

Au deuxième jour de son contre-interrogatoire, Oscar Pistorius a dû faire face au procureur Gerrie Nel. Ce dernier a dépeint, jeudi, l'ancien champion paralympique comme un être égoïste[...]

Sommet UE-Afrique : ils ont soutenu Grace Mugabe et ne sont pas venus

En réponse au refus des autorités belges de délivrer un visa à Grace Mugabe, quatre chef d'État d'Afrique australe n'ont pas fait le déplacement à Bruxelles pour le sommet[...]

Sommet UE - Afrique : l'important, c'est d'y participer !

Accords de partenariat économique, compétence de la CPI, droits des homosexuels... Africains et Européens ne sont pas d'accord sur tout, loin s'en faut. Mais ils se sont parlés avec franchise.[...]

Procès Pistorius : l'accusé maintient sa version mais admet avoir "fait une erreur"

Oscar Pistorius a maintenu, mercredi, sa version des faits, en niant avoir tué sciemment sa petite amie, Reeva Steenkamp. L'ex-athlète sud-africain a cependant admis avoir "fait une erreur".[...]

Procès Pistorius : l'accusé se décrit comme amoureux, bon chrétien et tueur par méprise

Un homme amoureux, imaginant l'avenir avec sa compagne. C'est la description qu'a faite de lui-même Oscar Pistorius mardi, au deuxième jour de sa déposition devant le tribunal de Pretoria. Pour l'ancien [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers